Résultats et commentaires

Transition incontestable !

<< Une transition républicaine

mercredi 2 avril 2014, par Chaponost Ensemble

Le 1er Conseil Municipal s’est déroulé le vendredi 28 mars en présence de très nombreux Chaponois.
Après un discours d’accueil dans lequel il a rappelé à nouveau certaines irrégularités constatées durant la campagne, Pierre Menard a procédé à la lecture du PV des opérations électorales.
Est venu ensuite le discours très apprécié de Daniel Serant, doyen d’âge de l’ensemble des élus, qui a procédé à l’élection du nouveau Maire.

Le nouveau maire de Chaponost a fait un premier discours où il a mis en avant 2 éléments présentés comme majeurs de son programme : immobilisme en terme d’urbanisme (pour corriger "la nausée" dont nous serions responsables) et orientation sécuritaire avec la mise en place de vidéo-protection.

Il a aussi parlé de gouvernance, avec l’idée d’assurer une permanence en Mairie le samedi matin (plutôt que les « élus au marché » le dimanche matin), et sur son engagement à faire un bilan de mandat annuel.
Il veut mettre en place un comité consultatif de l’urbanisme et des grands projets, en insistant sur le fait qu’au final, ce sera lui qui décidera (Nous imaginons qu’il voulait probablement dire que le Conseil Municipal, et non lui-même, décidera au final).
Il souhaite embellir les espaces urbains et favoriser la convivialité par des manifestations populaires.
Il veut poursuivre le soutien à l’activité commerciale que nous avons mis en place.
Il aurait un plan financier pour le mandat (mais qu’il ne veut pas montrer pour l’instant) et veut faire des économies.

En revanche, nous n’avons pas entendu grand chose sur la solidarité, le développement durable et l’ouverture au monde.

Enfin, l’opposition aura droit de cité au sein du Conseil Municipal, mais sous réserve qu’elle révise sa vision de la commune compte tenu de son échec électoral. Un message explicite du nouveau maire sur son idée du fonctionnement d’un Conseil Municipal, dont chacun appréciera le sens.

Autant dire un discours sans surprise et très conservateur.

Il faut nécessairement attendre de voir cette équipe à l’oeuvre pour juger de façon plus objective, mais nous sommes dès aujourd’hui très attentifs sur toutes les orientations qui sont annoncées.>>

Si irrégularités condamnables il y a eu, il n’y a qu’à faire un recours sinon c’est une excuse et une explication non valables de la défaite cuisante, il faut chercher les vraies raisons ailleurs !

Dois-je rappeler entre autres que la majorité des critiques ci-dessus devrait s’appliquer à la CCVG et non à la municipalité, ce que l’ancien maire n’a pas su ou voulu comprendre ni défendre en y siégeant tout en faisant cavalier seul ! En colère

<< Périurbaine, fortement ancrée dans l’Ouest Lyonnais et limitrophe du Grand Lyon, la CCVG porte et développe un projet global commun favorisant l’équilibre entre qualité de vie, attractivité, dynamique économique et préservation de son patrimoine naturel exceptionnel.
Dans cet objectif, la CCVG a pour domaine de compétence les missions suivantes :
• aménagement du territoire, voiries et grands projets d’équipement,(médiathèque N'aime
 pas, centre aquatique !)
développement économique, accueil et aide aux entreprises,
gestion du programme local de l’habitat à destination des particuliers et des professionnels, Malade
• soutien à l’agriculture et valorisation de la production et consommation locale,
• protection et mise en valeur de l’environnement, (PENAP)
• développement des activités de tourisme >>

Elle a perdu les transports au bénéfice du Grand Lyon ! Cour brisé

 Urbanisme :

La commune ne peut guère influer sur le PLH. Pour ne pas être punie par le préfet, elle est obligée de définir un rythme de construction de logements acceptable au regard des conditions locales notamment des terrains disponibles à proximité des transports en commun. Un rythme de 58/an avait été fixé en accord avec les élus locaux, il a été de 146/anEn colère hypothéquant ainsi les possibilités ultérieures.N'aime pas

Un technocrate des services préfectoraux  pourrait dire que si l’on a été capable de tenir un tel rythme, rien n’empêche de programmer le même sur les 3 prochaines années faisant l’objet d’une actualisation dudit PLH. SauvageSi le préfet lui donne raison et que la réalisation n’est pas localement possible, le multiplicateur des pénalités SRU issues du calcul pourrait être maximal puisqu’il pourrait dire qu’on n’a pas fait assez d’efforts sur la nouvelle période eu égard à l’ancienne, la loi SRU étant amendée par l’article 55.

 On ne fait pas une course de fond au rythme d’un sprint. La pause annoncée est logique pour que le point de côté disparaisse et qu’on puisse aller au bout de la course.

On peut souhaiter que les organisateurs réduisent la distance suite aux réclamations des coureurs en obtenant une redescente du taux à 20%. Aime bien

A trop vouloir jouer le lièvre, Mr Ménard nous condamne à une tortue relative qui pourrait être mal vue et sanctionnée.

Le pouvoir local consiste essentiellement à émettre les avis et réserves permettant de définir un nouveau rythme consensuel dans le PLH et de délivrer des permis de construire en accord avec la vision urbanistique et architecturale des bâtiments qu’aura défini la commission extra-municipale d’urbanisme traduite dans un nouveau PLU.

Le rejet des constructions n’est pas forcément sur le fond mais justifié  au moins sur la forme ou l’implantation !

La pause s’impose pour attendre sa définition  qui devra s’appliquer au moins dans l’esprit à toutes les nouvelles constructions publiques ou privées et prévoir un SCOTCH d’une durée au moins  équivalente à celle des  PENAP  à remettre en cohérence avec cette vision globale de la commune. 

La pause n’est pas l’immobilisme,En colère c’est la remise en cause des règles préalable à un urbanisme équilibré ! Aime bien

C’est la mandature précédente qui a mis la charrue avant les bœufs et fait ou autorisé des constructions éloignées voire contraires à l’identité du village Ha haen prenant comme excuse un PLU antérieur inadapté Maladedont elle a annoncé la révision nécessaire pour la suivante ! N'aime pas

La logique exige qu’on définisse les règles du jeu en amont et qu’on ne les modifie pas au cours de la partie ! 

Economie :

 Je n’arrive pas a voir quel  impact a pu avoir le conseil précédent  et de quoi peut-il se glorifier surtout quand on impose une taxe transport dissuasive de 1,75% sur la masse salariale des entreprises dont une immense majorité ne bénéficie pas pour diverses raisons  avec une autopunition de 70000€/an pour le personnel municipal !

Sécurité :

La sécurité n’est plus ce qu’elle était  et bien qu’il en existe une socialeCool, celle des personnes et des biens sur la commune est importante et ne dépend pas de la CCVG. TristeLa délinquance ne date pas d’aujourd’hui, mais les chiffres confirment une augmentation inquiétante. On peut avoir des doutes sur l’utilité de caméra aux entrées de ville en prétextant que les délinquants sauront les éviter ou que celle-ci est propre à la commune,  il faut bien mettre quelques moyens en matériel et en personnel pour limiter les risques et dissuader les contrevenants. En sus d’aide à d’éventuelles enquêtes de police, lesdites caméras pourraient également servir à compter plus exactement le trafic intercommunal et justifier notamment du contournement et de la taille de sa voirie. Ce n’est pas du flicage. La mutualisation des coûts est une bonne idée, elle prouve que le souci n’est pas uniquement Chaponois !

 

Pour ce qui est de la transition locale, la médiathèque, le SYTRAL et sa taxe transport, les PNAP et le portage par EPORA non consensuels ne sont malheureusement pas transitoires ! N'aime pas

Analyse comparative des causes du Tsunami !

Si vous trouvez que la nouvelle place puisse ressembler à cette image vendeuse mais loin de la réalité, alors vous avez le droit dêtre triste, mais moins que ceux que ce massacre irréversible ont poussé à voter contre l'équipe sortante même remaniée sous la direction du même maire !
Blog Le 29 mars à 16:24, par chaffat

très triste que ce soit la liste j’aime Chaponost qui remporte les suffrages.
Les raisons de ce résultat sont la campagne depuis 6 mois de dénigrement avec beaucoup de mensonges.(non)Ha ha
Le harcèlement de la liste j’aime Chaponost tous les dimanches matins sur la place du marché.
Il s’agissait de détruire Monsieur Ménard.
Ces personnes savent que : médisez,médisez, il en restera toujours quelque chose.
Nous avons eu droit à une campagne de haine.
Bon courage.
Bientôt les chaponois se rendront de leur grosse erreur et vous regretteront !

En tant que blogueur indépendant, je conseille à tous ceux de cet avis d'ouvrir les yeux ! Sauvage

Vous avez le droit d'être triste, mais les raisons de l'échec cuisant ne sont pas celles mises en avant !Ha ha

Personne n'a empêché Chaponot Ensemble de faire la même présence que JAC sur la place : Les élus au marché c'est une idée de P.ménard et ça avait lieu tous les mois depuis 6 ans !Sourire Quand on fait de la pseudo-consultation qui vise à l'information plutôt qu'à l'écoute;N'aime pas il ne faut pas s'étonner ! Sourire Le maire était tellement persuadé d'avoir raison qu'il s'est cru en terrain conquis !

Ce ne fut pas une campagne de haine, mais un débat d'idées, ou alors quelle drôle de conception de la haine !Ha ha

Le refus de débat contradictoire relève de la volonté de JAC de ne pas vouloir envenimer les choses Cour brisé dans une confrontation ou les invectives personnelles auraient pu prendre le pas sur celui-ci et où C.E aurait pu assener les demi-vérités qui leur ont réussi en 2008 ! Damien Combet a adopté une stratégie payante de respect des personnes et de propositions sans se préoccuper de celles de C.E ! Aime bien

Le débat a bien eu lieu à distance par programmes interposés ! Grand sourire

Si les curieux ou les indécis ne sont pas venus aux présentations de C.E, les raisons sont :

  • le programme est creux hors persévérer dans l'erreur
  • ils ne croient plus aux fausses promesses et demi-vérités annoncées 
  • ils ont trouvé des réponses à leurs interrogations chez JAC le 19 Février 
  • ils ont constaté de visu les dommages irréversibles causés !

Le massacre de la place, ce n'est pas J'aime Chaponost, c'est P.Ménard et son équipe !Malade

La première pétition de 880 signatures contre la médiathèque, ou au moins son implantation, mystérieusement disparue, ce n'est pas JAC, c'est P.ménard et son équipe ! 

La manif du 17 mars ne date  pas de 6 mois mais d'1 an et 2 semaines ! En colère

Ce blog personnel ouvert le 23 du même mois,Sourire à stigmatisé un enfermement dans une attitude suicidaire ! N'aime
 pas

Ce n'est pas la personne de Mr Ménard qui est en cause,Aime bien mais la conception de la commune impulsée avec son équipe N'aime pasque quelques contestations internes supplémentaires , auraient dû alerter.

Ce n'est  visiblement pas celle d'une majorité de citoyens Chaponois.Sauvage

Le verdict des urnes est sans appel ! N'aime
 pas 

2116-1514 = 602 électeurs de mars 2008  déçus par l'action de la mandature (100/an)!

Ne vous laissez pas bercer d'illusion ! En colère

Demandez à votre mentor de faire son autocritique, les points que JAC a su exploiter sont :

  • une urbanisation galopante et incohérente au delà des besoins sous prétexte de pénalités SRU qu'il faut continuer à payer quoi qu'il arrive, nombre de Chaponois préférant qu'on paye plutôt que de voir une urbanisation galopante contraire à leurs attentes !
  • une conception du coeur de bourg sans tenir compte de l'histoire et de la topographie de la commune qui a forgé une identité qu'il a essayé de modifier en vain !
  • Un manque d'écoute des citoyens, tellement persuadé d'avoir raison malgré une contestation allant crescendo !N'aime pas
  • Des coups de poignard dans le dos de la CCVG avec le choix anticipé du SYTRAL (à ne pas confondre avec une organisation de transport en commun telle que les cars du Rhône), l'excès de zèle de construction de logements 2,5 fois trop rapide selon le rythme fixé par celle-ci en accord avec les élus de la mandature précédente et validé par le préfet admettant par son paraphe que l'objectif annoncé était raisonnable. Ce faisant, il ne pouvait plus multiplier le taux de pénalité SRU sans renier sa parole justifiant l'annulation de 300 000€ de trop perçu. 
  • Un mépris manifeste du patrimoine et de l'opinion des gens pourtant consultés : outre la maison de l'esthéticienne, le monument aux morts déplacé et rabaissé pour rien contre l'avis des anciens combattants, la croix relèguée derrière le lavoir, la maison Berthelot transformée en annexe de la mairie contre le souhait de son ex-propriétaire...),Mépris confirmé dans la 1ère présentation du programme à la réunion du 31 janvier Cour brisédont Mme Ceysson a reproché au maire d'avoir sous-estimé l'importance à l'issue de la réunion !Aime bien

A titre personnel,

  • s'il avait la certitude que ses idées étaient les bonnes, j'avais suggéré d'accepter le moratoire  demandé par les associations d'opposition qui sont nées il y a beaucoup plus d'un an Grand sourire et qu'il a tenté de museler en leur interdisant la présence au forum des associations (sous prétexte fallacieux d'affiliation politique); il suffisait d'attendre le verdict des urnes.

Quand on construit pour une quarantaine d'années minimum,

on n'en est pas à 6 mois près !

Au lieu de souscrire, il a pratiqué une politique de la terre brûlée en précipitant la construction de la médiathèque démarrée 3 mois avant la délibération officielle du Conseil validant le dévoiement de la rue !

Cela s'est retourné contre lui, l'état des travaux au moment du vote étant dissuasif pour nombre d'habitants regrettant le charme de leur place; s'il n'y avait eu que la dalle sur le sous-sol, ceux qui ont du mal à imaginer le résultat sur des plans flatteurs pour ne pas dire mensongers auraient pu accorder le bénéfice du doute !

  • L'alliance avec EELV a volé en éclat suite au choix anticipé du SYTRAL en se mettant à dos J.C.Kohlhass ayant visiblement des craintes fondées ! L'éviction de mon géant vert O.Martel pour dogmatisme dommageable a fait perdre au moins 5% des voix. Aucun des 2 sortants n'était dans la liste des soutiens !Ha ha Cette perte à elle seule aurait me semble-t-il condamné la coalition en place.Oh là
 là !
  • Qu'on ne vienne pas dire que c'est une sanction liée à la présidence de F.Hollande, la participation chaponoise est plus de 10% supérieure à la moyenne nationale,Aime bien les abstentionnistes ont été réveillé par l'équipe en place et pas pour les féliciter mais bien pour sanctionner une politique locale ne correspondant pas à leurs attentes !

 

1er conseil municipal de la mandature !
Panoramique des 29 nouveaux conseillers fraichement élus et de la foule de curieux débordant (pour une fois) de la salle du conseil ! Mille excuses pour la qualité des films, n'ayant pas eu l'autorisation de poser ma veste sur le dossier du fauteuil d'une conseillère d'opposition mauvaise perdante, je n'ai pas pu me déplacer pour faire le tour complet expliquant l'absence des conseillers me tournant le dos !
Complément photo côté du preneur de film et de l'opposition alors que P.ménard officie encore.

Un rêve devenu réalité !

Daniel Serant doyen de la nouvelle assemblée préside selon la règle traditionnelle l'élection du nouveau maire depuis le siège central.Cour

Il s'est fendu d'un discours empli de sagesse et d'humour comme à l'habitude quand il parle de finances ! Aime bien

Au premier plan le crâne de son ancien titulaire.Oh là là !

Les assesseurs désignés :

  • la plus jeune Mégane : Hernandez
  • Une des plus âgées non concernée par les votes : Karen Frécon

La passation de pouvoir

Un véritable symbole (et non sain bol) que la photo ci-jointe :

 D.Serant doyen du nouveau conseil passe l'écharpe au nouveau maire Damien Combet Cour sous le regard de l'ancien P.Ménard, à côté d'E.Bublex, 2 des Cinq abstentionnistes qui deviennent des opposants constructifs Aime bien après avoir été des dirigeants pseudo-participatifs N'aime pas!

Un conseil qui recolle enfin à la représentation de plus de 49% de Chaponois exprimés !Cour

 

on souhaite être entendu si minoritaire Triste

 Alors qu'on fut un sourd plénipotentiaire !En colère

 Souhaitons que le maire  ne soit pas trop sévère Cour

 Pour six ans plus tard  essuyer un  revers ! Cour brisé

 

Le nouveau conseil municipal !

La nouvelle brochette d'adjoints et le nouveau maire ceints de leurs écharpes !

L'intronisation du nouveau maire et des 28 conseillers dont au final 5 seulement sont des rescapés du mandat précédent : outre le doyen Serant, les N°1 et 2 de JAC et C.E !

Si ce n'est pas du renouvellement, ça y ressemble !Cour

Election sans surprise de Damien Combet et de ses 7 adjoints à la majorité compte-tenu des 5 abstentions logiques de la nouvelle opposition qu'il a logiquement invitée à une autocritique pour qu'ils puissent gouverner Chaponost Ensemble Cour et autrement Aime bienque pendant ces 6 ans passés !{#smileys123.tonqueout}

Il y aura également 9 conseillers délégués.

Compétences et affectations à suivre.Confus

une partie du discours de D.COmbet
Une partie du discours d'investiture du maire fraîchement mais officiellement élu !

CCVG

La nouvelle CCVG sera forte de 33 conseillers :

  • 12 pour Brignais
  • 9 pour Chaponost
  • 4 pour Vourles
  • 4 pour Millery
  • 4 pour Montagny 

Les 9 Chaponois sont :

  • Damien Combet
  • Evelyne  Galéra
  • Jean-François Perraud
  • Prescilla Lakehal
  • Rémi Fourmaux
  • Claire Reboul
  • Fabrice Duplan
  • Patricia Grange
  • Pierre Ménard

 Compétences obligatoires

  • Développement économique : zones d’activité économique  et actions de développement économique
  • Aménagement de l’espace

Compétences optionnelles : (1 à choisir parmi les 6 suivantes ) :

  • Protection et mise en valeur de l’environnement
  • Politique du logement et du cadre de vie
  • Voirie ;
  • Équipements culturels et sportifs / équipements de l’enseignement
  • préélémentaire et élémentaire ;
  • Action sociale ;
  • Assainissement.

 Compétences facultatives :

  •  définies par les communes membres

 

Local à céder malgré une installation récente et des bons produits
Fin probable, malgré le double sens rue J.Chausse, et à cause d'horaires trop contraignant pour survivre !
Exemplaire de commerce selon le maire sortant !
La photo précédente montrait des commerces, cherchez la différence avec ces garages !

Commerces : la quadrature du cercle !

Informations inquiétantes glanées au soir  de la victoire :

 3 de nos commerces locaux seraient en passe de fermer ou d'être cédés :

  • La papèterie
  • La nouvelle pizzeria
  • le Petit +

Après l'arrêt du pépiniériste Junique, on ne peut pas dire que les commerces ont la vie belle à Chaponost et que le bilan de la mandature soit vraiment positif même avec le nouveau drive ! 

 

La ville à la campagne est un gros défi dans une cité périurbaine où les zones de chalandise proches font une concurrence difficile à endiguer, renforcée récemment par l'installation de nouvelles formes de vente avec le concept de drive dans lequel Auchan, Leclerc et Carrefour, concurrence oblige, ont plongé en même temps !

 

Hors les petits commerces de détail : Boulangerie, Boucherie/traiteur, coiffeur et le Carrefour contact, il n'y a pas grand place pour plusieurs exemplaires de la même activité.

 

Quoi qu'en disent leurs prédécesseurs, la topographie de Chaponost impose à une majorité de ses habitants de faire des courses en voiture, qu'ils ont pour la plupart en 2 exemplaires, s'étant installés à Chaponost avant l'arrivée des T.C. Ceux-ci ne faisant pas de desserte intramuros,N'aime pas 

à part quelques retraités en pleine santé et courageux, il faut donc un maximum de parking à la porte de ceux-ci pour que les actifs soient encouragés à faire leurs courses au village. Le parking de la place n'est pas top pour aller chez le fleuriste et si ceux de la rue Chapard sont accaparés par des riverains en manque de parkings privatifs, ce n'est pas l'accessibilité aux handicapés (vu leur nombre réduit) ni les horaires d’ouverture de la médiathèque  et encore moins une salle d’animation fonctionnant principalement le soir, qui va faire gonfler le Chiffre d'affaire. Les parkings de Carrefour et Auchan sont plats et il n'y a pas de dénivelé dans les galeries marchandes où quasiment tout est à portée !

 

Nos nouveaux élus vont être confrontés à un problème de taille!Sauvage

 

Les prédécesseurs ont vanté une continuité commerciale parfaitement illusoire et la création de 5 magasins dans le bâtiment érigé par Alliade.

Une visite sur les lieux a confirmé leur manque de bon sens (cf.photos).Ha ha

 On ne peut pas qualifier de commerces les 3 "magasins" annoncés dont on peut voir les prémices en dessous du "Paradis des  Pains" ! Ces 3 estancos  sont des excuses non valables. Quel commerçant digne de ce nom pourrait vouloir louer une surface d'une trentaine de m2 sans arrière-boutique, sans toilettes voire sans eau courante ?

 

Devraient-ils fermer leur échoppe pendant qu'ils descendraient rentabiliser la sanisette de la place Triste et en profiter pour se laver les mains pour ne pas faire 2 A.R ? Pleure Avantage non négligeable en cas de courante, l'aller est dans le sens de la pente ! {#smileys123.tonqueout}

 

J’ai cru que c’était des garages comme ceux de l’impasse Léonie Roland. Ca risque fort de le devenir ! Bisou

 

On ne met pas la charrue avant les bœufs, il vaut mieux

 

  • définir les besoins en commerces manquants aux habitants susceptibles de survivre en complément de ceux existants,
  • leur construire des locaux adaptés avec des moyens de livraison et des stationnements appropriés
  • les exonérer de taxes pendant leur montée en charge sous peine de turn-over dommageable pour les habitants et leurs employés !

 

C’est un peu difficile à envisager avec des investisseurs privés voire publics à moins d’annoncer dans le PLU la nécessité de prévoir des locaux selon des préconisations liées aux possibilités de destination ou d’y conditionner l’acceptation des PC voire participer à leur conception dans les constructions envisagées ! Amour

 

Pour faciliter leur existence, les commerçants devraient peut-être enviager des aménagements d’horaire pour accueillir les Chaponois qui travaillent ! Cour

 

 

 

 

 

Film des discours

N'ayant pu installer le film (10mn) pris Dimanche 23 mars à 21H en mairie,directement sur ce site, vous le trouverez en suivant le lien : Discours des ex et futurs maires Chaponois

La fin du massacre !

Résultats officiels

Chers concitoyens, les urnes ont donné leur verdict :

 2/3 pour JAC vs 1/3 pour C.E,

Soit 24 sièges contre 5 aux perdants

C'est du jamais vu de mémoire de  vieux Chaponois ! Sauvage

Mesuré dans mes estimations, j'avais annoncé un 60/40 qui paraissait déjà important avec la traditionnelle prime au sortant, mais j'avais invité les mécontents à voter pour en montrer leur niveau afin d'obtenir un 24ème siège, c'est allé au delà des espérances les plus folles de certains !Cool

Les nombreux indicateurs laissaient augurer d'une victoire de Damien Combet soutenu par un comité actif et motivé,Sourire mais l'ampleur de la victoire est à la hauteur du mépris des manifestants du 17 mars 2013.Cour

Ce ne sont pas les enfants dans les poussettes dont on a reproché le comptage voire l'exploitation indécente qui ont voté.{#smileys123.tonqueout} Ce sont  bien les citoyens excédés par un urbanisme incohérent, une place du village défigurée et un manque d'écoute N'aime pasconfirmé par quelques huées quand P.Ménard en a parlé dans son allocution  En colèreet quand il a fait allusion à l'absence d'un débat contradictoire qui ne lui aurait sans doute pas été profitable ! Sourire

La meilleure preuve en est les remerciements adressés uniquement à son camp en ignorant les 72% de votants qui ont fait l'effort de s'exprimer malheureusement au détriment du résultat marquant confirmant ainsi leur réprobation.

Le discours de Damien Combet était d'humeur plus rassembleuse !Cour

L'entêtement mis par le maire sortant à imposer ses vues jusqu'à ses colistiers s'est retourné contre son équipe,Pleure le refus de dialogue et de moratoire, les contre-vérités utilisées pour défendre ses idées sur le centre-bourg ont conduit à un massacre malheureusement irréversible notamment de notre place du village. N'aime pas 

Il n'a pas été servi par l'état des travaux en cours, mais il faut bien reconnaître que le mal ne date pas d'hier !   Sauvage

Le verdict est sans appel. Aime bien 

Il a enfin réalisé hier soir (mais un peu tard) qu'on n'impose pas ses idées sans l'aval des citoyens et qu'on ne change pas l''identité d'un village de façon aussi brutale.

Nous aurons droit au traditionnel couplet du moi aussi j'aime (vachementClin d'oil) Chaponost, mais vous n'avez pas tout compris.

Notre médecin urgentiste a fait son apprentissage dans l'opposition pendant quelques années, il a posé un diagnostic de problèmes de conscience et d'infécondité culturelle. Etant devenu professeur en 2008, il a pu expérimenter ses propres remèdes de cheval Clin d'oil avec une thérapie de groupe et foncé comme un taureau Clin d'oil pour les appliquer au mépris de l'assimilation par l'organisme, Cour brisé ce qui a provoqué un problème de rejet matérialisé par ce résultat N'aime pas!  Les soins psychologiques se font sur la durée et nécessitent des entretiens réguliers pour consolider les progrès constatés, tout évènement choquant peut remettre en cause un sujet fragile obligeant à tout recommencer.Malade

Les citoyens auraient sans doute eu plus besoin d'un psychologue que d'un urgentiste Clin d'oil encore faut-il qu'au contact de ses patients, il ne (re)devienne pas l'un d'eux  !Grand sourire

L'identité Chaponoise et son patrimoine ont été ignorés voire bafoués.Sauvage Le village s'est forgé depuis un demi-siècle avec des gens venus chercher la tranquillité aux portes de Lyon hors Courly, conscients de l'absence de moyens de transports, pour avoir un bout de terrain pour profiter du grand air en mangeant sur la terrasse avec une balnçoire pour leurs enfants. Ceux qui n'aiment pas ce style de vie restent en ville au mieux dans des duplex avec terrasse.

 Chaponost n'avait pas vocation a accueillir une urbanisation galopante même si elle est souhaitée par des technocrates nationaux ou régionaux qui font fi des cas particuliersHa ha

L'esprit de la loi SRU ne s'applique en aucune manière à notre village, les critères d'éligibilité n'étaient pas remplis. Il est anormal que nos élus n'aient pas mieux défendu l'exception Chaponoise qui aurait dû voir la CCVG monter au créneau pour faire partie des communautés de communes exonérées du taux de 25%. Même si ça ne change rien  aux pénalités de base, ça infléchit le rythme de construction de logements sociaux en donnant le temps d'adapter les infrastructures permettant un usage cohérent. Cour

La polarité 1 imposée à Brignais et Chaponost est semble-t-il liée à un potentiel fiscal et non à l'identité péri-urbaine de la CCVG, c''était à mons sens le premier pas à ne pas franchir vers une intégration attendue par les instances supra-communales dans le futur Lyon Métropole. Le sieur RIVALTA patron du SYTRAL rêve d'augmenter l'assiette d'imposition des communes desservies pour régner sans concurrence sur les TC régionaux. 

Ne faites pas l'amalgame entre transports en commun et SYTRAL,Malade il y a d'autres solutions plus adaptées à notre village, celui-ci ne résoudra jamais les transports intramuros sur une commune de 1632 ha dont les voies ne sont pas assez larges pour y accueillir des bus polluants de 80 personnes !

Ces 2 exemples pour dire que la nouvelle équipe devra se retrousser les manches pour répondre aux aspirations et aux vrais besoins des habitants actuels et à venir en commençant par arrêter le massacre urbanistique et en planifiant une conception cohérente des infrastructures communales pour les prochaines décennies impliquant une quasi unanimité pour ne pas être remises en cause au gré des aléas politiques des quelques mandatures qu'elles englobent.

Le plus dur commence, Bonne chance et bon courage à Damien et son équipe !Amour

 

Ensemble c'est mieux ?

Si d'aucuns avaient encore quelques doutes sur le respect de la légalité et de la saine démocratie de nos élus sortants, l'examen du bulletin de vote ci-joint montre le mépris ou pire la méconnaissance des lois qui nous régissent !

En effet un bulletin de vote ne doit comporter aucune indication ni incitation susceptible d'influencer un électeur notamment de dernière minute N'aime pas (c'est bien pire que des tracts distribués à la limite des délais légaux !) mais seulement outre les indications relatives au scrutin, une liste sèche des noms et prénoms des postulants :

<< Mentions sur les bulletins de vote

Pour éviter toute ambiguïté et contestation, il est d'usage d'indiquer sur les bulletins de vote les mentions suivantes :

- l'institution représentative (CE, DP, DUP),
- le périmètre d'élection (région, établissement...),
- le numéro de tour et la date du scrutin,
- le collège,
- la nature du ou des postes à pourvoir, 
- le nom de la liste,
- et, naturellement, les nom et prénom des candidats.>>Choqué

( réponse obtenue en quelques clics sur google Grand sourire! )

Déja que les âges et qualités devraient être relégués aux seuls supports de la campagne, la mention "Ensemble c'est mieux" portée au bas à droite du bulletin de vote de C.E est parfaitement illégale.N'aime pasCette mention ne peut même pas être invoquée comme réponse aux tracts dénoncés par Y.Piot puisque présente antérieurement sur les bulletins officiels reçus !Ha ha 

Pour info la consigne de Damien était de ne pas arborer les badges JAC dans les bureaux de vote afin de ne pas être susceptibles de recours en invalidation !Aime bien 

Je suggère à  Ensemble et Autrement qui mettait en exergue le "parler vrai et agir juste"  de son camp Tristede (faire)  mettre à exécution  ces beaux principes en demandant officiellement au préfet d'invalider tous les bulletins du scrutin portant cette mention !{#smileys123.tonqueout}

Je suis disponible pour aider à la rédaction de cette demande afin d'éviter les confusions toujours possibles (comme pour la notion de mise sous tutelle du collectif du 17 mars ) ! Grand sourire

Si mes calculs sont exacts, Grand sourire les scores officiels donneraient alors un taux hallucinant de 100% de bulletins valides  Sauvage pour "J'aime Chaponost", les 1514 soutiens ayant utilisé malgré eux des bulletins entachés de nullité à comtabiliser dans la bonne catégorie ! Cour brisé

Ce sont les bulletins et les concepteurs de ce celui-ci qui sont nuls, pas ceux qui les ont mis dans l'urne, qui ont droit à notre respect (Damien dixit dans son discours) !Clin d'oil

Le résultat confirmerait que tous les citoyens aiment leur village ! Cour

En réponse à une question :

Contentieux

Tout électeur et tout éligible peut contester le résultat des élections municipales, de l'élection du maire et de ses adjoints, des représentants de la commune à un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) devant le tribunal administratif50, soit par mention au procès-verbal, soit par réclamation écrite dans un délai de 5 jours suivant la date de l'élection51.

Le préfet a le même pouvoir, mais doit former son recours dans les 15 jours51 de l'élection.

 

Commentaire : L'invalidité concernant les perdants n'a pas beaucoup de chances d'aboutir et n'a aucun intérêt, ça couterait cher aux citoyens pour rien !  

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

epsilon | Réponse 30.03.2014 13.57

MAUVAIS
mauvais élus (cf manifestation, pétitions, etc),
mauvais perdants (irrégularités et attaques dont ils accusent l'équipe de Damien) On aura tout vu !

Pascal 01.04.2014 22.40

La parole du peuple est souveraine,et personne ne peut la contredire.
Le peuple à choisi un point c est tout .

baïka | Réponse 28.03.2014 21.39

Il me semble pourtant que Petit+ ouvre à Brignais

baika 31.03.2014 10.44

ou petit+ délocalise sur Brignais

ecochaponois 29.03.2014 14.03

C'était peut-être avant des informations sous toute réserve ayant conduit à ce post ou la préparation d'un transfert ? A suivre...

Huet Jean Charles | Réponse 26.03.2014 23.48

Un particulier électeur de CHaponost peut il demander au préfet d'invalider les bulletins du scrutin portant cette mention ?
Merci par avance de votre réponse.

ecochaponois 27.03.2014 01.00

La réponse est oui (cf. commentaire) !

Anna liste | Réponse 26.03.2014 17.10

Damien Combet n'esquissera pas le moindre geste pour enfoncer une équipe déjà au fond du trou ! C.E et Les sortants devraient faire leur autocritique publique !

ecochaponois 27.03.2014 14.17

C'est malheureusement le seul moyen de retrouver du crédit pour repartir sur denouvelles bases ! La démocratie impose une opposition chaponoise crédible !

jacques Fourier 26.03.2014 20.44

Comme en URSS et dans l'Aveu. ce qui est compatible avec la vie française sous la STASI déjà annoncée par ailleurs.

Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE