unanimité !

Cette photo montre l'endroit où l'utilisation de la structure du kiosque est possible sans défigurer la place. Il suffit de le faire affleurer au niveau du sol pour se retrouver au même niveau que la terrasse.

C'est le maître mot de cette édition où seulement 4 délibérations étaient au programme dont la charte des conseillers anticipée par des échanges de mails permettant un vote rapide, et une modification du tableau des effectifs habituelle.

Après quelques échanges et précisions les votes ont été unanimes. Ca change du sempiternel "vous connaissez notre position sur la médiathèque" !

Là encore l'essentiel était après l'ordre du jour officiel :

  • Le KIOSQUE :

Cet héritage laissé par P.Ménard est une épine dans le pied plutôt douloureuse.

A l'origine un bar pied-humide de 8 M2 devait permettre de servir des clients sur le terrain naturel de la place en occupant les 90 m2 de stabilisé selon la convention signée avec "Côté Gastronomie".

Au fil du temps le projet a notablement évolué puisque vous avez pu apercevoir une structure métallique d'environ 6 x 8 m qui ne pouvait se trouver au sol du fait de la déclivité de l'espace.Le dernier plan montré par J.F.Perraud fait état d'un plateau hors sol complétant à 90 m2 le kiosque qui en fait 45. L'accès aux personnes à mobilité réduite impose des contraintes techniques coûteuses incompatibles avec le projet de départ. C'est donc fort justement que Mr Darnaud  a reçu un courrier lui signifiant l'intention de rupture de la convention signée par P.Ménard au nom de la municipalité le 9 Janvier 2014 pour non conformité. La délibération devrait être validée officiellement au CM du 18 Juin.

Cet argument n'empêche pas une négociation car il a investi (63 000 €) dans une structure qui ne sera peut-être pas utilisée.

P.Ménard a suggéré que l'on fasse un décaissement pour descendre le kiosque au niveau du sol. C'est la preuve que ce projet était mal ficelé, ce qu'a signifié D.Dupied à l'ancien maire. Celui-ci a convenu officiellement que le plan présenté n'avait plus rien à voir avec le projet initial.

Tant qu'à faire un décaissement, si on veut réutiliser la structure pour ne pas indemniser Mr Darnaud, il reste la possibilité évoquée précédemment permettant de faire sauter les premières marches face au C.A  (cf.photo) et d'installer ce kiosque perpendiculairement à la première rampe métallique (parallèlement à la rue Chapard), la face principale donnant sur le monument aux morts et la terrasse pouvant être de plain-pied sur l'espace naturel intermédiaire plat (pas encore terminé).

J.F.Perraud oppose le fait que la restructuration de l'espace ouest de la place étant à définir avec un concours d'architectes, il n'est pas possible de prendre une décision immédiate sur le devenir de ce kiosque.

Quand on examine les possibilités de réutilisation pour répondre à la fonction café de la place qui n'est plus vraiment remplie par "Côté Gastronomie" justifiant le kiosque additionnel, il n'y a pas d'autres solutions que l'installation côté parvis de l'église ou à la place des emmarchements (les premiers ou les grands avec l'inconvénient d'une plus grande proximité du Noélys et de l'espace public)!) dans la lignée du contrebas de la rue Chapard.

Si la décision est prise de conserver la fonction café pour l'animation, il n'y a pas forcément besoin d'attendre le concours en question; il suffit d'être convaincu de son bien fondé de définir les invariants du projet et l'espace de liberté laissé aux concurrents.

D'ailleurs la conception de la partie Ouest de la place devrait s'intégrer dans la réflexion de réorganisation complète du centre bourg en prenant acte que la rue Chapard ne sera jamais le facteur de continuité commerciale annoncé par l'équipe précédente. Le Coeur de bourg doit valoriser l'axe Mairie Bellevue via la place et le haut du parc du Boulard en ne négligeant pas les place de stationnement.

  • La sanisette :

Une question du public sur le déplacement de la sanisette est venu compléter la question de restructuration de la place. Question de Mme F.Drivot pour mettre en difficulté la majorité, le déplacement envisagé coûtant la bagatelle de 16000€, prix à payer pour dégager l'ensemble de la partie ouest de la place.

Ne revenons pas sur les goûts de chiottes de la municipalité précédente et de cette dame qui considère cet édicule comme un détail !

3 solutions s'offrent pour modifier l'aspect de la place :

  1. Comme suggéré, on peut la laisser en place en l'habillant pour lui donner un aspect plus décoratif; comme il y a l'eau et l'évacuation sur place,j'avais proposé une fontaine parapluie qui la cache en lui laissant sa fonction. (propositions bienvenues)
  2. La déplacer vers le square où elle fera face aux WC à priori accessibles du bâtiment Public (voire double emploi !) pour un coût a peu près équivalent.
  3. La supprimer purement et simplement avec pour conséquence une sanisette sur les bras au moins temporairement si, comme le kiosque, on peut envisager de les réutiliser dans l'aménagement annoncé d'une aire de pique-nique dans le parc du Boulard.
  • La coopération décentralisée avec GON BOUSSOUGOU

Comme annoncé à Damien, l'opposition a fait de ce projet un cheval de bataille. P.Ménard et Chantal Guyot ont initié une relation impliquant le C.M et les employés municipaux de manière importante.

Après prise de connaissance du dossier, il ressort que Chaponost est la seule ville de sa strate a avoir intégré la coopération avec Gon Boussougou de manière aussi importante, le projet a été qualifié d'ambitieux par l'organisme Rhône Alpes de soutien au développement.

La municipalité a fait valoir les coûts importants engagés par le mode de gouvernance en place et souhaite logiquement s'aligner sur les autres communes qui ont externalisé la gestion de cette coopération tout en continuant une relation de qualité avec notre partenaire.Chantal Guyot s'étant impliquée sur le projet semble tout désignée pour prendre la responsabilité d'une équipe déléguée chargée de l'opération. 

  • Les rythmes scolaires :

Se reporter à l'article publié sur le site de la mairie sur le sujet.Damien Combet a simplement confirmé que la municipalité est là pour appliquer la loi en étant vigilant sur les coûts aussi bien pour les parents que pour les contribuables.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

22.04 | 09:02

mais le contournement de chaponost ( enfin du centre ) est deja acté : l'avenue Devienne , sinon pour quoi vouloir elargir l'emprise à 12 metres à partir du 21

...
30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE