Chaponost au crible des organismes comparatifs

Reçu ce jour deux adresses internet intéressantes sur la vision de notre commune par des organismes indépendants hors de toute polémique locale ! {#smileys123.tonqueout}

1- L'argus des communes

La question est de savoir si on peut faire pire dans la mesure où il n'y a pas de nombres négatifs (cf. pas côté à l'argus !)?Sauvage

Qui paye la note et pourquoi ? Cour brisé

2 - TAXES DES COMMUNES .

Est-il contradictoire ? Que nenni !

Le résultat n'est pas meilleur ! En colère

Il n'encourage qu'à un changement de gouvernance !Cour

Au delà de ces chiffres alarmants, il faut les apprécier en regard des dépenses et des services rendus aux citoyens.

Force est de constater que la majorité en place donne une part prépondérante aux frais de fonctionnement récurrents (quelquefois induits) : embauche de personnel, Médiathèque, centre aquatique, SYTRAL ... au détriment d'infrastructures pérennes qui valorisent notre  cité et par là-même notre cadre de vie.

On peut et doit payer des impôts à la hauteur de la moyenne des autres communes de la catégorie à condition qu'ils soient bien employés.

Sauf à être superéconome, être inférieur à cette moyenne signifie que des services ne sont pas ou pas bien rendus.

A l'inverse, être largement au-dessus ne peut se justifier que par une qualité de vie en rapport, sinon on crée des dépenses inutiles ! Ha ha

Ce n'est pas la destruction de la place du village qui va améliorer la qualité de vie des Chaponois, son charme a disparu. La déconstruction de la maison de l'ésthéticienne (200k€) et le déplacement du monument aux morts (100k€) n'étaient pas indispensables !Cour brisé

La médiathèque qui s'y érige va coûter  près de 5000000€ et générer 100k€/an de personnel supplémentaire (à rapporter au nombre d'utilisateurs concernés). Une association nettement moins coûteuse avait été proposée avec la médiathèque de Francheville, mais elle ne servait pas la notoriété de notre maire, lequel n'a pas compris qu'en 6 ans l'évolution des technologies l'a rendue obsolète.

Le jour où il a eu cette idée, le téléphone portable se vendait déjà à plus d'1 milliard d'exemplaires dans le monde. Aujourd'hui, on peut avoir plus d'informations sur une montre bracelet, un iphone ou un tablette pc que dans une médiathèque comportant 10 000 livres.

Il faut vivre avec son temps. Gouverner c'est prévoir. Nos institutions ne sont pas capables d'innovations car elles comportent une notion de risque incompatible avec la fonctionnarisation. C'est pourquoi la DRAC ayant des crédits à dépenser a donné des subventions sans sourciller pour cet équipement.

Il restera à la nouvelle équipe élue à trouver une autre destination à celui-ci quand le constat de rentabilité insuffisante sera indiscutable. Dommage que la majorité en place n'ait même pas envisagé cette éventualité pouvant modifier la conception de base du bâtiment voire de ses alentours !

 Mr Janichon, en réponse à vos divers commentaires voici quelques informations :

Ecochaponois n'est pas une équipe mais un individu qui maintient son blog seul !Sauvage

J'ai donné 2 références différentes non susceptibles de parti pris ni d'implication locale !{#smileys123.tonqueout}

Je laisse aux organismes leur appréciation comparative et la notation qui va avec.  Leurs critères ne sont sans doutes pas les vôtres (à moins qu'il manque une colonne pour mettre selon vous un chiffre 2 devant le 0 !Cool en prenant garde qu'on ne puisse pas mettre de signe moins {#smileys123.tonqueout})

Ce n'est pas parce que les autres municipalités sont plus dépensières sur certains postes qu'ils font une mauvaise utilisation des impôts locaux.

Ce que l'on peut reprocher, c'est leur utilisation à des dépenses de fonctionnement plutôt que dans des infrastructures pérennes qui valorisent notre village et par là même nos habitations en ayant dilapidé les bijoux de famille sans pour autant résoudre les préoccupations principales d'une majorité de ses habitants !En colère

On peut accepter de payer des impôts à condition qu'ils soient bien employés. 4 000 K€ dans une médiathèque pour une augmentation de fréquentation qui ne dépassera pas 30% d'une partie limitée de la population alors qu'on va quasiment doubler les effectifs ne sont pas satisfaisants. 

2 à 3000 Chaponois Chaponois empruntent quotidiennement le passage à niveau de la gare et râlent pour une fermeture inadaptée et une queue qui remonte quelquefois sur le CD42 avec des risques d'accident plus évidents et nombreux qu'un hypothétique incendie de la bibliothèque actuelle !(Si vous avez si peur, n'y emmenez plus votre petit-fils Cour brisé. Vous faites peu de cas des normes pourtant contraignantes des bâtiments publics respectées par les concepteurs dont les élus choisissent les prestations.

On ne peut pas forcer les gens à se cultiver ni à aller au cinéma même si les infrastructures sont attrayantes. Sourire

 Pour aller au CGR on n'a pas pu convaincre le SYTRAL de le desservir  et de pouvoir en revenir en fin de soirée !

Le projet de la médiathèque date de plus de 6 ans et les technologies ont évolué entre temps, mais ça n'a pas interrogé la majorité municipale actuelle malgré les différentes oppositions d'autant que les motifs d'animation du bourg invoqués ne sont que des prétextes.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Pascal | Réponse 16.02.2014 20.10

M JAnichon,si le marché de l immobilier s effondre qui paye la différence entre l achat et la vente,si c est la commune qui paye ou est l intérêt epora ?

Andre COMPIGNE | Réponse 16.02.2014 17.58

Monsieur JANUICHON,
EPORA est une machine à générer de la dette pour les communes et leur aspirer de l'argent par des intérêts prohibitifs;

JANICHON | Réponse 14.02.2014 13.53

Pascal : EPORA - Exemple d'intervention : EPORA achète (préempte) le terrain rue Chapard (338 000 €) - La commune n'a pas à avancer les fonds...

Andre COMPIGNE 16.02.2014 18.03

Monsieur JANICHON
EPORA est un établissement financé par l'impôt qui fait le travail des banques, encore une démarche anti économique...

JANICHON 14.02.2014 14.12

Dans les communes de la CCVG utilisent cette solution et aucune de leurs oppositions ne leur demande de comptabiliser les valeurs foncières en dettes

JANICHON 14.02.2014 14.09

EPORA :Actuellement,plusieurs communes de la CCVG utilisent cette solution Pour mettre au passif la valeur foncière, il faut mettre à l'actif la même valeur

JANICHON 14.02.2014 13.59

EPORA : Chaponost évite un investissement initial sur un projet dont la réalisation n’est pas certaine.Faire appel à Epora c'est le signe d'une gestion prudente

JANICHON 14.02.2014 13.56

Puis EPORA revend à un tiers qui construit. Opération blanche pour Chaponost, ni avance, ni frais financiers. Inconvénient si + value c'est EPORA qui encaisse..

Pascal | Réponse 13.02.2014 23.14

En effet le revenu est élevé mais si je vous comprend bien il faut augmenter les impôts pour placer la recette suplementaire en banque ,ou est l'intérêt ?

JANICHON 14.02.2014 14.16

les excédents sont reportés sur l'année suivante.C'est grâce à ces excédent que opposition et majorité s'engagent à ne pas augmenter les impôts pendant 6 ans

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.04 | 09:02

mais le contournement de chaponost ( enfin du centre ) est deja acté : l'avenue Devienne , sinon pour quoi vouloir elargir l'emprise à 12 metres à partir du 21

...
30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE