un mois riche en évènements

Mois riche en évènements

10 à 12 juin : Chapofolies prend ses marques.

 La concurrence du match d’ouverture de l’Euro a été transformée en aubaine pour l’animation du repas des commerçants organisé le vendredi pour plus de 400 convives. La pluie a attendu la fin du repas et n’a perturbé que la soirée musicale. Match suivi en grand écran sur la place par 4 à 500 personnes supplémentaires. Cette présence devrait inciter notre municipalité à organiser la retransmission de grands évènements sportifs soit à l’auditorium doté d’un grand mur malheureusement trop petit, soit à la salle des fêtes au moins pour les sports cllectifs concernant notre pays.Cour Ce serait l’occasion de RDV conviviaux pour des citoyens partageant la même passion et permettrait de ne pas monopoliser la télé pour les membres de leur famille non intéressés !Amour

La combinaison avec l’inauguration de la rue Lésignano (qui ne débouche pas encore)  avec la présence des Bersaglières et d’une délégation italienne a contribué à l’animation. Animation pour les enfants le samedi 11 avec des jeux. Il s’est terminé par le défilé des chars et le repas des classes pour un week-end bien rempli.

 

Jeudi 16 Juin : concert « So British » par la chorale ORPHELIA

Il a réuni près de 350 personnes dans l’église Saint-Prix . Elles ont pu apprécier les morceaux choisis par leur chef Vincent de Mester accompagné d’un organiste et de 2 solistes professionnels de talent.Aime bien

 

Mardi 21 :  fête de la musique

sous un ciel bleu avec podiums sur l’avenue Paul Doumer et sur la place. Amour

Mercredi 22 : conseil municipal

avec une présentation du volet agricole communal de Jérome Crozet et du PLH par F.Gauquelin en charge du dossier à la CCVG. Quelques critiques de l’opposition et une question sur l’origine de la polarité 1 dévolue au couple Brignais/Chaponost qui nous vaut le taux objectif de 25% de logements sociaux.N'aime pas

375 logements programmés d’ici 2020 dont un % de logements sociaux qui ne permettra pas de combler le déficit. Le taux devrait passer de 13 à 18% encore loin des 25 légaux qui n’auraient pu être que 20 sans cette polarité 1. La mutualisation au niveau de la CCVG est une bonne affaire pour la commune. Les seules pénalités à payer sont celles issues du calcul, le préfet acceptant le PLH ne peut sanctionner qu’un défaut de réalisation Sourire. Ces pénalités revenant à la CCVG pour réalisation de ultérieure de l’objectif ne sont pas dommageables pour la commune.{#smileys123.tonqueout}

Les critères de classement sont liés à la proximité de la métropole et à la propension de la ville à une autonomie liée au commerce local ainsi que celle d’accessibilité grâce aux transports en commun et accessoirement au potentiel fiscal de la commune.

Visiblement, à l’époque de cette décision, seules les promesses de la municipalité en place ont permis ce classement Ha hadans la mesure où les commerces envisagés (mais non réalisés malgré un employé dédié à la promotion), où les TC n’étaient assurés que par les cars du Rhône et où le tram-train n’était pas encore opérationnel. N'aime pas

Bon prétexte pour devoir augmenter le nombre de logements sociaux à Chaponost pour remonter le taux de 8 à 13% vs 25 alors que la commune aurait pu être classée en catégorie 2 permettant de gagner 5% sans rien devoir construire ! Se plaindre de la difficulté de rattrapage relève de l’autoflagellation et du soin des effets sans en incriminer la cause dont elle était à l’origine. Justification du contrat avec le SYTRAL au détriment des cars du Rhône et de l’avis de la CCVG, y compris de Brignais pourtant plus apte à une continuité territoriale avec la métropole. Problème temporaire de desserte du CGR non résolu par la couverture horaire insuffisante ! Service pas meilleur pour un prix supérieur, situation qu’on ne maîtrise plus après avoir mis le doigt dans l’engrenage sans possibilité de retour arrière.N'aime pas L’organisation des TC est du domaine de la métropole et le tram-train dépend de la SNCF compliquant la coordination (à la gare) d’autant que les 11 et 12 ont des horaires élastiques dépendant des « autostoppeurs » présents ou non aux arrêts et occasionnant des ratés pour ceux qui se fient aux horaires théoriques ! Ca complique aussi la tarification dont l’absence d’unicité du ticket et son coût dissuade les utilisateurs potentiels. Même problème sur l’insuffisance de couverture horaire voire de la fréquence.Sauvage

Vendredi 24 : Le département du Rhône fait étape à Chaponost.

Cristophe Guilloteau  président du département et Christiane Agara  conseillère à Brindas (élus du canton de Brignais) présentent la jeune institution départementale suite à la création de Lyon Métropole devant près de 200 personnes. 440000 habitants, 13 cantons, 511 Millions de budget, 51 collèges et des prestations sociales via les maisons du Rhône (voir les rôles sur le site objectif Chaponost). Un bilan d’entrée insincère et un prélèvement autoritaire d’1,2 million d’euros pour le musée des confluences ! L’annonce du contournement sud de Chaponost pour 17 millions Couravec un retard prévisible par rapport aux objectifs.Cour brisé

Un tracé à revoir prioritairement aux expropriations et à leurs indemnisations en tenant compte des nouvelles contraintes écologiques et celles liées aux évolutions techniques.Sauvage Cofinancement à répartir entre la commune, la CCVG désormais responsable de la voirie et le département. Ce dernier devrait d’ailleurs y impliquer la CCVL qui va profiter à plein de cette nouvelle voirie, voire le SYTRAL qui n’a aucun intérêt à payer plein pot un circuit en site propre qui ne ferait que déboucher sur le rond-point amont desservant la ZI. Mieux vaut supprimer la cause de la queue pour que les bus puissent respecter leurs horaires par la route de la gare désengorgée par une alternative au passage à niveau !Malade

Pas de moyens de pression sur la SNCF et la métropole pour résoudre les problèmes d’accès pour l’ouest Lyonnais, Tristemais c’est leur rôle d’être moteur sur le sujet. Chaponost et la CCVG étant cofinanceurs et directement impactés doivent avoir leur mot à dire sur le tracé.Pleure

Week-end du 26 Juin : festivités de l’aqueduc 

c’est l’année de mise en valeur à l’initiative de la nouvelle majorité. Journée gallo-romaine avec une invasion de Romains pour une démo de combats de gladiateurs l’époque. Concert et lâcher de ballons. La souscription privée a déjà rapporté plus de 18000€ Amourpour sa restauration. Il n’est pas trop tard pour y participer.

Mardi 28 : Conseil communautaire à la MIE de Sacuny.

Quelques absences excusées avec des pouvoirs hormis celle de P.Ménard !En colère

Validation du PLH voté par la commune.

Vote de l’attribution du résultat au budget supplémentaire et discussion sur le FPIC (fonds de péréquation intercommunal) auquel on n’a pas trouvé d’échappatoire puisqu’il résulte de calculs basés sur des éléments intangibles. Prélèvement important venant s’ajouter aux baisses de dotations venant limiter sérieusement les capacités d’investissement Cour brisé, d’autant qu’il faut assumer l’entretien du nouveau centre aquatique qui devrait démarrer en septembre. Sauvage

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE