Terre brûlée au vent des délibérations

Description

Un jeudi à la campagne !

Bel exemple de publicité mensongère. Le prix affiché est celui des aménagements de la voirie. N'oubliez pas de rajouter plus de 4000k€ pour le bâtiment public au toit végétalisé !

 

Cette séance du conseil municipal de novembre a confirmé une autre de mes prédictions, 

La pétition de plus de 1500 signatures déposée officiellement le mois dernier est restée lettre morte !Cour brisé

 Quel mépris ! Pas la moindre allusion à cette manifestation du mécontentement d’une grande partie de la population. Pire même, des délibérations électoralistes à l’ordre du jour  venant confirmer les chantiers cœur de bourg et  ’’espace culturel’’ pour ne pas dire médiathèque, (avouée controversée par C.Vuillermet-Cortot !) sont venues soutenir la politique de terre brûlée d’un maire ayant peur de ne pas être réélu au point de renier son étiquette socialiste dans les tracts distribués (l’important c’est l’arrose Cool!) aux administrés et dans les interviews des journaux :

  • L'annonce pour le  prochain conseil du choix du nom de ce nouveau bâtiment municipal parmi les 8 sélectionnés. Beau camouflet aux signataires opposés au projet qui n'ont logiquement pas participé aux propositions de baptème !
  •  La demande de possibilité de signer (sûrement avant mars 2014 pour qu’il ne soit pas dénoncé) un contrat de 10 ans avec C.Boutique (Côté Gourmandise) pour l’exploitation du bar ‘’pieds-dans-l’eau’’ qu’on croyait noyé à tort !  Quand j’ai posé la question aux intéressés, il y a quelques semaines, ils n’avaient pas encore été contactés. C’est un partenariat public privé pour l’installation d’un kiosque en dur sur la moitié du terrain stabilisé et d’une terrasse sur la deuxième partie juste à côté des chiottes qui viennent fausser les surfaces respectives annoncées chacune de 45 m2. Grand sourire Encore de la couleur vive qui va disparaître !

Discussion animée sur les modalités d’alimentation en énergie et sur la sortie du contrat mais aucune sur l’esthétique de la construction qui annoncée comme mobile ne rentre pas dans les contraintes du PLU. D’ici qu’après Japan’ost, le preneur  ait l’idée de nous y mettre une pagode  ou une tour de guet à 2 étages avec 50 m2 de panneaux solaires sur le toit ! Ha ha

En tout état de cause, les animations associatives ou commerciales du week-end seront reléguées au pied du coq Malade, coincées entre les marches du palais inutiles (voire dangereuses si les skaters s’en emparent) et le mur de l’équipement culturel sans les mêmes commodités (eau/électricité, évacuation), empêchant les visiteurs de la bibliothèque de circuler facilement, et à peine visibles de la place du marché. Triste

 A part cette année, les pompiers ne verront sans doute pas le bout d’un client ! Clin d'oil 

Rassurez-vous, cet espace sera goudronné en noir (moins salissant) comme ailleurs (cf. sur la rue Jules Chausse pour faire un beau patchwork avec le rouge existant devant les commerces) et les élus au marché pourront vous informer par leurs tracts sur le passage en buvant un coup, et se soulager dans la pissotière voisine Cool!

Ce projet annoncé en catimini dans la mouvance du centre bourg  reste en contradiction avec la conception du hall presse du bâtiment public qui devrait  néanmoins en concurrencer l’exploitant (hors licence IV) s’il devait comme annoncé servir quelques boissons même non alcoolisées (réglementation oblige).En colère

Pas un mot sur l’exploitation qui ne devait initialement se faire que le week-end. On peut supposer que le preneur est intéressé par une utilisation quotidienne.

 Conformément à l’annonce de Scapin, le terrain de pétanque sera donc exilé au pied de l’église et finira sans doute en parking (avec du bitume noir) pour que la cohabitation avec les corbillards ne tourne pas au drame.Pleure

 

Si le corbillard  pouvait cohabiter avec la bière, il aurait moins les boules !

 

Cet espace devait d’ailleurs comporter 2 arbres Malade(cf. photos non contractuelles des panneaux fournies par le cabinet d’étude pour le projet cœur de bourg). A croire que nos élus n’ont jamais joué à la pétanque pour oser qualifier cet espace de terrain, visiblement imprévu à cet effet ! Oh là là !

La signature de ce contrat de 10 ans devrait bien attendre après les élections; si par le plus grand des hasards, la majorité nouvellement élue ne partageait pas l’opinion du maire actuel ! Ha ha

 

La délation ne coûte rien, mais sa dénonciation impacterait nos impôts !

 

  1. Une révision limitée du PLU sans grand intérêt aurait également largement pu attendre la refonte (indispensable) annoncée pour le prochain mandat pour un coût global également moindre.

L’objectif est visiblement de faire de la pub pour un pseudo-cadeau fait aux entreprises, et pour les TC. Celui-ci consiste à diminuer l’exigence de réalisation de parkings en fonction de la proximité de la gare (seulement pour les bureaux) avec des rayons de 200 et 500m autour de celle-ci. A ma connaissance, sauf à racheter à la SNCF le terrain pouvant servir de parking, la zone industrielle ne contient pas d’espaces pour des constructions nouvelles dans ce périmètre et je n’ai pas l’impression qu’une indemnisation rétroactive, pour ceux qui auraient respecté les règles en vigueur, soit dans l’intention du législateur local s’ils effacent 1 place matérialisée par 25m2 de bureaux  pour inciter les employés à les utiliser ! Grand sourire

Ce qu’on prétend donner d’une main sera repris au centuple grâce à la taxe infondée sur les charges salariales des entreprises de plus de 9 employés qui devront cracher au bassinet à raison d’1,75%.Vu leur desserte limitée, rien ne prouve que les 11,12 et tram-train soient en mesure de remplacer la majorité des transports individuels dans cette zone. Cour
 brisé Belle manière de fausser la concurrence ! En colère

 Il vaudrait mieux venir à proximité de la gare que d’aller dans les 11000 m2 nouvellement acquis à Tafignon  où les TC existants ne viennent pas directement de Chaponost à moins qu’un arrêt de bus justifie l’éligibilité !

Un patron de 9 salariés hésitera à embaucher le dixième si la taxe lui coûte l’équivalent d’1/2 emploi et il recourra à la sous-traitance pour éviter d’atteindre ce seuil. Incité par cette mesure à privilégier l’emploi précaire décrié par ailleurs, il y gagnerait. Au pire, il pourrait carrément délocaliser ! Cour brisé Comment font les grosses entreprises pour augmenter ou simplement maintenir leurs marges, pourquoi trouve-t-on plus de centres d’appel au Maghreb  qu’à Chaponost en France ?

 

La séance a brusquement viré à la confirmation de campagne électorale de la majorité en place quand Mr Prost-Romand a souhaité défendre les personnels de la Dimerie, (établissement qualifié de ‘’mouroir’’ sur le blog de campagne de J’aime Chaponost) dont il estimait le travail mal reconnu, ce qui n’est pas implicite dans le terme employé mais la constatation d’une évolution vers la totalité des lits en EHPAD allant à l’encontre de la mixité catégorielle antérieure.

 Si ce n’est pas une attaque personnelle, cette défense dans le cadre du conseil mensuel y ressemble beaucoup et sent l’orchestration puisque le maire s’est gardé d’intervenir pour arrêter cette déclaration hors sujet !

 

La campagne électorale n’a rien à faire dans ces débats publics officiels et la réaction de Damien Combet, actant cette posture de la majorité alors qu’il avait annoncé ne plus vouloir intervenir en ce lieu d’ici les élections, parait logique même si certains la jugent excessive et la regrettent.Sauvage

 C’est hypocrite de faire croire qu’il ne respecte pas le serment d’Hippocrate !

 Ce terme est devenu péjoratif au fil du temps, c’est le seul mot utilisable dans un blog ou une page de journal pour faire court et interpeller les lecteurs. Tout le monde ne met pas la même chose derrière les mêmes mots. On n’a malheureusement jamais vu ressortir des gens d’un EHPAD. Triste Ces initiales ne sont connues que des initiés et ne disent rien au commun des mortels auquel les articles s’adressent. Chacun sait que les employés font de leur mieux pour aider les personnes dépendantes en fin de vie. Il faut se garder de prêter de mauvaises pensées aux autres, et se contenter de les juger sur les actes au risque de révéler ses propres intentions.

Je note par ailleurs que dans la foulée d’une démonstration fort appréciée du chargé des finances lors du DOB (débat d’orientation budgétaire), l’emploi de l’expression ‘’pays sous-développés ''  (contrairement à antenne 2 vs France2 Clin
 d'oil!) n’a soulevé aucune remarque des élus. On ne s’offusque que de ce que l’on veut et Chaponost en action n’est pas rentré dans la polémique !

 Un partout Ha ha au centre !

J.Gouttebarge a logiquement demandé l’inscription de cette intervention au compte-rendu officiel. Pas d’autres délibérations importantes controversées.

 Dans les questions diverses, celle sur la sécurité posée par J.M.Lair fera l’objet d’un prochain article séparé. Sauvage

A l’issue de la séance, Pierre Chapas en homme d’expérience est revenu sur l’incident en souhaitant une campagne digne, ce que le maire a évidemment approuvé, mais le mal n’était-il pas déjà fait ?

 Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !

 Une campagne est une confrontation d’idées et de projets et non un combat entre des personnes surtout dans un village où elles sont amenées à cohabiter !  Cour

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

epsilon | Réponse 27.11.2013 12.51

Moralistes maladroits, gestionnaires idéologues ...mais quand auront-ils simplement du bon sens ?

baïka | Réponse 24.11.2013 22.56

Les coups bas ne changeront rien , les chaponoist ont des yeux et un cerveau pour juger de l'action des 6 années passées
118 JOURS ENCORE !!!!!!

Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE