C'est "Parti(e) de campagne" ou l'inverse !

Réunion Débat du 19 Février

La réunion débat organisée par J'aime Chaponost n'a pas eu le résultat attendu ! {#smileys123.tonqueout} En effet les organisateurs les plus optimistes  tablaient sur 400 personnes et avaient installé 480 chaises.

Elle a tout simplement dépassé les espérances les plus folles.Cour

C'est aux alentours de 700 personnes qu'il faut mettre le curseur; il a fallu rajouter tous les sièges disponibles et plus de 180 personnes se tenaient debout ou assis sur des tables sur tout le pourtour.

Cette réunion bien préparée montre la forte mobilisation et le professionnalisme de l'équipe de campagne. Dès 20 H les organisateurs avaient le sourire.Grand sourire

Cette assistance nombreuse montre le mécontentement de citoyens venus soutenir la liste ou simplement s'informer d'une alternative à une mandature catastrophique dont notre village a fait les frais !

L'animation assurée par le journaliste P.Montanay a permis une réunion sans temps morts et des questions ciblées après la présentation de l'équipe municipale et des grandes lignes du programme.

On retiendra la volonté de respect des adversaires réaffirmée par Damien Combet, les réponses à 2 détracteurs désormais célèbres :

  • J.M.Pauly venu pour réclamer un débat contradictoire avec la liste de P.Ménard qui n'a pas lieu d'être tant leur souhait d'écoute est en prise directe avec les citoyens contrairement à l'équipe en place.
  • P.Janichon qui a redemandé des explications publiques sur la promesse faite de respect du taux de logements sociaux de 25% à l'horizon 2025 (et s'est fait le critique des logements 100% sociaux risquant d'apporter la délinquance) nécessaires selon lui pour respecter cet objectif intenable ! La réponse de Damien sur le 100% social déniant la corrélation avec la délinquance a été vivement applaudie. Celle de J.F.Perraud annonçant vouloir respecter le SCOT, le PADD et le PLH établi en accord avec la CCVG ne semble pas l'avoir convaincu.

Ce point mérite 2 remarques :

  1. Les pénalités SRU de 300 000 € dont s'est vanté la municipalité en place n'est pas lié au dépassement du rythme de construction dont elle se gargarise (noté comme effort particulier dans un rapport de la CCVG!), il est la simple application d'une règle logique : Le préfet ayant validé le PLH soumis par la CCVG ne peut pas appliquer de pénalites SRU au risque de se contredire, celui-ci étant la traduction raisonnable de l'effort maximal (sur la durée) que peuvent faire les communes pour tenter de rattraper le retard du taux de logements sociaux .
  2. Je suis intervenu pour demander la justification du classement de la CCVG et particulièrement de Chaponost en polarité 1 qui implique un taux de 25% au lieu de 20% alors que l'esprit de la loi initiale exclut les communautés de communes de moins de 50000 habitants (cas de la CCVG <30000) les communes en perte de population et les communes dont la tache urbaine représente moins de 50% de la superficie. Cerise sur le gâteau, il faut qu'elles soient logiquement dotées d'un système de transport en commun performant, ce qui est loin d'être le cas et n'existait pas au moment de la décision de classement !

Chaponost n'est visiblement pas dans le scope et ne satisfait aucun de ces critères (même pas dans l'esprit de la loi).

 La venue du SYTRAL imposée par le maire en désaccord avec la CCVG laisse penser que non seulement Chaponost n'a pas défendu son exception en relation avec ces critères mais qu'il a pu faire venir le SYTRAL pour justifier sa soif de construction, remplir sa médiathèque et faire venir des habitants dont une bonne majorité pourrait voter pour lui en reconnaissance de son accueil ! En colère

Un décret excluant les agglomérations et communautés de communes paru en Juillet 2013 a confirmé un classement par défaut de Brignais et Chaponost en zone de polarité 1 dans la CCVG nous imposant ce taux de 25%.

Les électeurs peuvent être juges du poids de notre représentaion à la CCVG Sauvage(5 sièges/23) et de la solidarité des élus communautaires à qui on a planté un couteau dans le dos avec la venue du SYTRAL nous obligeant à payer notre quote part des TC du département en plus de celui-ci et de la taxe transport instaurée pour faire porter le coût sur les entreprises au profit des citoyens !

Le 2ème coup concerne le PLH ou le rythme 2,5 x supérieur à ce qu'elle prévoyait pour la commune est un déni de démocratie dont on a pu constater les méfaits pendant cette mandature.En colère

J'ai failli demander aux personnes présentes combien étaient venues à la réunion grâce au SYTRAL, la réponse ZERO étant connue d'avance, je me suis abstenu !Cour brisé C'est la preuve qu'il n'est adapté ni en desserte, ni en couverture horaire. Quel intérêt s'il faut reprtir en taxi !Malade

Notre maire a beau vanter l'obtention d'un arrêt au CGR de Brignais, il est arrivé (à propos Clin d'oil) avec plus d'un an de retard alors qu'il aurait dû être négocié à la signature du contrat. Il peut tenter de demander que le 11 continue d'aller à Perrache depuis la mise en service du métro à Oullins, ou d'augmenter la couverture horaire pour qu'on puisse rentrer du CGR après la séance du soir, la réponse est là aussi connue d'avance : pas de problème si vous acceptez une contribution de 100€/h au lieu des 20 actuels,Cool engrenage qu'avait dénoncé J.C.Kohlhass au fait des pratiques de Mr Rivalta dans toutes les communes périphériques adhérant à son système de transport en commun et justifiant sa désertion du conseil.

Les Chaponois apprécieront le 23 mars !   En colère

 

Rappel de la manif du 17 Mars

Il restait un vert dans le conseil. Y-a-t'il un vers dans le fruit ?

 

Il n'est pire sourd que celui qui n'a pas voulu entendre, ni aveugle que celui qui n'a pas voulu  voir !Cour brisé

La négation de fait de tout débat constructif  justifie le refus de J'aime Chaponost d'une confrontation stérile !

Les élus sont là pour représenter les citoyens et non pour leur imposer une vision qu'ils ne partagent pas !Ha ha

 

Sanction attendue le 23 Mars 2013 ! Cour

 

 


 

Compétences de conseillers !

belle illustration des résultats vs compétences affichées par nos ingénieurs et enseignants sortants !

La liste des sortants et la nouvelle proposée par le maire font état de nombreux personnels de l'éducation nationale et d'ingénieurs retraités qui auraient sans doute mieux fait d'y rester  Sauvage (bien que ce ne soit pas une question d'âge) !

Chaponost n'a pas besoin d'ingénieurs dogmatiques mais de gens ingénieux, pragmatiques et à l'écoute de leurs concitoyens pour mériter la confiance.Cour

 A voir le résultat, ils ont (eu) si peu d'idées qu'ils ont fait appel à des cabinets conseil  sans même leur donner des contraintes et directives  qui n'auraient jamais dû conduire à une telle catastrophe urbanistique. Ha ha La seule idée mise en place et vivement contestée est celle d'une médiathèque envisagée (selon mes sources) dès 2001 par notre maire. Le reste n'est que mise en oeuvre de projets antérieurs à leur avènement et application zélée de préconisations supracommunales qui nous conduisent irrémédiablement vers une ville de banlieue et un abandon progressif de souveraineté ! Sauvage

ils ont à tout le moins manqué à leur devoir de conseil sur son obsolescence et sa localisation et d'oreille pour entendre la large  contestaion qui est allée crescendo. En colère

Pour ce qui est du portage par EPORA, idée séduisante dans le principe, les engagements ne devraient pas (pouvoir) être pris pour une échéance supérieure à celle du mandat pour les projets qui ne font pas l'unanimité  En colère car ils se traduisent en dettes s'ils ne voient pas le jour ! Sauvage

Regardez également les acteurs à la CCVG  ! Triste

Que ce soit par orgueil personnel ou par discipline politique, ils y ont largement contribué; la sanction des urnes sera sévère !   Sauvage

Débat contradictoire contredit !

Le trou de la médiathèque. Vision des dégâts matériels en attendant des coûts de fonctionnement élevés pour 2500 visites/an !

Le débat conctradictoire attendu par nombre de Chaponois n'aura pas lieu ! Oh là là !

Le traditionnel débat organisé par la MJC ne sera pas le point d'orgue de la campagne électorale.Sauvage

Au grand dam de certains voulant voir le taureau mis à mort dans l'arène par le toréador, l'équipe de J'aime Chaponost a décidé collégialement de ne pas participer à un tel débat.

Les raisons évoquées :

  • organisation biaisée par une institution dépendante des subsides de la mairie dont on peut suspecter l'objectivité Cour brisé d'autant que la planification n'a pas fait l'objet d'une vraie concertation (comme d'habitudeEn colère) et que le débat n'était pas prévu avec un animateur journaliste indépendant  ! Ha ha N'oubliez pas que le maire est un ancien président de la MJC et détenteur des crédits de fonctionnement. Malade
  • Refus confirmé de JAC de débattre avec une équipe qui s'est coupée de ses électeurs  Cour briséen définissant les opinions favorables par simple soustraction des opposants manifestes En colère
  • Refus d'envenimer une campagne par des invectives logiquement destinées aux spectateurs venus pour voir du sang Cour
  • Désir d'entendre les Chaponois eux-mêmes  Sourire au cours d'un débat prévu de longue date ne tenant pas compte du calendrier de la majorité sortante, en prolongation de l'eur écoute dans l'organisation mise en place : permanence, marché, apéros conviviaux, porte à porte ...
  • Volonté d'apaisement pour continuer de travailler ensemble (et autrement {#smileys123.tonqueout}) avec les prochains élus dits d'opposition ! Cour

Ces arguments avancés recevables doivent vous convaincre de participer au débat organisé ce mercredi 19 Février où ils veulent vous convaincre de leur engagement représentatif d'une majorité de concitoyens dont la conception d'une petite ville à la campagne n'est visiblement pas celle promue par l'équipe en place qui nous conduit inéluctablement vers une banale ville de banlieue bétonnée et goudronée sans aucun charme !  

Prospection inutile !

J'ai appris par des canaux différents que Chaponost Ensemble a démarré une campagne de prospection pour recruter des soutiens et tenter d'influencer les votes notamment des personnes âgées !

C'est paradoxal d'aller discuter avec les Chaponois pour recueillir des voix à 1 mois des élections alors que la municipalité en place a été sourde et aveugle aux contestations de nos concitoyens : Ha ha

  • Pétition de 880 personnes passée aux oubliettes  En colèreau moment de l'enquête d'utilité publique sur la médiathèque !
  • Manifestation de 1000 personnes le 17 Mars 2013
  • dernière pétition > 1500  signataires pour absence de prise en compte des contestations précédentes
  • Boycott de la commission de révision de PLU sans moratoire sur les travaux Malade

Ne vous laissez pas influencer par des belles promesses dont la mandature a prouvé qu'elle ne tient que celles qui vont dans leur sens et mettez les en face de leurs contradictions ! Cour

Partie de camapgne ou campagne de parti ?

Ca démarre fort... fin janvier avec le programme du maire sortant affiché dans la continuité d'options pourtant largement contestées!En colère

  • Centre bourg massacré
  • médiathèque obsolète consommatrice des finances publiques pour 3 ans
  • excès de zèle dans les constructions (2,5 fois les prévisions du PLH)
  • architecture incohérente
  • Passage du bucolique à l'alcolique en remplaçant les rembardes fleuries et les platanes par des terrasses de bar. On aura des piliers autrement qu'en béton Clin d'oil  

Officiellement on connaît les têtes de liste mais pas les queues !{#smileys123.tonqueout}

Troquera-t-on un dépensomiste et social Sauvage contre un économiste et social ? Cour

Le flyer de Chaponost ensemble http://www.chaponostensemble.fr/ 

reçu dans ma BAL annonciateur du banquet républicain  et de la reunion du 31 Janvier comporte une liste de soutien qui m'interpelle   

Elle est soit le signe d'un manque de concentration dont on peut espérer douter de la part de professionnels de la communication, soit la manifestation d'une carence des soutiens puisque 3 noms sur 88 y figurent à 2 reprises  (la 25 ème page sera inutile Grand sourire ):

Catherine POINSON

Nicole Larmagnac

Jean-Philippe Prost-Romand 

 A moins que ceux-ci ne soutiennent 2 fois plus que les autres !{#smileys123.tonqueout}

Bilan Oui, Perspectives Non

Suite à la réunion du 31 Janvier 2014 de Chaponost Ensemble qui ne fera visiblement pas autrement intitulée "Bilan et Perspectives", je suis ressorti un peu frustré de son contenu.

A peine 200 participants et 150 convives au "banquet républicain". Qu'est-ce qu'un banquet peut avoir de républicain ? La nourriture serait-elle bleu blanc rouge ? Grand sourire

Appel au peuple de G.Chevassus pour étoffer les 123 Soutiens dans le flyer distribué desquels il faut oter les 29 candidats et leur famille, ce serait un comble qu’ils ne votent pas pour eux ! Cool

Première partie qui a viré à une présentation quasi exclusive de ceux-ci s'appropriant un bilan logiquement présenté sous son meilleur jour, postulant à la poursuite des projets entamés de la mandature aux côtés de son leader P.Ménard. En colère

Perspectives un peu cavalières enfuies au galop !

Attente vraisemblable de la sortie du programme de l’opposition le 19 février pour boucler le sien pour le dimanche 23 ! Malade

Quelques nuits blanches en perspective ! Grand sourire

Un monsieur loyal attaché à museler les questions du public et faisant émerger des réponses sur l'Interlude dont je rappelle que le nom de baptême a fait (comme d'habitude) l'objet d'une parodie de démocratie (cf. CR du CM de novembre) En colère

Pas un mot sur le contenu dans la réponse du maire à la question du débat contradictoire pour une date en négociation  aux alentours du 19 mars ! 

On a pu constater les défections ou absences surprenantes de la 1ère adjointe G.Chevassus et d'O.Martel (mon géant vert qui avait au moins le mérite de croire à ce qu'il promouvait parfois jusqu'à l'absurdité !); de J.P. Prost-Romand parmi les adjoints de l'équipe sortante renouvelée (par obligation ?) à hauteur de 60% (sang neuf et gain de compétence vs perte d'expérience et de jeunesse)!

Une présentation individualisée en 6 groupes tirant un trait cohérent sur la spécificité du développement durable réintégré dans les autres commissions en l'absence d'une locomotive étiquetée EELV parti pourtant annoncé comme soutien de la liste ! Ha ha

Transfert apparent de la responsabilité de la commission d'urbanisme entre A.Géron  et  F.Pillard  (qui pourrait ressembler au principe de F.Peters Cool) passant à la démocratie qui de participative est devenue locale faute de crédibilité, ou à un savant habillage marketing du jeu de chaises musicales !  Cool

Une nouvelle relance de Mr Loyal pour mettre en valeur les 1800 demandes (de divreses sources) traitées sur le mandat  dont 2/3 ont reçu des réponses.

Des candidats fiers d'un bilan fait de demi-vérités à l'image de la nouvelle place photographiée sans les affreuses toilettes publiques ! Malade

  • SYTRAL à ne pas confondre avec transports en commun (même si les enfants d'A.Géron prennent le bus pour aller à la MJC, je fais encore le taxi individuel pour l'école, les loisirs et même le CGR le soir malgré le nouvel arrêt Cour brisé!) peu d'allusion au tram-train promu par J.C.Kohlhass qui a fait dissidence depuis longtemps ! Combien de Chaponois actifs prennent les TC pour aller travailler (142 abonnés SNCF) ? En colère
  • Obtention d’un prix national pour les Veloutiers, avoué initié par la mandature précédente, et son foyer Soleil. On a parlé de Chaponost au conseil interministériel  (mais pas de son toit pointu ni de son bardage tombé sous les rafales de vent Triste!)
  • Démocratie participative, des réunions de quartier (90% d’information et 10% de questions !) mais pas d’écoute des 1000 opposants ayant manifesté dans la rue qui faute d’être entendus ont remis une 2ème pétition (> 1500) !
  • commission d'urbanisme : PLU à poursuivre pour corriger les erreurs du précédent, en l’absence de leurs représentants pour entêtement du maire sourd à cette contestation. Quelques critiques avérées sur l’esthétique des constructions ! Malade

        Pas un mot sur le contournement ni sur son financement ! Sauvage

  • Une augmentation des commerces au centre bourg, mais quid des entreprises et du tertiaire et des quelques parkings de proximité parmi les 700 répertoriés  pas suffisamment proches ?
  • une commission sport, culture et patrimoine où les intervenants n'ont parlé que de culture et de sport. Festival musical des aqueducs de notoriété antérieure (crée en 2001 auquel Ste Foy s'est rajouté, et municipalisé après !)

Interlude, le must de l'animation du village Confus(?  réponse à la relance téléphonée de mr Loyal) fait non seulement  pour livres et supports numériques  (ne justifiant pas une telle extension de la bibliothèque actuelle pour moins de visiteurs), mais aussi salle d'animation (120 pl Triste) pour le théâtre et la musique, et surtout lieu de rencontre convivial pour boire un café et lire la presse quotidienne,(faudra-t-il ressortir sous la pluie pour se soulager dans la sanisette où un simple lavement de mains envoie 4 litres d'effluents dans les eaux usées ? Ha ha ) l'équivalent d'un cyber café sans l'informatique ni les sièges, mais avec les courants d'air  {#smileys123.tonqueout} faisant concurrence au bar pied dans l’eau à moins de 50m qui seul aura le droit à la licence IV (n’empêchant pas quelques bonnes poires Williams plutôt que G…Cool). Fréquentation annuelle espérée à 30% de la population (2500 soit + 850) faisant au moins une visite par an (la première année) ! Confus

Les téléphones portables peuvent y remédier ! L'avantage c'est qu'à défaut de terrain de pétanque (priorité au sanitaire du marché), il y a un superbe parking devant déjà saturé avant l'ouverture et dont on nous annonce la restriction aux 2/3 de sa superficie pendant la semaine (pour quel motif ?), et la totalité le dimanche puisqu'il y a marché !    Triste

  • Chaponost n'a pas d'histoire (au singulier) patrimoine enterré pour partie sous le bitume de la place! Cour
 brisé)  à part dans la nature (Merci Mr Martel Malade!). Mr le maire s'est félicité d'avoir rénové la maison Berthelot normalement destinée à sa sauvegarde (en disséminant les services municipaux) ! Ha ha

Pour faire court, pas de commentaires majeurs sur le volet social, (enfance Jeunesse, ainés …) ce serait bien le comble que les SOCIAListes soient critiquables  dans ce domaine ! Grand sourire

Finances : Une promesse équivalente à J’aime Chaponost  de ne pas augmenter les impôts contraignant les 2 parties à limiter les investissements lourds, ce que fait le maire en n’annonçant dans les projets que :

  • La fin d’interlude (du chantier et de son financement) 3200000€ hors subventions  et dépassements classiques liés aux impondérables ! Sauvage
  • La mise en place (obligatoire) des rythmes scolaires (au budget primitif) Cour
  • La poursuite de la révision du PLU sous les contraintes castratrices des SCOT, PADD, PLH  (avec la participation des associations du collectif du 17 Mars ?) et l’influence de la métropole de Lyon qui récupère notamment la compétence transport dont on peut constater quelques méfaits et le manque de poids de notre commune. Choqué
  • La poursuite des autorisations de construction pour éviter les pénalités SRU (normalement inapplicables) Triste
  • La rénovation attendue de la MJC et prévue par les 2 parties (sous quelle forme avec des investissements limités et des mises aux normes contraignantes ?) Cour
  • Aucun mot sur le portage par EPORA représentant des engagements financiers  En colère

Pierre pilote du centre aquatique, PLU, PNAP, pénalités, plaisir, partage, pesticides, panneaux solaires, parking, prévention, personnes âgées, poursuite des cheminements doux, permanence (des incohérences), prolongement souhaité pour persévérer ! Ha ha

Beaucoup de P sans Précisions, passage à niveau, pissotière, ni projet à long terme  probant autre que cette urbanisation galopante pitoyable incohérente et mal maîtrisée. En colère

Le maire a souhaité qu'on vote pour sa liste au vu de leur expérience et de la maîtrise des dossiers ! Contre exemple : la médiathèque devait être financée et terminée sur le mandat.{#smileys123.tonqueout}

Confirmés par un coup bu à la sans T des souls tien, je suis parti 100 sous P ! Oh là là !

 

 

 

 

Qui aime Chaponost me suive !

En vue de l'accès au centre aquatique, le maire a prévu un parcours TC en site propre pour éviter aux bus scolaires la queue de la gare aux heures de pointe. 

http://www.chaponostensemble.fr/article1.html 

Joli cautère sur une jambe de bois !Ha ha

Après quelques précisions suite à une question sur leur site :

Voici une demi-vérité de plus qui devient une contre-vérité. Malade

Le trajet en site propre n'est que pour le cheminement doux sur le chemin des Cartières qui vient d'être bitumé  (mais pas complètement!).  le reste ne pourra qu'être une piste cyclable  après le croisement En colère, le long de la route des collonges jusqu'à Rochilly après travaux.

La question posée par Jérôme a permis de confirmer que les bus scolaires passeront par la gare et feront la queue au passage à niveau comme les voitures !Cour brisé

C'est assez normal, tant qu'il n'y a pas d'alternative par un nouveau passage sous ou sur la voie nécessitant un ouvrage d'art

Celui-ci est possible sous la voie au droit du rond-point de Bernicot en prolongeant en élargissant le chemin des Troques après la déchetterie sur une cinquantaine de mètres afin de rejoindre ce qui devrait être le futur contournement que le département hésite à mettre en oeuvre notamment parce que le tracé prévu passe sur la voie au-dessus de la zone de lagunage en aval. Celle-ci devrait être classée en ZNIEFF et serait irrémédiablement détériorée par l'emprise des travaux de construction d'un pont plus coûteux qui ne s'intègrerait pas dans le paysage de par sa hauteur.  

Les obsatcles à cette solution sont :

  • l'inertie du Département
  • Le lobbying écologiste qui prône les transports en commun

  • L'impact local sur les impôts Chaponost + CCVG que les 2 protagonistes ont refusé d'augmenter.

La CCVG a déja payé le dévoiement de la rue Joffre pour la médiathèque;Cour brisé  elle a en projet le centre aquatique (prévu déficitaire en frais de fonctionnement) et vient d'acquérir un immeuble dans la zone de Sacuny alors que sa durée de vie est limitée à cause de l'avènement du grand Lyon en Janvier/avril 2015. Elle sera dissoute et/ou intégrée à une communauté regroupant de plus nombreuses communes du département.

Autant lui faire vider les caisses à notre profit avant fusion !

Le seul BUS indispensable pour une majorité de Chaponois, c'est le Boulevard Urbain Sud !Cour

Ce boulevard attendu depuis 20 ans ne permettrait-il pas le transport en commun (sur le même trajet) de voitures individuelles Grand
 sourire  et de camion en transit ?

et de sortir de Chaponost Ensemble !{#smileys123.tonqueout}

La portion de contournement prévue (entre rue Jean Perret et le carrefour du Gilbertin ne sert qu'à détourner les poids lourds (mais pas les bus diesel qui polluent et ramassent quelques clients!) ne résout rien au passage à niveau et condamne la portion de voie en site propre annoncée comme la panacée par Chaponost Ensemble ! Ha ha

Ce goulot d'étranglement ne permet même pas une augmentation de fréquence du tram-train pour améliorer le service d'accès sur Gorge de Loup et Saint-Paul que la SNCF aurait intérêt à promouvoir pour rentabiliser les travaux d'investissement sur la ligne et le matériel !

 

Demi-vérités (de Mr Janichon) !

Voici le 10ème de la demi-vérité qu'on nous a vendue !

Voici l'extrait exact incriminé :

<< Monsieur Jacques GOUTTEBARDE indique que le groupe Chaponost en

Action votera contre cette délibération. En effet, le groupe considère que

l’emplacement de cet équipement culturel au centre n’est pas une bonne chose

et qu’il existe d’autres emplacements plus appropriés. Ils estiment que cet

équipement culturel ne dynamisera pas le centre, mais apportera des nuisances

aux riverains (bruits, problèmes de stationnement). Monsieur Jacques

GOUTTEBARGE note que le projet a été beaucoup réduit par rapport au

projet de départ. En effet, il rappelle que suite à l’étude faite par IDA

CONCEPT le projet était la création d’un équipement culturel de 200 places

plus une médiathèque plus la MJC, le tout représentant 2000 m² de SHON.

Aujourd’hui le projet est un équipement culturel avec une salle de spectacle de

100 à 120 places, une médiathèque, la réhabilitation de la MJC et des travaux

à la salle des fêtes. Monsieur Jacques GOUTTEBARGE regrette que ne soit

pas présenté le coût de l’amélioration de la salle des fêtes, de la réhabilitation

de la MJC et les coûts de fonctionnement de l’équipement culturel. Il ajoute

que les chiffres énoncés concernant le projet médiathèque sont confus.>>

La stratégie du maire sortant  consiste à inclure des projets consensuels pour tenter de faire voter des mesures traduisant un projet d’aménagement du territoire  basé principalement sur la médiathèque comme élément central du bâtiment public avec des arguments discutables :

  • Les travaux de  la salle des fêtes étaient déjà programmés parce qu’indispensables ( j’y aurai mis les gradins amovibles pour 300 personnes) et ne justifiaient pas forcément une salle d’animation de cette taille.
  • Animation des commerces perdue  pour partie par l’absence de la MJC dont la couverture horaire est largement plus importante (activités du soir) que celle prévue pour la médiathèque même passant de 15 à 25 h (et de 3,4 à 6 ETP)
  • Insuffisance de l’ancienne ? (alors que le nombre de visiteurs diminue) et qu’on n’est pas loin du biblio-drive avec la consultation des dispos du catalogue par internet ! (cf.Auchan et Leclerc drive)
  • hall d'accueil point presse convivial (dont la distribution de boissons fera concurrence aux 2 cafés à qui on loue des terrasses !) avec des WC non indispensables faisant double emploi avec la sanisette sauf qu'ils seraient à l'abri !{#smileys123.tonqueout} Ca part du principe non confirmé que les gens ont du temps à y consacrer, ce qui est faux pour une majorité d'actifs qui n'ont pas les mêmes horaires que ceux de la fonction publique ! Ha ha
  • risques d’incendie (mis en avant par Mr Janichon dans ses commentaires)  qui seront les mêmes pour une école de musique difficile à caser dans des locaux mal adaptés.Sauvage
  • Mise aux normes déjà faite (ascenseur) alors que la MJC en requérait une plus urgente (non dénoncée par Mr Janichon) notamment pour l’accès aux handicapés. En colère L’accès du premier étage y implique  la pose de monte-charges pour l’ensemble des salles. La salle de concert n’a pas d’issue de secours. Le coût prohibitif de ces travaux prêche pour  l’abandon de ces locaux et une construction fonctionnelle nouvelle  supprimant le terrain de jeux ou implantée à un autre endroit en condamnant l’accès du premier étage au moins au public.

Reste que les objectifs d’unicité de lieu et de proximité des activités ne seraient pas remplis au grand dam des employés et des usagers qui devraient se déplacer d’un des  gymnases ou du stade à cet endroit (10 ou 35 mn à pied)pour des activités consécutives sachant que le SYTRAL  ne leur est d’aucun secours dans l’état actuel des itinéraires de la fréquence des bus et de leur couverture horaire.

Ce projet avec  MJC, salle d’animation, école de musique avait une cohérence en  mutualisant des coûts d’investissement et de parking propices à une addition globale moins élevée. Aujourd’hui il faut donc rajouter le coût lié à la solution indépendante envisagée pour la MJC (quelle que soit l’équipe élue).Une MJC (comme une médiathèque )Cool donne aussi une image de notre commune à l'exterieur notamment pour ceux qui y viennent pour des concerts ou des joutes sportives.Notre médiathèque est plus essentiellement communale (Francheville,Craponne,St Genis-laval en ont une). 

 Notre MJC n'inspire pas une grande admiration !Sauvage

Sur le plan pratique, les employés premiers intéressés avaient émis le souhait d’unicité de lieu et de fonctionnalité de l’édifice.

C’est raté. Si la salle d’animation est utilisée pour les concerts, si l’école de musique remplace la bibliothèque et que les cours de danse, d’arts martiaux, et que des clubs de sport voient le jour sous son égide et se font dans les gymnases ou au stade, on aura satisfait à tort quelques dinosaures lobbyistes. Leurs motifs de rénovation sur place pour avoir participé de leurs mains à sa remise en état et son essor dans les années 70, au détriment  du  souhait  des actifs, du bien-être des usagers, pour des coûts prohibitifs de rénovation sont à ranger au rang des arguments à prendre en compte  pour une  éventuelle requalification du site.

Ce n’est donc pas une augmentation de coût que prônait J.Gouttebarge mais bien la cohérence du projet global initial qui aurait été plus consensuel et moins coûteux au final.En
 colère

La démocratie locale est plombée par la loi Deferre qui assure une majorité écrasante à la liste arrivée en tête et obtient plus de 75% des sièges pour une majorité réelle d’à peine 50%. Malade

Si la majorité refuse de prendre en compte les observations de l’opposition et passe en force comme pour la médiathèque, cette dernière n’a pas d’alternative pour faire valoir sa différence que de voter contre de tels projets surtout s’ils impactent durablement l’avenir de la commune et ce même s’ils sont d’accord avec une partie du projet. Cour
 brisé

Le maire qui  disant que 1000 manifestants ne représentent que 12,5% de la population qui s’oppose,  s’approprie à tort l’accord des autres par différence ! En colère

La sanction se trouve reportée aux élections suivantes où le retour de balancier risque d’être saignant en inversant la situation 23 conseillers vs 6, d’où l’importance des 6 premiers noms de la liste officielle !Grand sourire

Je souhaite simplement que la démocratie locale sorte vainqueur de ce duel pour que ce soit les Chaponois qui gagnent et que la prochaine mandature prenne en compte le véritable intérêt de ses administrés en donnant un vrai pouvoir à la commission extra-municipale de révision du PLU initiée par le maire pour éteindre l’incendie qu’il a allumé  en tant que pompier pyromane, et que celle-ci valide un projet d’urbanisme pour une durée équivalente aux PNAP afin de définir des orientations cohérentes et consensuelles non remises en cause à chaque mandature, ce qui implique de réfléchir à ce qu’on veut laisser comme héritage à nos successeurs familiaux ou non !Cour

 

 

 

La liste de Pierre Ménard ou Socia liste

La seule cravate du groupe est cachée au dernier rang ! Est-ce un hasard ou à cause de la taille ?
  1. Menard Pierre, 53 ans, médecin urgentiste, économiste de la santé
  2. Fornelli-Dellaca Annie, 57 ans, directrice adjointe en collège retraitée
  3. Bublex Eric, 46 ans, ingénieur
  4. Larmagnac Nicole, 62 ans, retraitée
  5. Serant Daniel, 73 ans, professeur émérite université Lyon 1
  6. Bau Cecile, 43 ans, architecte
  7. Pillard François, 62 ans, ingénieur
  8. Vuillermet-Cortot Marie-José, 60 ans, proviseur
  9. Courriol Xavier, 38 ans, infirmier
  10. Loison-Roulin Sophie, 51 ans, assistante administrative
  11. Geron Alain, 64 ans, ingénieur et entrepreneur
  12. Poinson Catherine, 47 ans, chef de projet informatique
  13. Dandel Jean Paul, 57 ans, agriculteur
  14. Gallice Catherine, 58 ans, directrice d’école en retraite
  15. Ngankam Hervé, 39 ans, ingénieur télécom
  16. Duvernay Camille, 43 ans, diététicienne
  17. Remilleux Alban, 46 ans, directeur technique centre de recherche en astrophysique
  18. Brunard Nathalie, 47 ans, ingénieure
  19. Lallemant Patrick, 58 ans, professeur d’économie
  20. Veillhan Marie Laure, 43 ans, traductrice
  21. Piot Yves, 68 ans, ingénieur retraité
  22. Peters Frédérique, 46 ans, assistante technique
  23. Adoumbou Pascal, 27 ans, chef de chœur
  24. Sourty Katherine, 56 ans, diététicienne
  25. Nageotte Alain, 64 ans, pharmacien retraité
  26. Guyot Chantal, 54 ans, ingénieure, consultante
  27. Bacquet Clément, 22 ans, étudiant éducateur spécialisé
  28. Drivot Françoise, 65 ans, retraitée de l’enseignement
  29. Robert Gérard, 66 ans, ingénieur.

On ne nous a pas tout dit à la présentation du vendredi 31 Janvier ! En colère

Cette liste publiée sur le site Chaponost Ensemble dans l’ordre avec l’alternance Homme/femme semble définitive.

Le mode de scrutin assure les 6 premières places au conseil (vert) à condition d'avoir au moins 35,8% des voix dont sont exclus F.Pillard et M.J.Vuillermet Cortot et à l’inverse, il exclut d’office les 6 derniers noms (rouge) parmi lesquels 3 conseillers sortants qui sont sur la liste pour le fun : Katherine Sourty, Gérard Robert et Chantal Guyot !

Après l’absence d’O.Martel et un léger trait sur l’Agenda 21 malgré le soutien d’EELV, Grand sourire le recul de C.Duvernay qui me semblait ne pas avoir démérité Oh là là !, le plus surprenant est la place de cette dernière, chantre de la médiathèque alors que le projet de la municipalité sortante est d’achever son bébé en début du prochain mandat ! Malade Paierait-elle la polémique sur le dossier et la baisse de fréquentation de l’ancienne en servant de fusible ? S’est-elle enfin convaincue de l’inanité de son combat, la poire serait-elle blette Cool ?

Elle aura du temps pour consulter les journaux à l’interlude et même d’y boire le café à l'abri, meilleur qu'un café au CO2 sur la terrasse du Noélis !{#smileys123.tonqueout}

On peut noter le recul de tous les conseillers ayant un rapport à l’urbanisme, la voirie et la sécurité (F.Pillard, A Géron,Y.Piot) ; est-ce la conséquence de résultats en dessous de la moyenne ?Cool

Ce sont au final 10 conseillers sortants sur les 23 de 2008 susceptibles d’être réélus si la liste l’emporte et seulement 3 sur 6 en cas de défaîte, Annie Fournelli seule rescapée des anciens adjoints devient N°2 , c’est l’hécatombe !Sauvage

Le seul qui progresse à la satisfaction générale est D.Serant qui se retrouve dans le TOP 6 assuré de participer au conseil, son absence de dogmatisme et ses  avis éclairés ne peuvent qu’être bénéfiques.Cour

Bienvenue au club à E.Bublex, N.Larmagnac et C.Bau  la benjamine. Pourquoi n’y avait-il pas d’architecte normalement plus compétent que les enseignants dans ce mandat ? On aurait pu éviter quelques erreurs dommageables ! Cour brisé

Si cette composition n’est pas la chronique d’une défaite annoncée, (malgré les gesticulations de mr Janichon Malade) ça y ressemble comme le Canada Dry à l’alcool ! Grand sourire

Surprise de ce jeudi 6 Février 2014 : des passages piétons jaunes !

Pas besoin d'architecte pour consulter sur internet la règlementation ci-jointe sur la signalisation des passages piétons.Grand sourire  Le jaune coucou est formellement prohibé ! Malade

même pour faire constraste avec un bitume noir !Ha ha

I. - RÉGLEMENTATION CONCERNANT LA SIGNALISATION PAR MARQUAGE DES PASSAGES POUR PIÉTONS

.1. Implantation et dimensions

L´existence de passages prévus à l´intention des piétons n´est pas une obligation, mais lorsqu´ils existent à moins de 50 mètres, les piétons sont tenus de les utiliser en vertu de l´article R. 219 du code de la route.

L´instruction interministérielle sur la signalisation routière Livre 1,« 7emepartie, Marques sur chaussées » impose comme seul marquage des passages prévus à l´intention des piétons des bandes rectangulaires blanches parallèles à l´axe de la chaussée, d´une longueur minimale de 2,50 mètres en ville et d´une longueur de 4 à 6 mètres en rase campagne ou dans les traverses de petites agglomérations. La largeur de ces bandes est de 0,50 mètre et leur interdistance de 0,50 mètre à 0,80 mètre. Ces marques sur chaussée peuvent éventuellement être complétées par une signalisation verticale.

Dans le cas de passage piéton surélevé (ralentisseur de type trapézoïdal),et pour améliorer leur lisibilité, les bandes blanches sont prolongées sur une longueur de 0,50 mètre de part et d´autre du plateau constituant le passage piéton.>>

A force de vouloir aller vite avant les élections pour monter son dynamisme (surtout dans la dernière ligne droite {#smileys123.tonqueout}), la municipalité nous gratifie de grand n'importe quoi !Cour brisé

Même une rupture de stock de peinture blanche ne justifie pas ce changement de  couleur illégal !

Personne ne vous en voudra d'arrêter les conneries !

Ce sont nos impôts qui vont encore payer la surcouche blanche !Malade

Ceux qu'on accuse (à tort) de n'avoir rien fait dans le mandat précédent ont le mérite de n'avoir pas fait d'erreurs aussi grossières !Grand sourire

Nos gourous actuels  ne sont pas dans le TOP 6 et ne seront pas réélus si vous nous virez ces incapables ! Cour

 

 

 

 

 

Liste de Damien COmbet ou Duelle liste

Liste officielle de Damien Combet malgré la bourde du Progrès !
  1. Damien Combet hôtelier
  2. Evelyne Galéra Chef d'entreprise retraitée
  3. Jean-François Perraud Géomètre expert
  4. Prescilla Lakehal  Chargée de Marketing et communication
  5. Rémy Fourmaux Architecte
  6. Claire Reboul Chargée de mission
  7. Fabrice Duplan Professeur (Economie et Gestion)
  8. Patricia Grange Fonctionnaire (contrôle des finances publiques)
  9. Grégory Novak Directeur logistique
  10. Françoise Dumas Bibliothécaire bénévole
  11. Dominique Charvollin Médecin
  12. Raphaëlle Brun Chargée de coordination
  13. Jérôme Crozet Controleur technique
  14. Françoise Buatois Kiné libérale
  15. Didier Dupied Responsable commercial
  16. Anne Cecere Commerciale
  17. Alexandre Martin Responsable des achats
  18. Karen Frécon Attachée de relations publiques
  19. Marc Léonard Chef d'entreprise
  20. Mégane Hernandez Etudiante
  21. Louis Taillol Chef d'entreprise
  22. Brigitte Paillasseur Comptable
  23. Eric Adam Fonctionnaire (de police)
  24. Sandie Maréchal Foraine
  25. Philippe Bartholus Retraité
  26. Irène Chatelus Travailleuse indépendante
  27. Philippe Viatge Entrepreneur
  28. Charline Ghio Esthéticienne
  29. Michel Devif retraité

Un top 6 professionnel  avec en tête un duo d'entrepreneurs et des pointures urbanistiques, des fonctionnaires pas seulement enseignants, une bonne représentation des Associations du collectif du 17 mars 2013 et de Chaponois de source ou de longue date !Cour

Une moyenne d'âge inférieure à celle d'en face, Sourireun peu trop de chefs d'entreprise, pas d'informaticien ni de représentant du monde agricole au goût de certains. Triste La profession et l'âge ne sont pas pour autant une garantie de bon conseiller, l'attachement à l'identité du village est manifeste alors que Chaponost ensemble nous parle plutôt d'une ville de banlieue (référence à la médiathèque d'Oullins 28000 h de la Courly)! Amour

Aucune des 2 listes n'a signalé les candidats communautaires potentiels alors que la municipalité actuelle a publié un article dans Chap'info, charge la mule CCVG, le département et la région  de tous les maux  et qu'on nous a affirmé haut et fort que le maire y avait l'écoute de ses pairs  Rougis malgré l'imposition du SYTRAL avant sa délibération et un rythme de construction de logement 2,5 fois plus rapide que décidé conjointement dans le PLH !En colère Ne lui aurait-on pas confié le projet du centre aquatique (dont on voit l'absence de réflexion sur les moyens d'accès pourtant dévolus à cette instance simplement par ce qu'il était moteur pour son implantation logique à la limite Brignais/Chaponost ? Sourire

Reste que les 2 listes ne donnent pas non plus de lisibilité sur le développement durable  (exit l'agenda 21?) logiquement intégré dans les autres commissions pour sa transversalité ! Choqué

On peut avoir des doutes sur la démocratie locale des sortants tellement aveugles et sourds Cour brisé à des opposants pourtant divers (3 associations) nombreux colorés et bruyants !  Sauvage

Quid de la coopération décentralisée inscrite dans la loi ?

Nul doute que le différend portera sur l'urbanisme et la vision village périurbain et son esthétique mise à mal vs ville de banlieue, mixité sociale et générationnelle, transports en commun (inadaptés) et avenir de la médiathèque (pour ne pas en perdre les subventions) !

Ne manquez pas les RDV du 19 Février pour j'aime Chaponost et du 23 pour Chaponost Ensemble, la démocratie locale a tout à y gagner ! 

A défaut de propositions, venez y avec des questions ou des exigences de priorité .Cour

Joli challenge pour atteindre les 24 sièges : 64,3% des bulletins exprimés !

Le diaporama ci-dessus illustre le manque de logique de nos urbanistes de pacotille ! Qu'a préconisé le Mr sécurité ? Choqué

Des passages piétions jaunes illégaux !Sauvage

Avenue Joffre où il passe 10000 véhicules jour,Cour brisé il est illogique de faire croiser des voitures entrant et sortant du parking de la place risquant de perturber la circulation de la rue Joffre quand un véhicule attend pour y entrer !En colère

Pourquoi n'a t'on pas mis un plot  empêchant les véhicules de sortir du parking côté virage ou le dénivelé est trop important ? Ce ne serait pas la seule erreur sur la photo non contractuelle du bureau d'études (où ce parking n'existe pas) ? Grand sourire

Ca aurait évité une mésaventure à une conductrice imprudente ! Malade

(Il en reste 4 en attente sur le parking en contrebas place du 8 Mai autant les utiliser) ! Les barrières chantier provisoires font mauvais effet en vue des élections, on fait bien du toilettage ailleurs !{#smileys123.tonqueout}

Tant qu'à avoir du bitume, autant l'utiliser à fond ! Grand sourire Le parking étant déjà saturé, (avant l'ouverture de la médiathèque, preuve que ce n'est pas le moteur essentiel de l'animation du coeur de bourg Ha ha!)  

on pourrait gagner 2 places supplémentaires ! Cour 

Quid de la réduction d'1/3 des places annoncée par M.J.Vuillermet-Cortot Ha ha(on ne jouera pas à la pétanque sur le bitume, et d'ici qu'il y ait de l'ombre !Incertain) ?

Les places pour handicapés devraient être côté église pour qu'une fois descendus ils aient le moins de chemin possible à parcourir pour atteindre les commerces Ha ha et que le côté descente soit dégagé à coup sûr  en étant protégé par ces affreux plots en béton (taggables et esquinteurs de carosserie) au moins sur la place côté banque ! En colère

La proportion d'handicapés justifie-t-elle autant de places réservées rejetant des véhicules sur des stationnements plus dangereux le long des rues où l'on risque de se faire arracher une portière ?

Entre 2 maux ne vaudrait-il pas mieux choisir le moindre ? Cour

Remarque valable pour les 2 listes ! Sourire  

Vous avez dit TUTELLE !

Merci de consulter la mise au point faite par Objectif Chaponost concernant le mot "tutelle" dans le courrier fait par le collectif du 17 mars à l'adresse http://www.objectifchaponost.fr/archives/2014/02/05/29128474.html.

De même que pour le "MOUROIR", le maire tire profit d'une confusion de langage  ou fait (faire) des amalgames indignes de l'honnêteté intellectuelle attendue d'un édile. En colère

La demande de pression pour un dialogue local rompu à un organisme de tutelle n'est pas une demande de mise sous tutelle ! Malade

Cette confusion dans la réponse des services préfectoraux ressemble à une dictée suggérée par celui-ci pour une utilsation électorale.

Elle est destinée à valider une position intenable dont l'éclatement de l'équipe en place laisse augurer de désaccords profonds que n'ont pas traduits les votes quasi unanimes de la mandature, discipline de vote politique oblige. Cour brisé

On en récolte un top 6 étiqueté socialiste alors qu'il annonce le soutien d'EELV (exit mrs Kohlhass et Martel ) et du Modem (F.Pillard descendant de la 3ème à la 7ème place en passe d'élimination directe !

Nous laisser croire que les 2/3 des sortants arrêtent pour des raisons professionnelles prête à sourire(s) !  Grand sourireGrand sourire 

Ils ont bien trouvé le temps nécessaire pendant ces 6 années de massacre urbanistique !{#smileys123.tonqueout} 

On n'a pas besoin de membres encartés des partis, Sauvage mais de compétences locales dans les domaines cruciaux (urbanisme, économie et finances) Cour .

Seul D.Serant est unanimement reconnu comme un gestionnaire rigoureux hors pair qui a eu le devoir d'exécuter des directives dont on sait qu'il ne partageait pas toutes les options ! Amour

Doit-on rajouter loin s'en faut !Triste

Extrait officiel édifiant sur le gonflement des effectifs

Comme le montrent de nombreux rapports, les évolutions des effectifs des régions et des départements ont connu une progression importante mais, pour l’essentiel, en lien direct avec les transferts d’agents consécutifs à l’acte II de la décentralisation. Nette de ces transferts, l’évolution des effectifs et de leur masse salariale n’est pas réellement significative et doit tenir compte du développement spontané de leurs nouvelles compétences.

C’est de fait du côté du « secteur communal » (communes, communautés, syndicats) que les regards se tournent, d’une part parce qu’ils constituent de loin les principaux employeurs territoriaux mais également parce que la progression sensible de leurs effectifs ne peut s’expliquer par les transferts de compétences de l’Etat. Dans plusieurs de ses rapports (intercommunalité, perspectives des finances publiques…) la Cour des comptes a souligné le fort développement des effectifs intercommunaux tout en constatant dans le même temps la poursuite de la progression des effectifs municipaux. Le rapport Carrez-Thenault a, à son tour, conclu aux insuffisantes mutualisations opérées par l’intercommunalité. C’est donc une analyse consolidée, sur l’ensemble du secteur communal, qui doit être proposée.

Sans commentaires ! En colère

 

 

CCVG, loi SRU et les pénalités

Les grandes étapes de la loi « SRU »

13 décembre 2000 : adoption de la loi n°2000-1208 dite SRU

2002 : début de la première période triennale de rattrapage

5 mars 2007 : la loi Dalo élargit l’obligation aux communes situées dans

des établissements publics de coopération intercommunale

5 juillet 2012 : Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du

Logement, annonce la modification prochaine de la loi SRU

5 septembre 2012 : présentation du projet de loi en Conseil des ministres.

[13 juin 2008]

 
La loi SRU réaffirme la place du logement locatif social et le rôle des organismes HLM au service du droit au logement et de la mixité. Elle fixe l’objectif de 20 % minimum de logements sociaux dans les villes et agglomérations de plus de 50 000 habitants.

 << Pour mémoire, la loi « Duflot » du 18 janvier modifie les obligations de construction de logements sociaux en portant le quota minimum de 20 % à 25 % pour :
- les communes de plus de 3 500 habitants (1 500 habitants en Ile-de-France)
- comprises dans une agglomération ou membre d’une communauté de plus de 50 000 habitants comprenant au moins une commune de plus de 15 000 habitants,
- dont le nombre de logements locatifs sociaux représente, au 1er janvier de l'année précédente, moins de 25 % des résidences principales. >>

<< Chaponost est composée de 8 283 habitants (recensement publié en 2012) avec une densite de 507,54 personnes par km2. Bien que globalement périurbain, le territoire de la CCVG est caractérisé comme urbain par l'INSEE du point de vue des polarités de services, en continuité de l'agglomération lyonnaise. La communauté de commune de la Vallée du Garon appartient à l'aire urbaine de Lyon et fait partie du Syndicat de l'Ouest Lyonnais.>>

Chaponost ne fait pas partie des 58 communes de la COURLY devenant GRAND LYON. Sourire Notre village dépend de la CCVG (Communauté de Communes de la Vallée du Garon) comprenant moins de 30000 habitants.

L'objectif de taux de logements sociaux est de 20% en 2025 !

Le maire agite à tort le chiffon rouge d'un taux de 25% et de pénalités pouvant être 5 fois plus importantes ! Il nous conduit vers une ville de banlieue alors que nous sommes un village périurbain.  Cour brisé

D'où l'intérêt à le rester sous peine de passer de 20 à 25% au même délai !

<< Si de nombreuses communautés conservent un taux cible de 20 %, la loi modifie néanmoins fortement leurs obligations. Désormais, ce taux ne sera plus apprécié à travers une « moyenne glissante ». La loi fixe désormais pour atteindre l’objectif de 20 % ou de 25 % (selon les cas), la date butoir de 2025 et prévoit des objectifs intermédiaires de réalisation, par période triennale, pour y parvenir : 25 % du déficit pour le période 2014/2016, 33 % pour le période triennale suivante, 50 % et 100 % pour le dernière période se terminant en 2025. La méthode rend l’exercice beaucoup plus contraignant même si les possibilités de mutualisation des objectifs de réalisation demeurent....

Comme précédemment, le prélèvement est fixé à 20 % du potentiel fiscal par habitant pour les communes en situation de carence, c’est-à-dire n’ayant pas respecté leur engagement triennal. Les dépenses réalisées en faveur du logement pourront venir en déduction de ce prélèvement. >>

Vu l'ancienneté de la loi, c'est surprenant que l'équippe en place ne soit pas au courant de ces textes ou alors c'est de la désinformation En colère! 

Est-ce que les acquisitions de foncier à cet effet pourraient venir en déduction de pénalités ? Cour


 

 Représentation Chaponoise à la CCVG :

P.Ménard : Responsable du CENTRE AQUATIQUE

O.Martel : Responsable AMENAGEMENT ESPACE ET ENVIRONNEMENT (PNAP!)

M.J. Cortot : Déléguée  au DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Yves Piot : DEVELOPPEMENT ET CADRE DE VIE  Accueil des gens du voyage (élargi aux autres partenaires)(passage, grand passage)

F.Pillard : VOIRIE et BATIMENTS CAPH (accessibilité handicapés) : à mettre en place !

 

D'ores et déjà plus de Martel en tête !Grand sourire

En cas de défaite (attendue) Cool, seul le maire sortant pourrait poursuivre son oeuvre  si  la nouvelle équipe déléguait un poste communautaire à l'opposition et que la nouvelle assemblée communautaire confirme cette responsabilité ! Ca fait beaucoup de SI !{#smileys123.tonqueout}  

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Anna Liste | Réponse 24.02.2014 14.43

Des ingénieurs sur la liste, mais pas dans le génie civil ! Le civisme oui le génie plutôt sans bouillir.Vivement la grande lessive,que Mr Geron prenne 1 tôle !

ecochaponois 25.02.2014 14.49

Demi-vérité de +,en p6 une architecte d'intérieur,V.Damido Chaponoise ! Un ingénieur maison(sans s) ou de spécialité n'est pas à coup sûr un urbaniste crédible!

jacques Fourier | Réponse 19.02.2014 23.05

Toujours bien informé E C !! La nouvelle équipe ne délègue rien du tout. Ce sont les électeurs qui désignent les élus communautaires selon le nouveau scrutin.

ecochaponois 24.02.2014 15.04

Si je voulais briguer un poste à la CCVG, je devrais bien figurer sur 1 des 2 listes.Contrairement à ce qui est prétendu c'est du suffrage indirect logique !

ecochaponois 24.02.2014 14.52

Election par "fléchage" : le bulletin de vote comprendra deux listes, une pour les candidats au conseil municipal, une pour les candidats communautaires.

ecochaponois 24.02.2014 14.50

Lors des élections municipales de mars 2014, les électeurs des communes de plus de 1 000 habitants désigneront sur le même bulletin de vote ces élus à la CCVG.

ecochaponois 20.02.2014 12.55

C'est écrit dans Chap'info. Si ce n'est pas le cas on pourra conserver P.Ménard à la tête du projet centre aquatique avec ses lacunes de voirie et son déficit.

ecochaponois 20.02.2014 12.53

Expliquer nous comment on pourrait réélire O.Martel qui n'est pas sur la liste ! Les élus CCVG sont à désigner parmi les 11 désignés par la tête de liste !

imprécateur | Réponse 19.02.2014 10.41

Avez vous réalisé que Pillard et Géron principaux coupables de l'état du village sonts tjs sur la liste !!!

ecochaponois 19.02.2014 12.05

Bien sûr, les compétences ne sont pas nombreuses, au pays des aveugles.... En tout cas, ils ne sont pas directement éligibles puisqu'au delà de la 6ème place.

Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE