"Chaponost dans son territoire"

CCVG ou Grand Lyon ?

«Le forum 3 de Chaponost Ensemble « Chaponost dans son territoire » a eu un succès mérité ! {#smileys123.tonqueout}

 La cinquantaine de participants (cf. photo sur leur site, on voit quelques chaises vides) n’a semble-t-il pas été en mesure d’adopter une position commune claire sur le devenir de la nôtre pour nous en faire part. La réunion semble n’avoir été qu’une séance d’information et le blog de soutien ne donne pas de résultats (ni de photo) des ateliers. Contrairement à ce que laisse suggérer son logo, on ne partage pas les résultats ! C’est pourtant une réunion publique.

Soyez sûrs  que le blogueur en chef de cette nouvelle armée de campagne  maîtrise l’évolution……. de l’information ! (Les Chaponois en sauront beaucoup plus sur ce site !)

Le maire en conserve-t-il la teneur pour sa campagne officielle pour déployer un parapluie le protégeant de  toutes ces instances supra-communales contraignantes  ? il pourrait justifier une position validée par les quelques présents dont le conditionnement, l’appartenance politique officielle ou les liens familiaux ne garantissent aucune objectivité ! Sauvage

Notre maire n’aura sans doute aucun scrupule à reporter les accusations des opposants sur celles-ci ignorant  leur contestation  montée en 3 ans de 880 (escamotée) à 1500 pétitionnaires en passant par les 1000 manifestants du 17 mars 2013 et mon blog consécutif à cet évènement. {#smileys123.tonqueout}

Un texte a bien dû être adopté à la majorité … des présents ! Malade

Si  800 ou 1500 pétitionnaires sur 8000 habitants ne sont pas une référence, qu’en est-il de la quarantaine  qui aurait voté un texte de synthèse même s’ils sont plus motivés que les autres ? Ha ha

 Le rouleau de scotch simple face (avis partiel sans contradiction)déroulé pour le PLU fait double emploi, la seule différence c’est qu’il y a eu 4 fois plus  de participants pour une seule réunion de vulgarisation ! Sourire

Personne ne conteste le bien fondé de contraintes de solidarité évidemment  non applicables aux biens  personnels des technocrates  les ayant pondues.  Cool

Il  manque des logements en France, est-ce aux Chaponois de payer le prix d’erreurs des gouvernements antérieurs de droite comme de gauche ? 

On peut faire du logement social dont l'esthétique s'intègre au paysage et à l'identité chaponoise  (contrairement aux Veloutiers !) Cour brisé

Il manque aussi des prisons, pourquoi ne pas en proposer une au milieu de l’espace naturel protégé ? Pleure

Ces pauvres citoyens seraient entourés de verdure sans pouvoir la détériorer ! La chlorophylle environnante pourrait les aider à prendre conscience de leurs actes ! {#smileys123.tonqueout}

Chaponost avait pourtant devancé le mariage gay en  ne mariant quasiment que des maisons individuelles, voilà qu’il n’est plus en odeur de sainteté et qu’on nous impose du mariage mixte ! Cool

En 1985, le COS (Coefficient d’Occupation des Sols) était de l’ordre de 0,2 et les lots de l’ordre de 1000 m2. Aujourd’hui, on nous demande de remonter cette moyenne  en moins de 12 ans à grands renforts d’immeubles  tout en respectant :

  • un minimum d’espaces verts, les arbres protégés, les ZNIEFF
  • Le Boulard
  • les terrains agricoles,  le tout visiblement plus important que les hommes
  • la hauteur maximale de 3 étages
  • en adaptant les infrastructures et les transports (pas seulement en commun)  

Le tout à taux d’imposition constant.  C’est la quadrature du cercle !

C’est dans ce contexte que notre maire a dilapidé plus de 1200 m2 du centre ville pour n’y loger personne et n’attirer guère plus que les  1600 visiteurs annuels de la bibliothèque actuelle (2500 sera un exploit) !

Les terrains constructibles ne sont pas légion (de 18 à 37 ha) et 14 en urbanisation future, les propriétaires pas forcément disposés à vendre, la topographie des lieux est une contrainte supplémentaire spécifique à Chaponost ancien village médiéval perché sur un promontoire.

La commission de PLU peut réfléchir sur le devenir des grandes propriétés Chaponoises, si les habitants n’en meurent pas ou si les héritiers ne veulent pas s’en dessaisir, tous les projets les concernant tombent à l’eau ou sont au mieux hors délais !

La vie ne s’arrête pas en 2025, les PENAP seront encore là, des limitations trop restrictives conduiront à des aberrations pour faire face à des pénalités injustes où la progressivité des constructions de logements sociaux semble bizarrement mieux récompensée qu’une accélération brutale.

Sauf à décréter dans une société nouvelle proudhonienne que « la propriété c’est le vol »,  le juridique l’emporte sur l’utilité publique et la démocratie sur la dictature.

Il n’y a aucune raison  justifiant un excès de zèle  par rapport au PLH adopté par la CCVG  en 2009 après consultation des élus chaponois. (2,5 fois plus de logements que planifié  sur la période 2010/2012 cf. bilan mai 2013 page 6 !)

, et validé par le préfet qui de ce fait  ne peut appliquer de pénalités SRU si le PLH correspond bien à une analyse fine des possibilités locales qu’il a validée et jugée optimale par son acceptation. L'article 55  amendement SRU neutralise le taux  de départ.  On ne peut être jugé 2 fois pour la même faute !

Les propriétaires Chaponois ne veulent pas voir leur bien déprécié. Une municipalité gestionnaire des biens communaux en accord avec les habitants qui la composent doit veiller à les préserver conjointement, au risque que la sanction des urnes produise un retour de balancier !  

A la lumière des évènements et de la  représentation sociale des habitants propriétaires à 75%, la réponse des Chaponois ne fait guère de doute !

C’est un paradoxe  que d’organiser un forum sur Chaponost et son territoire

alors que les décisions du mandat qui se termine ont nettement montré un désaveu de la CCVG dont les compétences principales (Habitat et transport) ont été bafouées de plein gré par notre municipalité !  En colère

Il ne reste que le centre aquatique dont notre maire a été chargé pour désamorcer sa contestation initiale, il fera sans doute l’objet de mise en valeur de son action au cours de la campagne électorale. Il est prévu, au-delà du simple objectif d’apprendre à nager à nos bambins, un complexe de 15 000 k€ dont le déficit annuel de fonctionnement annoncé avoisinera 10€/habitant à condition que la fréquentation espérée soit au rendez-vous. Notamment pour une piscine règlementaire de 25m avec une cuve en inox et des gradins upgradés au dernier moment alors que Chaponost n’a même pas de club de natation susceptible de le remplir !  

C'est tout bénef pour la section natation de L'AS Brignais ! Cour
 brisé

Entre les TC et l'habitat, notre maire actuel fait cavalier seul pour une intégration en douceur dans le grand Lyon et lui abandonner les compétences qui font l'identité de notre village ! Malade

Et comment le voir vivant dans un territoire apaisé sans un contournement, délestant son centre des 5000 véhicules de transit journalier, dont on n'a pas acquis la moindre parcelle de terrain ? Cour brisé

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE