TABLEAU DU DOUANIER ROUSSEAU

POUR UN CENTRE AQUATIQUE A QUINZE (ou 16) PATATES voire plus !Sauvage

Chers administrés, vous pouvez être rassurés, vous avez été bien écoutés, le centre aquatique est un beau (pré-)projet intégré au paysage, vous ne verrez quasiment rien de ma rue, ni les filles en maillot de bain, ni les torses bronzés des mâles, (d’autant qu’il en est séparé par des terrains ultérieurement constructibles), les murs qui cachent ce bel ouvrage ont été conservés.

                Vous ne verrez pas la belle entrée du centre et ses 4 bassins, vous ne verrez pas non plus les 231 parkings voiture prévus. Vous ne verrez pas l’ombre d’un bus du SYTRAL qui ne fait que passer au loin sans même s’arrêter !En colère

                Les cars (CCVG) devront emprunter ce chemin par des entrées et sorties perpendiculaires accidentogènes , sans aménagement approprié, pourtant bien séparées pour assurer le trafic intérieur. Un passage de car tous les quarts d’heure (il y a 4/4 dans une heure !) dans une rue où ils auront du mal à se croiser, voilà qui va réjouir les usagers inquiets à juste titre de cette augmentation assurée. 

                Le centre a été concocté avec une conception prioritaire pour les scolaires, il y a 4 vestiaires mutualisés réservés, mais la remarque sur la séparation des filles et des garçons  a jeté un petit froid, ça ne fait que 2 classes mixtes en même temps !Choqué

                Lors de la présentation du projet, quelqu’un a crié gare.  On lui a répondu que la gare sur la voie Brignais Saint-Paul n’était pas exclue mais plutôt conditionnée par l’urbanisation du quartier (annoncée probable par Mr Minssieux maire de Brignais) et que la SNCF était plus ouverte à cette solution qu’au début du projet. Ca ne donne aucune garantie de réalisation ni de baisse du trafic routier. Si mes enfants veulent s’y rendre, qu’il pleuve ou qu’il neige, ils iront en vélo où je les conduirai en voiture.Malade

On espère que des usagers (nos enfants notamment) utilisent ce moyen de locomotion non polluant, il y a des parkings prévus pour ça juste en face de la belle entrée protégée des intempéries ! Tant mieux pour Chaponost, mais bienvenue depuis Montagny à l’autre bout de la CCVG, ¾ d’heure aller, une trempette pour se dégourdir les jambes, autant au retour, de quoi bien dormir la nuit suivante après une douche pour éliminer la transpiration. Il peut bien pleuvoir, les bassins sont couverts !{#smileys123.tonqueout}

                En répondant à côté de la question sur le nombre de personnes (20)  employées pour la bonne gestion du site (210000 entrées/an), Mr Ménard a annoncé officiellement un déficit structurel annuel envisagé de 250 K€ (environ 30% pour Chaponost au prorata des habitants), l’équivalent du coût de 7 employés.

Bref vous aurez compris que les quinze patates sont réservées à la construction du site et de ses louables objectifs BBC (faute de label) intégré dans le paysage. On ne peut pas reprocher aux autorités le recul pris sur la destination du château de Rochilly et du parc contigu restant dont les cheminements doux permettront des accès directs aux courageux !Sourire

Même si le centre ne prend pas l’eau, on peut comprendre que les riverains soient plus inquiets de la voirie d’accès que de l’implantation du centre lui-même d’autant plus qu’une petite dizaine d’entre eux ont des piscines privées même si elles sont de plein air. La patate chaude réside dans la gestion des accès qui elle n’a pas été vraiment intégrée dans le (coût du) projet même si des solutions ont été envisagées. En colère

Souhaitons que ça n’aille pas au-delà d’une patate, ce que j’ai du mal à croire quand on voit le prix d’un simple rond-point sans doute bienvenu sur le chemin de la Lande au droit de ce bel édifice.

Ca me rappelle le coup (coût) de la médiathèque !

 

Depuis cette analyse du 6 Février 2013 consécutif à la réunion d’information, il y a eu du nouveau :

On nous avait vendu le projet essentiellement pour apprendre à nager à nos chères têtes blondes.Grand sourire

Voilà que la CCVG a accepté une rallonge des dépenses concernant le bassin sportif en validant le rajout d’une cuve en inox et de gradins supplémentaires. A qui profite cette augmentation ? A part à l’A.S Brignais qui possède une section natation, quel intérêt la CCVG voit-elle  dans ce surcoût ?

Qui est à la tête du projet et accepte de dépenser nos impôts pour le confort d'une quarantaine de nageurs essentiellement Brignairots ?

La CCVG doit-elle dépenser ses sous avant d’être dissoute dans une autre instance en avril 2015 lors de l’avènement du GRAND LYON ?

<<Le Grand Lyon prendra en charge toutes les compétences du conseil général sur son territoire:

la solidarité, les collèges, la petite enfance, le handicap... L'agglomération, qui gère déjà l'urbanisme, le développement économique et les transports, se verra donc confier les interventions sociales. … Quant au département du Rhône – du moins ce qu'il en reste –, il conserve ses compétences sur la partie rurale, du Beaujolais aux Monts du Lyonnais >>

Hors la natation synchronisée de l'amicale laïque dont je doute qu'elle nécessite un agrandissement des gradins, pour justifier cette extension, à défaut de section sportive de natation à Chaponost, j’engage nos élus de la majorité actuelle à se mouiller en constituant d’urgence une équipe de water-Pierrot pour les hommes et une de water-p(r)ouf pour les femmes. Nul doute que les gradins seront remplis de curieux pour les voir s’entraîner pour éviter le naufrage, nos impôts serviraient au moins à des Chaponois ! Cour

Aucun mal à mieux remplir les gradins
Le but est atteint !

Commentaire de J.Fourier effacé par fausse manip sur le téléphone portable :

"Il y a une forte, très forte activité natation à Chaponost : connaissez-vous bien votre commune que vous souhaitez diriger ? les montagnistes(?) vont à Givors "

Je ne nie pas l'existence de l'activité natation, mes filles ont appris à nager grâce à l'amicale laïque (à Vaugneray), je conteste simplement l'intérêt d'une cuve en inox et de gradins supplémentaires de confort. En colère

Pour avoir pratiqué un sport pendant des années, on sait bien qu'au niveau local, les gradins sont remplis par les proches et qu'ici ils videront nos poches en étant très rarement occupés  Triste même si une subvention est attchée à cette extension, on doit se poser la question du rendement de l'investissement et donner la priorité à ceux au meilleur taux.  Cool

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Roxane | Réponse 15.10.2013 18.26

C'est comme pour la rénovation de la place du marché, on se demande au niveau des aménagements en particuliers des accès routiers comment on peut être aussi nul

Philippe JANICHON 06.11.2013 20.35

Lorsqu'on veut faire une circulation douce on ne construit pas une voie rapide. Souvenez-vous des difficultés à atteindre Chapard en traversant dans le tournant

alpha | Réponse 07.09.2013 23.18

Encore des surprises ä venir...

Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE