Municipales 2013

Après les tractopelles

Le dernier n° de Chaponost Ensemble nous propose un Quiz très astucieux avec des questions  biaisées suggérant des réponses  à l’avantage de l’équipe sortante ; décidément celle-ci est très forte en communication … beaucoup moins en résultats, jugez-en par vous-même …Cour brisé

‘’La Médiathèque va aggraver l’endettement de la commune pendant 15 ans’’ .

Elle va simplement plomber les possibilités de la prochaine mandature et empêcher de refaire de Chaponost un village attrayant ! En colère

Coût (voirie comprise, en supprimant 6 parkings derrière la bibliothèque !) > 5 000 000 € et coûts de fonctionnement engendrés irréversibles. Sauvage

Ne vous laissez pas berner par l'argument des subventions, ce sont nos impôts (locaux,régionaux ou nationaux) qui les financent.Cour brisé

Les vraies questions  auraient dues  être : 

Avait-t-on vraiment besoin d’une  médiathèque ?   N’est-elle pas trop coûteuse  ?   Est-ce le bon endroit ? ... sera-t-elle le bon moteur de l'animation du centre du village ?

Les réponses ont été données par 1000 personnes  qui ont défilé le 17 mars, 1500 qui ont pétitionné cet été.

‘’La fréquentation des transports en commun est en forte hausse’’.  Avec 2 bus au lieu de 1 et une fréquence pour chacun augmentée  de plus de  50%, c’est la moindre des choses. Mais les questions subsidiaires demeurent :

N’est-ce pas une lourde charge pour les entreprises  ?   Que va devenir le prix du ticket ?   Les couvertures géographique et horaire sont elles adaptées à notre commune ? Triste

Combien de Chaponois sont-ils vraiment concernés? Bisou

 les bus du matin arrivent déjà pleins de Brindas ! 

‘’On ne construit que des logements sociaux à Chaponost’’. 

Mauvaise question, on ne discute pas la nécessité d’augmenter leur nombre, mais  une telle marche forcée s'imposait-elle ? (12 programmes au total  & 46% conventionnés !)   L’équipe sortante  veut continuer au même rythme ?   dixit P Ménard : ’’ Il s’agit de poursuivre ce qui a été engagé’’  (SIC). Ha ha

Il vaudrait mieux qu'elle dégage ! Grand sourire

‘’Le PLU s’impose à tous, au maire et au conseil municipal, comme aux habitants et aux constructeurs’’.  Oui  mais ….  Pourquoi les constructions à Chaponost sont-elles plus laides qu’ailleurs ?  Triste

Pourquoi en biaise t'on l'esprit en adoptant des "plans masse" incohérents et disgracieux ? En colère

‘’Avec le numérique plus besoin de médiathèque’’   .

Internet, réseaux sociaux, microinformatique nomade,  etc...  demeurent une vraie question avec des réponses partagées.

Pour subsister, 7 médiathèques de l'ouest lyonnais se sont fédérées pour faire un fonds de stock commun avec une seule personne pour le gérer. Notre maire bazarde 400m2 (et embauchera 3 personnes!) en plein centre ville. Il défigure notre place pour en faire un parking de supermarché bitumé et bétonné !

Il a fait cavalier seul comme pour le SYTRAL et il vient vous demander dans sa prochaine réunion si vous souhaiter autogérer la commune sur les grands dsujets indépendamment du grand Lyon !Ha ha

De qui se moque-t-on ? {#smileys123.tonqueout}

Là encore une autre question plus pertinente était :      

 Une nouvelle MJC n’était-elle pas plus urgente et utile ?   Cour

‘’L’offre commerciale est dynamique au centre bourg’’. 

Mauvaise question…  Il vaudrait mieux se demander :

Après les nombreuses disparitions de commerces, quel est le solde   ?           

Combien de créations  de commerces à l'actif  dues à la chargée de mission ?  Incertain

Nos commerçants sont-ils satisfaits du soutien de la mairie pendant (les 6 derniers mois de Cool ce mandat ) ?

Le projet de centralité favorisera-t-il leur évolution ?

Même "côté gourmandise" a été harcelé pour faire son kiosque avant les élections alors qu'il n'y a pas le feu ! Terre Brûlée ...Malade

‘’Les élus sont à l’écoute des habitants ?’’   

 Laissez nous rire, Grand sourire hors la permanence du marché, les réunions de quartier sont de la pseudo démocratie participative : l'essentiel consiste en bilan et présentation de projets pensés pour eux,reste 1/2 h de questions diverses pour éviter le feu nourri des critiques ! {#smileys123.tonqueout}

Malgré un chargé de communication, toutes les lettres des administrés ne reçoivent pas de réponse ! En colère

La vraie question est :

Trouvez-vous la majorité actuelle vraiment soucieuse de l’intérêt des habitants (et non de ceux qu'on veut faire venir ! Ha ha

et capable de le satisfaire sur des sujets importants (urbanisme, voirie, transports...) clés de la valorisation de votre patrimoine individuel ?

La vraie réponse est dans les rapports des nombreux cabinets d'étude qui, sans historique ni intérêt, sont à la botte des élus et sauf nullité, n'usent même pas de devoir de conseil !

On ne leur a pas donné les bonnes contraintes !En colère

L'ignorance de la manifestation du 17 mars et l'enterrement des pétitions de 880 et 1500 opposants témoignent du contraire !

Au jeu des 7 erreurs, ajoutons en une 8° :

Se laisser séduire par une communication astucieuse … et se tromper en mars prochain ! Malade

Damien COMBET candidat !

Damien Combet candidat officiel à la mairie de ChaponosCour.

Cette tâche lui incombait à lui un Combet Clin d'oil!

 Voici qui va ravir nombre de citoyens désespérés de voir P.Ménard se représenter sans savoir qui serait en face de lui pour rassembler les chaponois mécontents de la tournure que prend leur cité sous la houlette de l'équipe en place. Sauvage

Cette bonne nouvelle n'est que le début d'une aventure que j'espère voir commencer sous les meilleurs auspices par une  victoire lors des prochaines élections.Cool

Elle est évidemment conditionnée par une liste unique de rassemblement derrière son drapeau. Il faut laisser les ambitions personnelles au placard et s'unir pour l'obtenir, toute division sera exploitée par le camp d'en face. 

Sa candidature est la porte ouverte sur un avenir prometteur.

Ses racines chaponoises, son dynamisme, son expérience de chef d'entreprise et son sens démocratique sont autant d'atouts pour attirer dans son équipe des citoyens  désireux de faire évoluer Chaponost dans une conception du 21ème siècle sans renier son identité et son passé, ni brader son patrimoine.

Si vous avez des compétences et de la disponibilité voire des propositions concrètes pour faire de notre cité un village périurbain où il fait bon vivre sans être asservi par la métropole Lyonnaise actée pour janvier 2015, n'hésitez pas à vous faire connaître en lui proposant vos services .

Contrairement à la majorité actuelle où le maire semble décider de tout en étant sourd aux observations de ses collaborateurs,Sauvage

son activité professionnelle va le contraindre à déléguer comme il le fera pour son travail professionnel afin de concilier les 2 activités.

Il lui reste donc à s'entourer de 28 personnes compétentes susceptibles de lui apporter des voix en respectant les règles de parité homme/femme en assurant la continuité des dossiers en cours avec Chaponost en action. La présidence antérieure de Ligne d'Avenir lui a assuré un soutien unanime de ses adhérents à l'image d'Ensemble et Autrement pour P.Ménard.Sourire

Il devra fédérer les représentants des diverses associations du collectif du 17 mars afin de rassembler une majorité de citoyens dont l'opposition à la médiathèque (au moins sur la place) a contribué à créer une communauté citoyenne sur laquelle il pourra compter pour élaborer un programme consensuel susceptible d'emporter l'adhésion d'une majorité de Chaponois.

Alors qu'elles réclamaient des états généraux, elles ne sont pas tombées dans le piège grossier tendu en refusant de participer à la mascarade de la commission extra municipale seulement destinée à définir des motifs de révision d'un PLU déja largement connus et non respectés pour les plans masse et les constructions d'utilité publique (cf.Veloutiers). Le maire a regretté hypocritement l'absence des associations qui avaient posé en préalable un moratoire sur la médiathèque. Sa commission s'est dégonflée comme une baudruche et n'a plus aucune crédibilité. {#smileys123.tonqueout} 

Elle ne pourra pas servir d'argument de campagne Grand sourire 

La définition du futur de notre commune n'en est pas à quelques mois près. Elle peut attendre une nouvelle majorité. Cool

Seul le maire est pressé de laisser son empreinte en pratiquant la politique de la terre brûlée au mépris de l'opinion manifeste des électeurs.Malade

Après la maison de l'esthéticienne écroulée en 2 jours, le déplacement du monument aux morts à commencé, Sauvage au grand dam des anciens combattants qui ne le souhaitaient pas, alors qu'on ne connaît même pas les conclusions de la DRAC susceptibles de remettre en cause le projet dans sa forme actuelle !

Souhaitons qu'ils s'en souviennent au moment de voter pour qu'il n'ait pas le loisir d'inaugurer quelque bâtiment public que ce soit !

 

Médiathèque

Vu sur le site de la mairie :

<< Quels sont les objectifs de la nouvelle médiathèque ?
Ouverte à tous les publics, ses horaires seront élargis. L’offre documentaire intégrera un esprit « nomade » (tablettes, base d’information en ligne, wifi…) et l’offre en direction des scolaires sera développée. Une salle d’animation sera utilisée par la médiathèque et mise à disposition des scolaires, voire d’autres demandeurs d’un espace de travail en commun proche des documents et connexion internet.
Développement de l’offre scolaire, offre plus adaptée aux jeunes (NTIC), salle animation pour spectacles locaux, hall accueil presse ouvert en permanence, c’est un bouquet de services culturels qui sera au service des Chaponois.>>

La musique et le sport font partie de la culture, pourra-t-on y voir en grand écran des grands évènements sportifs ou culturels qui passent sur les chaînes cryptées payantes ? Grand sourire Ca pourrait-être convivial et créer du lien social, Cour mais après le repas du soir ça ne ferait pas vivre les commerçants ! Malade

Si elle va à son terme et en l’état ! Cour brisé

La médiathèque est avant tout un lieu d’acquisition de connaissance; à l’ère de l’informatisation où tout s’accélère,  la guerre des outils d’accès est perdue d’avance. Malade 

 La première bataille sera gagnée grâce aux subventions d’équipement  Sourire mais le délai de constitution des budgets est plus important que celui de sortie des nouveaux outils. Comment budgéter sur un exercice une acquisition dont on ne connaît ni la date de sortie ni le prix même approximatif ?Oh là là ! Combien va coûter aux Chaponois la course aux nouvelles technologies et pour quel rendement ?

Vu sur le net : << Le Nokia 3310 est le téléphone portable emblématique du début des années 2000. Ecran, jeux, possibilité d'envoyer de longs SMS, bonne autonomie et une coque quasi-incassable, ce modèle est un succès mondial, estimé à 136 millions de modèles vendus en 2005.>>

Il est déjà largement dépassé ! Triste

Il sort une version de téléphone portable par an (à peine le temps de son amortissement) et une nouvelle génération environ tous les 5 ans. Je ne vous dis pas le rythme des applications nouvelles (soumises à licence) pour leur utilisation ! Pleure

Le maire voulait faire un musée de l’eau, en quelques années sa médiathèque sera un musée de l’électronique ! {#smileys123.tonqueout} 

La première télé couleur de mon grand père date des années 1960 ! Je peux la lui céder pour son exposition ! Grand sourire

Il faut laisser les grandes surfaces faire la promotion de ces nouveaux matériels, leurs démos sont gratuites. Il existe des DVD promotionnels, On peut se contenter d’outils robustes et fixes permettant un accès à la connaissance et à l'information pas forcément accessible aux particuliers ni nécessairement dernier cri.

Mettre la wifi à dispo dans les lieux publics adéquats pourrait largement suffire au bonheur de nos concitoyens. A charge pour eux l'utilisation d'un matériel dont ils sont propriétaires garantissant un soin inégalé et le paiement des licences pour des applications utiles !

Au lieu de payer du personnel pour la surveillance du matériel, il vaudrait mieux recruter un formateur (pourquoi pas bénévole) qui apprenne aux personnes demandeuses à se servir du leur et leur donne des conseils avisés ! Les démonstrations et travaux pratiques sont indispensables à certains des adeptes de ces services ayant un rapport difficile avec les NTIC.

Des problèmes importants sont à solutionner !

Voici l’url d’un rapport intéressant sur l’automatisation des prêts en bibliothèque : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-962

 

Chantal GUYOT a annoncé l’utilisation de tels appareils pour la médiathèque de Chaponost, (normalement installés pour des villes de plus de 10000 habitants !). J’ai des craintes sur le prêt de matériel informatique : Tablet,smartphones, CD,DVD….

Ces appareils fonctionnent avec des étiquettes code barres ou radiofréquence qu’on peut imaginer amovibles même si elles sont bien collées.

Quel coût pour ces appareils et quelles garanties notamment antivol ?  Faudra-t-il un système de vidéosurveillance performant complémentaire ? Oh là là !

Vue la rapidité d’obsolescence de ces appareils, leur coût d’acquisition et de maintenance est-il justifié pour 2000 visites/an ? 1600 + 25%

Si on prête des tablettes, on risque d’être chocolat !  Grand sourire

Horaires élargis = passage de 3,4 à 6 équivalents temps plein !

Pourquoi 6 équivalents temps plein et pour quelle couverture horaire si ces appareils font une grosse partie du travail ?

Ces matériels seraient-ils prêtés hors automatisme, si oui avec quelle caution ? Ne pourraient-ils être utilisables exclusivement sur place ?

Des gens nécessiteux pourraient ils payer une caution à hauteur du coût de réparation ou de remplacement garantissant leur retour en bon état et dans les délais ? Malade

Si un contrôle manuel au moins d’aspect (rayures) n’est pas fait dès le retour comment retrouver les coupables sachant que le dernier utilisateur pourrait toujours invoquer un dommage antérieur à son emprunt ? En colère

Que recouvre l’expression « hall accueil presse ouvert en permanence » ?  Quelle couverture horaire, avec quelle surveillance et avec quelle presse mise à dispo ?

Autant de questions apparemment sans réponses précises !

Tout ceci ne présage pas de son implantation ni de sa réalisation. Ces questions restent valables pour tout établissement public de ce type.

Compte tenu de l’obsolescence rapide d’un tel équipement, Bien Vivre à Chaponost a fort justement souligné la nécessité d’envisager une reconversion possible des locaux à moindre coût  dès sa conception initiale.

Ce n'est évidemment pas le cas, notre maire, persuadé du bien fondé d'un projet vieux d'une dizaine d'années qui ne résiste pas à l'épreuve du temps, s'entête inutilement au détriment de la bonne utilisation de nos impôts ! 

L'implantation, vilipendée par les Chaponois (destrcution de la maison de l'esthéticienne, déplacement du monument aux morts apparemment impossible, sauvegarde des vestiges du château...) et le manque de précision de la conception ne serait-ce que du service attendu et de ses modalités pratiques de fonctionnement, justifient largement le moratoire demandé par Chaponost en Action et la réintégration dans une étude globale de l'avenir de notre commune et de son centre bourg définie dans un SCOTCH. Cour

La commission extramunicipale sur la révision du PLU n'est qu'un leurre destiné à faire avaler la pilule aux Chaponois, logiquement déjoué par les associations du collectif du 17 mars ! Malade

J'ose espérer que nos concitoyens sauront apprécier les conséquences de l'entêtement de la majorité municipale à leur  juste valeur, qu'ils n'auront pas la mémoire courte au moment des élections, que son chef ne soit pas en état d'inaugurer quelque bâtiment que ce soit après Mai 2014 {#smileys123.tonqueout}

et qu'aucun d'entre eux ne portera jamais son nom ! {#smileys123.tonqueout}

 

 

 

Mauvaise foi manifeste !

Extrait de la réponse du maire au président de ligne d'Avenir suite au refus logique de participation au comité consultatif instauré en vue de la révision indispensable du PLU.

<< Comme j'ai pu l'expliquer à de nombreuses reprises, que ce soit en réponse à vos courriers, ou à l'occasion de plusieurs séances du conseil municipal, la construction de ce nouvel  équipement a fait l'objet d'un long processus de réflexion et de concertation et il n'apparait pas envisageable d'en suspendre le lancement alors que les travaux sont sur le point de démarrer. >>

Voici le texte tel que les chaponois doivent le comprendre : Ha ha

 << Comme j'ai pu l'expliquer à de nombreuses reprises, que ce soit en réponse à vos courriers, ou à l'occasion de plusieurs séances du conseil municipal, la construction de ce nouvel  équipement a fait l'objet d'un long processus de réflexion (purement interne) et de concertation pour la forme (en étant sourd aux remarques de l'oppositionet en dénigirant la manifestation du 17 Mars) ; et je ne veux pas Maladeen suspendre le lancement alors que les travaux sont sur le point de démarrer (>>En colère

La perte de subventions inespérées n'est sans doute pas étrangère à cet entêtement. Elle conduirait non seulement à une hausse des impôts locaux inacceptable pour une telle finalité mais aussi à un rapport coût service démesuré ne justifiant pas l'investissement ! En colère

Nul doute que les chaponois dans leur immense majorité sont prêts à attendre la nouvelle mandature pour redéfinir un centre bourg incluant un bâtiment public sur la place (à défaut de Chausse/Martel déjà planté)

pour valider un projet qui soit conforme à leurs attentes,Cour  à la culture de ses habitants, ne fasse pas place rase de l'histoire du village en négligeant son patrimoine pour installer une médiathèque obsolète anharmonique, sans influence sur le commerce local et sans avenir autre qu'un musée coûteux des technologies numériques  !

Ils attendent bien un contournement sud indispensable depuis des lustres !

On ne peut pas impunément engager l'avenir de la commune sans un assentiment général.

Le moratoire sur la médiathèque jusqu'aux élections est une nécessité !

Ce choix d'une ligne d'avenir pour chaponost devra, à l'issue du verdict des urnes, obtenir un large consensus du conseil municipal et des associations du collectif du 17 Mars 2013 qui n'ont voulu cautionner ni la médiathèque, ni la politique sans cohérence des constructions tous azimuts.

L'urbanisme aujourd'hui mis à mal est la clé de voute du bien vivre dans notre village

C'est la préoccupation essentielle

de Ligne d'Avenir  (qui porte bien son nom) ! Cour

Pour cela il faut confisquer les rènes de la commune au profit des oppositions à la majorité actuelle qui s'écarte trop de celle de nos citoyens en pensant pour nous au lieu de construire avec nous ! En colère

Belle illustration de la médiathèque pour Chaponost !

Un nom pour la médiathèque !

Chers concitoyens, ne répondez pas aux demandes de suggestion de notre maire pour donner un nom à la médiathèque. L'équipe en place manque-t-elle autant d'imagination qu'elle doive faire appel au peuple pour trouver un nom ou est-ce plutôt un stratagème pour en faciliter son acceptation ? Nul doute que notre maire saurait en tirer argument pour dire qu'elle est acceptée par une grande partie des Chaponois (sans dire combien) !

J'avais dans un premier temps proposé la cacophonie inachevée en espérant que ce projet n'aille pas au bout en l'état {#smileys123.tonqueout}. Aujourd'hui 2 (ou 3) appellations s'imposent pour apprécier la politique de notre maire :

La mésententhèque du centre Mochebourg Sauvage

Paris a bien son centre Beaubourg, et il n'est pas de projet plus controversé que celui qui défigure notre place du village ! Cour brisé

Je rajoute ce jour 9 septembre 2 propositions qui tiennent mieux la route que la rue Joffre :

La DISQUOTHEQUE devant son nom aux CD et DVD qu'on y trouverait et à la possibilité d'entraînement physique au lancer du disque pour les ranger dans des petites cases avec une distance de 50 pas. En cas de punition passage obligatoire pour vérifier si les toilettes publiques à 50 pas d'ici ne sont pas bouchées comme en ce moment ! Reconversion toute trouvée en remplaçant par un C le Qu disgracieux ! Grand sourire Le seul inconvénient c'est que les commerces ne seraient pas ouverts aux mêmes heures ! Malade

Mais le pompon revient naturellement à l'IPOTHEQUE (de l'avenir de notre cité Cour brisé), IP  sont les initiales d'Internet Protocol !

En rajoutant un H et un P bien placés autour du I  on pourra la transformer en musée du cheval, ce serait vachement mieux qu'une médiathèque obsolète dont la construction moderne vient briser le charme de la place. Ca empêche en outre la création d'une voirie fondamentale reliant la rue E.Gros et Bellevue pour éviter les détours par la rue H.Bonnet (3500 véhicules/jour) pour aller depuis le bas du village à la maison du patrimoine, au labo, à la BNP ou au collège, faire un vrai belvédère et point d'accès valorisant au parc du Boulard (et au pré de Léo!) et en rapprocher les parkings de la place du marché pour offrir des places de stationnement supplémentaires le dimanche ! {#smileys123.tonqueout}

Elle pourrait être baptisée rue Pierre c'est marre !En colère

Curieux qu'aucun membre de son équipe ne lui ait suggéré  qu'en refusant seulement le moratoire, il hypothèque gravement l'avenir de notre commune et est en train de scier la branche sur laquelle il sont assis Cool 

Si ce projet est vraiment accepté par une majorité de Chaponois, à part un petit report de délai, il n'y a aucun risque à attendre le verdict des urnes. Oh là là ! La majorité actuelle serait reconduite et pourrait mener ses projets à terme: médiathèque, coeur de bourg, révision du PLU... !

Toute attitude contraire relève de la politique de la terre brûlée confirmée par le trésorier : la nouvelle mandature devra faire avec confirmant le désaccord de l'opposition sur des sujets qui devraient pourtant requérir une quasi unanimité dans la mesure où ils engagent durablement l'avenir de notre commune ! Malade

Revenons sur le concret : Ayant discuté avec les commerçants du bas de la rue René Chapard, j'ai eu confirmation de leur mécontentement.

Autant on fait en sorte d'arranger le garagiste en vue de récupérer son terrain pour une opération immobilière, autant on se moque de ceux qui n"apportent rien (de neuf). 

  • Milanella avait mis une affiche pour la manif du 17 mars et met des messages sur facebook pour clamer qu'il est ouvert pendant le mois d'Août.
  • Le CA cherche des locaux plus appropriés et surtout plus spacieux(160m2), il souhaite récupérer  les locaux de la police municipale voire le magasin de Mr Bonnier à son départ en retraite, fin de non recevoir

  • Le patron de "Côté gastronomie" (le café de la place)  n'a même pas éte consulté pour le fameux bar pieds-dans-l'eau pour savoir s'ils étaient en mesure d'en accepter la gestion ou d'en admettre la concurrence le jour du marché où ils font une bonne partie de leur chiffre !
  • Contrairement à ce qui a été dit par une élue, je n'ai vu aucun terrain approprié susceptible d'accueillir les joueurs de pétanque (sacrifié sur l'autel du bitume noir), alors que les gradins prévus n'auront d'intérêt pour s'asseoir (si les conditions le permettent) que 3 ou 4 fois par an pour surplomber un monument aux morts descendu de son piédestal. Un boulodrome couvert, avec un animateur, voilà une reconversion toute trouvée pour la médiathèque. Ca créerait de la convivialité et du mélange intergénérationnel  et des consommateurs au bar !Sauvage
  • Le boucher critique l'étroitesse de la rue Joffre et la vue peu engageante des toilettes publiques.

Il y a déjà eu de la tôle froissée au carrefour et 2 camions n'arrivant pas à se croiser dans le virage à angle droit ont du manoeuvrer pendant plusieurs minutes. L'étroitesse de la rue va faire le bonheur des carossiers avec les rétroviseurs cassés voire les portières arrachées en sortant du véhicule.

      Bref l'anisette du pieds-dans-l'eau ne sera séparée de la sanisette que par la petite "S" d'esprit de notre municipalité !Clin d'oil

Pour preuve, les panneaux d'interdiction d'utilisation de celle-ci en 3 langues par les enfants de moins de 10 ans non accompagnés !

Heureusement la police municipale a ses fenêtres juste en face. Ils pourront surveiller les allées et venues et demander la carte d'identité des enfants pour vérifier leur âge( à condition qu'ils en aient une sur eux Grand sourire), accompagner ceux qui en auraient besoin voire sanctionner les contrevenants à la suite de leur méfait !{#smileys123.tonqueout}

Ces écriteaux limiteront les risques pédophiles aux enfants qui ne savent pas lire ? Ca l'affiche (ou la fiche) mal !Sourire

En traduisant en Allemand, en Afghan et en Roumain pour décorer la porte, ça pourrait permettre d'éviter quelques tags supplémentaires!

A quoi sert d'édicter des règlementations inapplicables. Si c'est destiné à dégager la responsabilité du maire, il aurait mieux valu sélectionner un produit techniquement mieux adapté et surtout moins moche !{#smileys123.tonqueout}

Pour conclure, je suis entré (par le chantier !) dans la bibliothèque pour la 1ère fois depuis près de 40 ans de vie chaponoise. Avec son architecture à volumes communiquants, je me demande comment vont faire les architectes pour la transformer en salles de cours de musique insonorisées permettant la coexistence de batteries, de flutes, de pianos et de trompettes. 

Attendez-vous à une facture avec beaucoup de zéros ! 

Pour éviter que ces incohérences perdurent et affectent l'avenir de notre commune, signez la pétition mise en ligne par le collectif du 17 mars.

Notre édile finira par entendre raison soit en acceptant le moratoire soit en perdant les électionsCour.


900 signatures annoncées officiellement pour une 2ème pétition contre le projet justifie à minima le moratoire.

J'espère que la réunion du conseil municipal du Jeudi 19 Septembre fera état de celle-ci qui confirme que la manif du 17 Mars n'était pas un coup politique mais bien une opposition au projet coeur de bourg tel que proposé par notre majorité en place avec cristallisation logique sur la médiathèque. 

Si notre maire a autant de certitudes et est bien soutenu par Ensemble & Autrement, 

pourquoi ne pas organiser une contre-pétition  pour la médiathèque à cet endroit ?

La 2ème pétition  du collectif a eu peu de résultat pendant l'été. Aujourd'hui elle dépasse le nombre de manifestants du 17 mars  minimisé à tort   prouvant si besoin en était la persistance de l'opinion et l'exaspération d'une majorité fortement exprimée ce jour-là !

Maintenant que la rentrée est passée, en moins d'un mois avec les moyens de communication de la mairie et les élus au marché, 5 semaines devraient suffire aux inconditionnels du projet pour faire valoir leur opinion.

Ainsi à la réunion du conseil de novembre on aurait le résultat d'un sondage des pour et contre.Cool

Dans mes contacts notamment au bord du chantier (on dirait le trou des halles), je n'ai pas rencontré une seule personne me disant attendre du bien de ce projet !En colère (Mr Géron m'a dit bonjour de loin).

 Je me mouille pour annoncer moins de 350 signatures sur ce texte précis  (soit environ 1/3 des contre {#smileys123.tonqueout}) si le maire condescendait à une telle procédure, mais je suis prêt à parier qu'il ne le fera pas pour un manque de temps  justifiant pourtant le moratoire demandé Grand sourire .

Selon son attitude, son sens de la démocratie (participative Cool) sera mis à jour Cour brisé. Il est déja mal en point suite au dernier forum ou BVAC a eu droit de cité (Stand N° 30 sur le plan fourni) mais ou Objectif Chaponost (présent l'an passé) pourtant demandeur a été débouté (ainsi que dans le bulletin municipal) au prétexte d'interdiction d'association à but politique (O.C ayant des vélléités de liste aux prochaines élections  municipalesSauvageet pas BVAC  Grand sourire! )

Pour ne pas être complétement négatif, on peut saluer les travaux de la salle des fêtes dont les résultats sont satisfaisants techniquement et au niveau du design. Certaines mauvaises langues ont dit qu'en mettant les fauteuils repliables au fond de cette salle, ça aurait couté moins cher et on pourrait accueillir plus de 150 personnes assises sachant que Mr Pauly en personne a indiqué que les statistiques plaidaient pour un taux de sièges avoisinant les 3% de la poulation, soit si on espère 10000 habitants en 2020 une salle de 300 places ; le double de ce qui est prévu dans la nouvelle ! Cour brisé La mandature de 2020 pourra remettre un nouveau bâtiment public en chantier en levant de nouveaux impôts !

Moralité : Quand un projet est voté à l'unanimité par le conseil, il est bien accueilli par une majorité de chaponois. Cour

Il n'y a pas d'alternative à la consultation des citoyens pour apaiser les tensions crées par ce projet mal ficelé et

éviter d'hypothèquer gravement l'Objectif de Ligne d'Avenir de Bien Vivre A Chaponost !Malade

 

SI j'ai eu ri noir aujourd'hui je ris jaune !

J'ai relu le texte sur la médiathèque et la valorisation du parc du Boulard sur le site de la mairie. En fait de valorisation, les travaux et le texte confirment que le parc ne sera pas mieux accessible.Triste

Quelques fenêtres de la médiathèque transformée en blevédère devraient servir de point de vue sur l'émergence du Merdanson. Si le maire pense attirer les curieux par ce biais pour les cultiver de force et justifier l'augmentation de fréquentation, il se met le doigt dans l'oeil et si les médianautes passent leur temps à la fenêtre, l'objectif ne sera pas rempli. {#smileys123.tonqueout}

Cette partie du parc restera seulement un  crottodrome sans toit !

Après les Veloutiers, la médiathèque , une commission de révision du PLU tronquée pour éviter le naufrage, voilà que notre maire nous installe un urinoir public couvert bien en vue sur la place du village.

Entre les pistes cyclables et la vespa sienne, la passion des 2 roues pête le feu et prend le pas sur les voitures !  Cool

Toutes ces conceptions sont  moches à pleurer  Sauvage

Notre municipalité a décidément des gouts de chiotte ! En colère

Sacré nom de noms ou plutôt nom de noms sacré !

 

 

Chers concitoyens

Lors du denrier conseil, C.Guyot a annoncé le choix du nom du futur bâtiment public lors du prochain conseil de décembre.

C'est le nouveau cadeau de Noël de notre municipalité.Cour brisé

Une liste de huit noms est sortie des urnes des quelques votants qui ne font pas partie des 1500 pétitionnaires qui ont contesté la construction de cet édifice au moins sous cette forme et à cet endroit.

  • C'est une atteinte au seul vestige conservé de l'ancienne place alors qu'elle ne relie plus rien !Malade
  •  
  • La municipalité actuelle a échappé au financement de l'édifice plombant les marges de manoeuvre de la prochaine mandature  ! En colère
  • 10000 émissions de gaz carbonique/jour ça fait 9999 interludes ! Mes enfants préfèrent rester à la maison pour surfer sur internet et n'iront même pas en vélo par les pistes cyclables car ça monte un  peu trop à leur goût et qu'il n'y a pas de garage pour les y abriter ni les attacher pendant leur séjour.
  • Celle-ci n'éclairera guère le ciel Chaponois et pour le scrabbleur que je suis l'anagramme collée au bas du ventre serait plus de circonstance !
  •  Pourquoi pas Medhi station, pied-de-nez aux racistes qui vont rentrer dans le métis 
  • Si j'optai(s) pour le patio, ce ne serait pas le mot le plus passionnant !Cool
  • Ils nous ont assez emmiellé avec cette médiathèque. On pourra se la faire piquer dans le bar pied-dansl'eau ! {#smileys123.tonqueout}
  • Belle évocation de la nouvelle rue Joffre ! Grand sourire

Malheureusement la politique de la terre brûlée continue ! Malade

Cet édifice n'est pas encore sorti de terre que la majorité municipale a sélectionné les 8 noms de peur qu'après les élections, ils ne correspondent pas à leurs aspirations.

Encore une belle leçon de démocratie participative dont elle se réclame pourtant depuis 6 ans !

On aurait pu faire référence aux morts pour la France et au monument déporté en l'appelant LA RESISTANCE vu qu'elle comporterait un foyer ! {#smileys123.tonqueout}, parallèle avec la rue Lucie Aubrac et reconnaissance de la contestation des 1500 Chaponois qui ont pris la peine de signer la pétition dûment enterrée !Grand sourire

J'ai déja proposé dans un article antérieur  "le centre moche bourg " de circonstance avec son parking goudronné et bétonné, sa sanisette aux premières loges et son transformateur électrique bien en vue sur l'entrée du parc du Boulard prétendu valorisé !

Autres propositions :

  • LA  DISPARITION en mémoire des éléments de patrimoine supprimés sur l'autel de la prétendue modernité !Ha ha
  • La MEDIATRICE, l'adroite ligne qui divise la "ligne droite" opposée en 2.Cool Même si elle n'atteint pas le sommet, elle est censée rapprocher les 2 parties !Cool
  • Le MEDIATOR, ce choix devrait ravir le maire et ses proches conseillers qui jugent ce projet "médit à tort" mais à raison par les 1500 opposants {#smileys123.tonqueout} et les musiciens de la future école de musique si elle finit par se faire dans la bibliothèque actuelle où les enfants s'en serviront pour jouer de la guitare !  Cour 

Ces 2 termes pourraient faire oublier à certains celui de médiathèque tout en l'englobant.Amour

 Entre 2 maux (pardon 8 mots !), il faudra sacrer le moindre (avant les électionsCour brisé ).

 A moins que, comme il n'y a pas le feu,  dans un accès inhabituel de mansuétude de notre maire, Chaponost en action n'obtienne un report de cette délibération après mars 2014 Cour

Achtung ! Tant qu'à faire, mieux vaut la ruche (même si c'est un voeu pieux et qu'elle nous mette les abeilles), car malgré internet, on est parti pour revenir à l'Arche de Pierre !  Ha ha

Avec la diatribe de Mr Prost-Romand sur la dimerie qualifiée de "mouroir", la "Arche de guerre" est définitivement déterrée ! Sauvage

 

12000 Visites !

Un grand merci aux nombreux visiteurs de ce site créé au lendemain de la manif du 17 Mars pour faire part de mon indignation notamment sur l'urbanisation. En colère

Plus de 70 pages vues chaque jour depuis cinq mois !

Ca montre l'intérêt des Chaponois pour leur village. Cour

Quelques compliments et l'absence totale de contestation des critiques émises me laissent penser  qu'elles sont fondées et reflètent l'avis majoritaire.{#smileys123.tonqueout}

Encore quelques constats et l'heure de passer des critiques aux propositions approche.

Celles-ci ne pourront malheureusement être réalisées que si le chantier de la médiathèque est remis en cause. Il est donc urgent de signer et faire signer la (re)pétition contre l'implantation de la médiathèque à cet endroit . pour ne pas hypothéquer la cohérence du centre bourg envisagée.

Mes propositions auront la primeur de l'équipe à Damien Combet que je soutiens et que je vous demande de porter aux commandes de notre cité mais vous aurez sans doute à valider certaines d'entre elles ayant un imapct structurant sur son avenir.Sourire

Ceci ne sera évidemment possible que si mon équipe en place (tribune N°1) est boutée hors du château Joffre en mars 2014 et si vous confirmez que son bilan est catastrophique : RIEN

(Retour sur Investissement Economique Nul ) Malade

L'argent des contribuables est dépensé à mauvais escient puisqu'il engage des dépenses de fonctionnement pérennes (médiathèque, centre aquatique...) au lieu d'être investi dans des infrastructures au service d'une majorité de citoyens (voirie,MJC...).

 

CONTOURNEMENT vraisemblablement contourné !

Lors de la réuinion de quartier du 21 mai dernier, d'après l'article du Progrès, le maire a annoncé le quasi abandon du projet de contournement du village, le conseil général prétendant que le trafic ne le justifierait pas.Sauvage

Vu le projet actuel, Il ne veut surtout pas payer, ni se mettre à dos les écologistes !

A quoi sert de faire un PADD, un PLU, un PLH  et un coeur de bourg séparé en 2 par le passage de 10000 véhicules jour !  

Il faut être cohérent. Malade

On ne peut pas demander à la population de s'installer en masse dans les zones périurbaines déjà restreintes par les PENAP à des km de Lyon sans donner ni autoriser les moyens de transport et d'accès qui vont avec, et les obliger à des coûts et des temps de trajet pénalisants ! La voiture individuelle reste le seul moyen (suffisamment rapide) de rejoindre des lieux de travail hors agglomération.

Personne n'ira jamais à St priest ou à Corbas en vélo électrique ni ne passera par le centre de lyon par les transports en commun ! {#smileys123.tonqueout}

J'ose espérer que les associations d'opposition sauront insister sur la nécessité absolue de ce contournement et en faire un cheval de bataille de leur programme électoral quitte à l'envisager avec la CCVG voire la CCVL puisque Chaponost est un point de passage quasi obligé pour Brindas et Vaugneray. Le tracé est à revoir en fonction des objectifs et des éléments nouveaux notamment environnementaux, mais sa construction est indispensable à la décongestion de la voirie chaponoise, notamment de l'avenue de Verdun, du boulevard Reydellet et du coeur de bourg !   Cour

Ce serait beaucoup plus utile que cette foutue médiathèque ! Sauvage

Monument aux morts

Aux dernières nouvelles, il semblerait que les entreprises consultées pour le déplacement du monument aux morts aient capitulé devant les risques importants de détérioration de l'édifice. Ce déplacement de quelques mètres envisagé pour faire place à cette fichue médiathèque venant défigurer la place du village pourrait devenir le talon d'Achille du projet de notre maire. {#smileys123.tonqueout}

Solutions :

  • Accepter de payer le prix fort fixé par l'entreprise qui relèvera le gant au détriment de nos impôts pour un déplacement périlleux et inutile. Triste
  • Abandonner le projet de médiathèque au moins à cet endroit pour satisfaire une majorité d'opposants. Sauvage 

Que dire de la maison de l'esthéticienne dans ce contexte ? 

Les champions du développement durable vont tirer un trait sans remords sur l'histoire de notre village mise à jour par les fouilles dans  la partie supérieure de la place !

La planification des travaux est bien incohérente si ces aménagements ne sont plus justifiés !

Au lieu de déporter les morts pour la France, déportons la médiathèque !

Adieu les subventions attribuées liées à cet emplacement ? La précipitation de la majorité municipale en place pour rendre le projet irréversible est  une fois de plus mal venue. Cour brisé

L'urbanisation d'une cité est un projet cohérent axé sur le long terme nécessitant l'approbation d'une majorité de citoyens car elle impacte durablement le devenir de la commune ! 

Il est inconcevable que ces évolutions n'obtiennent pas l'aval des conseillers d'opposition, même s'ils ne sont pas majoritaires, car ils sont représentatifs d'une (bonne) moitié de la population. (Cf. résultats statistiques aux élections nationales).

Malgré les allégations du maire, ces projets n'ont pas l'assentiment d'une majorité de Chaponois. 

 Chausse Martel, le coeur de bourg et sa médiathèque, le SYTRAL, l'absence de contournement Sud, le projet Bellevue avorté par la réaction des opposants...

Aujourd'hui on peut constater qu'on est loin du compte et que l'empilage des projets sous maîtrise d'oeuvre municipale manque de cohérence au détriment du charme qui a fait la renommée et l'attrait de notre village ! En colère

 

 

Sens unique dépourvu de sens !

Notre municipalité ne doit pas savoir quaoi faire de sa peinture blanche !

Le rétrécissement de la chaussée nouvellement matérialisé rue Jean Perret sur la photo ci-dessus pose question.

Le propriétaire de la maison (qui ne date pas d'hier !) derrière le panneau de sens unique se serait-il plaint de ne pouvoir entrer ou sortir de chez lui alors qu'il a une marge de sécurité devant son portail ?

Pas le moindre chemin de traverse justifiant une telle configuration.

Un véhicule de plusieurs chevaux fiscaux aurait-il effrayé un cheval (pas vapeur mais) à 4 pattes ? Grand sourire

Il ne passe malheureusement pas de bus TCL à cet endroit particulièrement large, qu'y a-t-il donc de nouveau pour justifier un tel aménagement ?   

Depuis quand la peinture empêche les chauffards de rouler dessus ?Malade

C'est vrai que c'est plus facile à défaire que le rond-point du chemin de la Bonnette ou que le détournement de la rue Benoît Badoil en amont de la rue Jean Perret !

Voir ce passage comme une alternative au contournement de la rue E.Gros, se serait un peu gros Cool voire utopique ! Les contournements du centre bourg se font soit par la rue J.Jomand et la rue des justes dont le sens a été inversé, soit par la rue Josserand à partir du rond-point défait et la rue Louis martel.   

C'est là qu'on s'aperçoit de l'erreur Chause-Martel et du manque de vision cohérente du centre bourg. En colère 

Comme suggéré à l'époque, l'alternative à l'Avenue Maréchal Joffre  pour 10000 véhicules/jour était une rue à double sens entre la Dimerie et les Veloutiers dans le prolongement de la rue J.Jomand rejoignant la rue M.Paire et délimitant le centre bourg au sud.

On en reste sans voix et sans voie ! {#smileys123.tonqueout}

Quelqu'un a-t-il une explication ? Confus

Une visite sur place n'a fait que confirmer la vision obtenue sur google map au 67 de la rue J.Perret, Il y a bien une sortie potentielle de chevaux à côté du transformateur !Oh là
 là !

 

 

Pas facile de justifier l'injustifiable ! {#smileys123.tonqueout}

Le maire est muet sur son blog, Ensemble et Autrement Utilise l'histoire de la place pour noyer le poisson et tenter de justifier l'aménagement d'un coeur de bourg qui tombe en partie à l'EAU.Triste

Personne ne moufte sur les conclusions des fouilles archéologiques, sur le devenir du squelette découvert, ni sur le refus de déplacement du monument aux morts, remettant en cause l'implantation de la médiathèque et à défaut les plans initiaux et confirmant le mauvais ordonnancement du projet !Malade

Le maire serait bien inspiré de souscrire au moratoire proposé par l'opposition et d'attendre les conclusions de la commission extra-municipale mise en place pour avoir l'avis des Chaponois à travers les associations initiatrices de la manif du 17 mars 2013.

Il est temps d'arrêter les frais !   En colère

A part la destruction de la maison de l'esthéticienne et le programme Chausse/Martel qui n'y a jamais été intégré, à ce jour rien n'est irrémédiable. L'arche est un peu enterrée et la croix sera déplacée seulement si le dévoiement est confirmé en l'état.Il faudra simplement rajouter quelques marches au pied des monuments. Triste

L'aménagement du coeur de bourg doit être revu dans son ensemble pour qu'il devienne cohérent.

C'est un projet qui engage l'avenir de la commune pour les prochaines décennies, on n'en est pas à quelques mois près, d'autant que le trafic de transit n'est pas détourné en l'absence du contournement attendu.Cour

On ne raisonne pas de la même manière pour 1000 véhicules/jour venant dans le centre pour affaire (parkings) que pour 8 à 10000 véhicules en transit (temporaire qui risque de durer longtemps, pb à résoudre en priorité) !

Il doit avoir l'assentiment d'une majorité de ses habitants et l'unanimité du conseil municipal qui les représente, la manif du 17 mars  prouve que ce n'est pas le cas !  Cour brisé

Les travaux de terrassement dans le parc du Boulard et la suppression des arbres entre le Merdanson et la rue E.Gros prouvent que la place y était suffisante pour l'édification d'un bâtiment  municipal de plusieurs niveaux, intégré dans le paysage et conforme à l'esprit du PLU comme je l'avais proposé, même s'il n'est plus question d'y transférer la MJC. Cette option pourrait être rediscutée si on considère que ce serait la principale utilisatrice de la salle d'animation et que sa fréquentation puisse animer le centre bourg, prétexte utilisé pour le transfert de l'école de musique. Cool

La voirie et les transports doivent faire partie du projet, à titre d'exemple aucun bus ne passera à proximité de ce bâtiment, les fauteuils roulants arriveront vite du rond-point de la mairie  mais il auront du mal à remonter la pente, ils rateront le dernier bus du soir, mais ils ne seront peut-être pas les seuls ! {#smileys123.tonqueout}

 Il n'y a pas de tracé envisagé  et encore moins d'arrêt planifié causant  la suppression de places de parking  déjà insuffisantes !En colère

Une entité est en interaction plus ou moins forte avec le reste de l'environnement, toute modification impactant celui-ci doit être étudiée avant de valider sa création ou son évolution. En colère

(Cf. la page concernant le SCOTCH ) Cour

 

 

CA tombe MAL !
 
Histoire. Une tombe rare, qui pourrait dater du Xe /XIIIe siècle, a été mise au jour par les archéologues du chantier.

 

 

A voir la couleur, je suis un média teck mais je prends moins de place que celle du maire !{#smileys123.tonqueout} 

Ca fait plus de 7 siècles que je dors ici, vous n'allez pas me déporter aussi !En colère

Au besoin, mettez moi une vitre transparente sur la tête pour que les scolaires et les adultes viennent me dire bonjour. Ca sera de la culture sur place sans nécessité de renouvellement du matériel ! Grand sourire

 

L'expérience de la déportation commence à faire "fureur "

c'est une nouvelle pierre (d'acho)ppement dans le jardin de la médiathèque mal  organisé !Malade

La précipitation a encore fait mettre la charrue avant les boeufs !

CATASTROPHE

Après que nos arbres fussent décapités,En colère

Nos morts pour la France seront donc  déportésEn colère

A cause d’un maire se voyant député {#smileys123.tonqueout}

Prêt à nous imposer ses quatre volontés

Pour bâtir un palais pas vraiment accepté

Par la population  largement dépitée

Des décisions prises sans qu’ils soient consultés

Surtout pour des projets dont la pérennité

Dépassant son mandat  trahit l’identité

D’un village au passé,  dont on a hérité.En colère

Je ne vous dis pas combien ça va coûter,Malade 

Ce  monument  aux morts sera donc transporté

De quelques mètres contre la volonté

Des anciens combattants qui avaient protesté

Mais que notre maire n’a pas su écouter

Pas plus que les anciens, ni tant d’administrés

Descendus dans la rue pour lui manifester

Leur désapprobation  et  faire capoter

Un projet mal conçu par une autorité

Qui malgré le chahut se croit majorité ! Triste

Manif du 17 Mars 2013

Ce dimanche 17 Mars, malgré le froid, le vent violent  et la pluie menaçante, près d'un millier de personnes est venu manifester sa désapprobation à la politique d’urbanisation de la majorité municipale conduite par Pierre Ménard.

Depuis  40 ans date à laquelle les platanes de la place ont été plantés, de mémoire de Chaponois on n’avait jamais vu ça. Des anciens, des adultes, des femmes et des enfants sont venus pour exprimer leur désaccord sur l’implantation de la médiathèque sur une place défigurée !

Il ne reste aujourd’hui que l’arche du château et le monument aux morts appelé à subir le même sort  (contre l’avis des anciens combattants !): relégué dans un coin pour faire place à un monument moderne en complète dysharmonie avec l’environnement et en déphasage avec son époque.

En effet un monument moderne au cœur d’un village qui avait un cachet est une injure à l’histoire de notre village. De plus sa finalité est largement obsolète avant même qu’il ne soit construit dans la mesure où la commune est desservie par le câble depuis plusieurs années et qu’une majorité de Chaponois est connectée sur internet  par des portables (ordinateurs ou téléphones).

Pour des personnes se réclamant de l'Ecologie avec un grand E, ils ont tout faux ! On ne s'assied pas impunément sur le patrimoine et sur l'avis d'une majorité de Chaponois dont plus 800 d'entre eux ont signé une pétition contre ce projet.

                Pour ceux rencontré dans la manifestation qui n’étaient  pas contre un tel objet, ils étaient unanimement opposés à l’implantation prévue sur la place. Plutôt que de couper une douzaine d’arbres contribuant au charme de notre village, il eut mieux valu accéder à la proposition faite d’ériger ce bâtiment de l’autre côté de la rue Etienne Gros permettant de laisser la place à sa vocation initiale de marché et de terrain de pétanque sans détruire la maison de l’esthéticienne pour la bagatelle de 500 k€. La suppression  de quelques arbres étranglés par les lierres bordant la rue dans le parc du Boulard aurait  sans doute eu l’aval de la population. A 50m près, ceci ne changeait pas grand’chose à l’idée contestable que se fait la majorité de l’apport  en animation du centre bourg. Contrairement à ce qu’elle croit, le taux de fréquentation espéré de la médiathèque n’est pas en mesure de dynamiser le commerce local.

                Ses frais de fonctionnement  vont grever les impôts (6 personnes à temps plein).

160 K€ pour 8000 habitants = 20€/an/h  c’est l’équivalent du ticket d’entrée pour l’arrivée du SYTRAL et c’est loin de rendre le même service. Les médiathèques voisines sont  déficitaires et la proposition de partage de Francheville eut sans doute été plus intelligente.

                Le centre bourg densifié se fait aujourd’hui au détriment de parkings indispensables à la vie commerçante et  son aménagement n’a de sens qu’après avoir solutionné le contournement sud du village.  15 000 voitures transitent  tous les jours soit par les S, soit par la gare. Près de 10 000 traversent notre village dont une grande partie par le centre coupant en 2 le centre bourg annoncé comme une entité. 5000 Chaponois sont concernés. Rien ne sert de mettre la charrue avant les bœufs, il faut gérer les priorités dans le bon ordre. Notre maire est un spécialiste, pour être sûr de faire aboutir son projet,  il a fait détruire la maison et couper les arbres avant de savoir si le sous –sol autorisait cette construction au mépris de l’avis de la DRAC et de celui des administrés visiblement déçus d’une politique qui n’a de participative que le nom !

L’ampleur de cette manifestation est un cruel démenti et justifie la demande de moratoire émise par les associations participantes.

                Le maire dans son entêtement sera-t-il tenté de continuer la politique de la terre brûlée ?

Préparez-vous à le destituer, les oppositions sont prêtes à stopper cette aberration dès les prochaines élections si vous leur en donnez mandat.

                 La démonstration de force de ce dimanche 17 mars ne doit pas rester lettre morte. La mobilisation des associations locales est allée bien au-delà de ses membres.

Vous avez scandé des slogans tels que CHAPONOST NOUS APPARTIENT.  Il vous appartient de le démontrer en adhérant massivement aux associations locales de votre choix et en prenant une part active à leur influence sur la vie de la commune. Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenus si vous ne voulez pas vous retrouver devant des cas similaires même avec une autre équipe au pouvoir si contrairement à la majorité actuelle, elle sollicite vos avis.

Aucune d’entre elles n’a d’ambitions autres que celles de faire de notre commune une cité où il fait bon vivre. Si vous avez des idées sur son évolution, un peu de temps à consacrer, quel que soit votre âge, vous pourrez par leur biais influer sur la vie locale.

SI vous êtes jeunes, vous êtes encore plus utiles à la définition d’une politique qui décide des prochaines décennies et dont vous serez les premiers à profiter. Même si vous n’avez pas d’idées précises, vous pourrez toujours indiquer comme à cette occasion ce qu’il ne faut pas faire. C’est ce que n’a pas compris notre maire dont les ambitions personnelles dépassent le cadre du village. Il a laissé à des cabinets extérieurs le loisir de proposer des options incompatibles avec l’histoire de Chaponost qu’il nous a soumises une fois qu’elles étaient validées par son équipe au détriment des avis du conseil des aînés, des anciens combattants et du conseil de la vie associative.

Pressé de laisser une marque dans l’histoire, il a brûlé les étapes en négligeant la consultation des administrés permettant de définir les contraintes de base. C’est notamment le cas de la médiathèque où le flou artistique entourant le projet lui permet de se réclamer de l’aval des électeurs puisque elle faisait partie de son programme. En 2011, les élus  d'opposition ont voté le diagnostic et le principe d'un bâtiment municipal detiné à l'animation du centre ville et pas autrechose. Il était question de centre culturel et de MJC mais en aucun cas d'une simple médiathèque à l'endroit où le maire veut l'implanter !

Vous êtes invités à faire valoir votre opinion sur l’urbanisme et la voirie à Chaponost en pensant au long terme. Les préconisations de densification pour atteindre 10000 habitants en 2020  et de taux minimal de logements sociaux vont à l’encontre de l’histoire du village historiquement basé sur une construction pavillonnaire, mais elles donnent lieu à des amendes. C’est une des explications du bétonnage tous azimuts de la municipalité actuelle.

Le Plan Local d’Urbanisme est l’outil principal permettant de faire converger ces options sans être en contradiction avec le SCOT et le PADD mais des arbitrages sont possibles et c’est bien aux Chaponois d’en décider !

Pour éviter de tels déboires, une nouvelle équipe sera en mesure de reprendre la mairie à Pierre Ménard en 2014 si vous la soutenez et si vous vous impliquez personnellement. La situation justifie le moratoire demandé et la tenue d’états généraux permettant de définir les bonnes orientations.

Aïe Phone !

Consultez WIKIPEDIA sous la rubrique IPHONE : ttp://fr.wikipedia.org/wiki/IPhone .

 Vous comprendrez aisément  que le temps de gestation d’un projet comme une médiathèque est incompatible avec la vitesse du progrès technique.

 Nous en sommes à la version 6 de ces petits appareils vulgarisés  à une vitesse éclair dans le monde entier à partir de  fin 2007 alors que l’idée de la médiathèque n’avait peut-être pas encore germé dans le cerveau de notre maire !

 

En 2013, nous sommes à la version -1 de la médiathèque à Chaponost. Le massacre de notre place du village est irréversible et d’ici la version 1, opérationnelle en 2015, au rythme des progrès techniques, il y aura au moins  2 nouvelles versions de ces appareils, plus performants et conviviaux que les ordinateurs d’entreprise des années 2000 !

 

Avec un minimum de veille technologique  indispensable à des élus qui oeuvrent pour le long terme, Il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir l’obsolescence d’un tel établissement public sur la durée d’un mandat, d’autant que la fréquentation des voisines est à  la baisse !

 

Entre Internet à domicile à 30 mégas grâce au câble et les téléphones portables, on peut estimer que 80%  des citoyens Chaponois n’ont aucunement besoin  de se rendre dans une médiathèque si moderne soit-elle pour répondre à leurs besoins de connaissance et de culture. Mes enfants ont confirmé l’inutilité de ce service.

 

Les chiffres de fréquentation de la biblio-médiathèque actuelle font état de 1640 citoyens ayant fait au moins une visite, soit un taux de population de 20,3% > à la moyenne nationale (comme notre nombre d’anciens) confirmant l’estimation ci-dessus. 400 visites par semaine en 2012, même avec une augmentation de 50% en faisant preuve d’un optimisme béat, ça ne donne que 600 soit 100/jour en moyenne avec une pointe le mercredi (140 en 5h  d’ouverture) et le dimanche (100) grâce au marché.

 Ca doit même  inclure les quelques utilisateurs récurrents de la salle d’animation en semaine. Celle-ci fonctionnera majoritairement le week-end en dehors des heure s d’ouverture des commerces !

 Ce n’est pas les scolaires du mercredi où les habitués antérieurs qui vont améliorer  le commerce dans la rue Chapard !

 

Fort de ces constatations, hors coûts cachés,  les 4000k€ de cet édifice ne concernent qu’environ 10 % de la population (au moins une fois par an !) puisque les habitués se contentaient de celle existante

Le manque de place pouvait être résolu de manière bien plus économique et moins  dommageable pour l’identité de notre village !

400m2 pour quelques appareils qui tiennent dans la main  et qui fonctionnent partout !

 Ca ne représente que 10 000 smartphones à 400€. De quoi subventionner les habitants de Chaponost qui n’en seraient pas dotés sans défigurer la place du village, il suffirait de rajouter une boutique de vente et de maintenance de ces appareils, un commerce qui ne risque pas de faire de l’ombre à ceux déjà implantés.

 Si la municipalité commençait par mettre la wifi dans ses établissements publics, et promouvait, voire subventionnait un simple cybercafé sans doute plus convivial, le résultat serait économiquement meilleur et les coûts de fonctionnement  individualisés au lieu de se retrouver dans nos impôts alors que 80% des citoyens ne sont pas directement concernés..

 Il ne manque plus que quelques jeunes s’emparent dès l’ouverture des appareils électroniques mis à leur disposition pour venir jouer en réseau sur internet au grand dam de ceux qui en auraient vraiment besoin ! Sera-ce convivial ou le début d’une guerre des boutons pour cliquer dessus ?

 

Les besoins individuels seront vraisemblablement peu propices à la conversation, belle appréciation de la convivialité.

 

Par qui les novices seront-ils accompagnés pour ne pas rester plantés devant une difficulté de manipulation ?

 

Qui va gérer les priorités une fois qu’un usager sera installé, quel règlement intérieur un permanent pourra-t-il faire appliquer ? Combien faudra-t-il d’appareils pour faire face à la demande instantanée pour que les usagers sans matériel à domicile  reviennent et ne franchissent pas le pas de l’achat individuel ?  

 

Combien de caméras faudra-t-il pour surveiller le bon usage du matériel , combien va en coûter l’assurance ?

 

En supposant  qu’une sécurité logicielle  interdise l’accès aux sites pronographiques ou terroristes, alors que leur impact risque d’être plus important que l’accès à Chap’info, les sites locaux réputés politiques selon le maire seront-ils également interdits pour un nouveau déni de démocratie?

 

Quelle sera la durée de vie du matériel dans un tel contexte ? Sans doute guère plus que l’obsolescence imposant de le renouveler  fréquemment, surtout si ça doit rester à la pointe du progrès pour être plus intéressant qu’un matériel individuel !

 

            S’est-on posé toutes ces questions avant d’évaluer les coûts de fonctionnement permanents ?

 

Cette vision est elle irréaliste ou simplement pragmatique  dans le contexte Chaponois ?

 

Qu’avons-nous fait pour mériter  une telle réalisation obsolète avant de voir le jour ?

 Rien à  part voter à 56% pour la liste de P.Ménard ?

PENAP

Le conseil municipal s’est réuni  jeudi 21 Février 2013 pour sa séance mensuelle où a notamment été exposé le nouveau contrat de rivière et où il a voté les PENAP.

Il apparaît clairement que la municipalité n’a aucune vision à long terme de l’aménagement de notre territoire et se retranche derrière les SCOT, SDAU, PADD, PLH  et autres appareils régionaux pour justifier ses choix et leur traduction dans des constructions multiples dont certaines en déphasage esthétique, sans remise en cause locale de la voirie ni du périmètre urbain futur.

Quid du service rendu par la voirie dans 30 ou 50 ans si on ne fait rien aujourd’hui, si on verrouille le périmètre urbain en l’état alors que la donne a changé, si on demande à la commune de monter à 25 ou 30000 d’ici 2040 et si la voiture devenait propre ou moins encombrante lui redonnant droit de cité ? Quelle commune laisserons-nous à nos héritiers ?

Chaponost  est implanté sur  1632 Ha avec une répartition proche de :

  • 25 % de zone urbaine pour plus de 8000 habitants,
  • 1,25% de zone à urbaniser planifiée pour tenter de faire face à l’augmentation à 10000 en 2020, soit +2000 justifiant du bétonnage tous azimuts dans le centre du village,
  • 1% de zone économique ou artisanale à urbaniser en complément,
  • 20%  de zone naturelle sans habitation,
  • 52% de zone agricole interdite aux nouvelles habitations autres qu’à cette seule destination.

La densification à l’échelle préconisée par le Programme Local de l’Habitat ne pouvant se faire que dans les zones réputées constructibles, il aurait fallu se prémunir d’un blocage de certaines zones sur la proche ceinture déjà urbanisée ne remettant pas en cause des potentialités agricoles. Un blocage sur 30 ans risque de mettre les futures mandatures dans la difficulté.

Les autorités incitent à passer en PENAP (Zones agricoles transformées en espaces naturels protégés pour 30 ans) des zones cohérentes permettant à de nouveaux exploitants de vivre sans couper les parcelles en morceaux. Elle n’exige pas d’y inscrire tous les terrains réputés agricoles dans un PLU rendu obsolète dans son découpage technique mais pas dans les principes défendus ! On pourrait logiquement définir hors PENAP des terrains à l’intérieur de voies de contournement comme acté pour le projet de contournement sud à condition d’avoir une vision claire de celles-ci.

O. Martel a annoncé que les prévisions sans restrictions conduiraient à un lotissement généralisé de la banlieue périurbaine des communes jusqu’à Mornant. Les élus et leur volonté politique affichée sont là pour l’empêcher et la traduire dans un PLU dont ils ont la maîtrise sans nécessiter une règlementation castratrice de 2ème niveau dénoncée par l’opposition (modification seulement possible sur arrêté ministériel).

Le maire a défendu l’intégration en PENAP du secteur de la Côtière comme marqueur différenciant, situant Chaponost hors banlieue, c’est la moindre des choses et la volonté des Chaponois qui veulent maîtriser  leur environnement et réclament des états généraux de l’urbanisme.

Pour conclure, une vision écologique limitée tend à privilégier la truite, l’escargot et la grenouille à l’homme qu’on accepte de voir habiter des cages à lapin en allant à l’encontre de l’identité de Chaponost où les gens venaient s’installer pour avoir un bout de terrain. La qualité de vie à un coût ( impôts) mais elle n’a pas de prix !

 La nature est faite pour être asservie, si on la laisse faire, ayant horreur du vide, elle remplit l’espace libre. A quoi servent des arbres dans un parc s’ils sont inaccessibles ou invisibles à cause de taillis non entretenus ?  On se coupe bien les ongles et les cheveux pour être présentable !

Oui  à une préservation intelligente de la nature au service de l’homme, non à son esclavage dogmatique !

Quel boulard ? ou Quel boulard !

Avec sa médiathèque sur la place, le maire à visiblement opté pour la minuscule !Cool

Ne nous mettez pas Martel en tête, ce parc n’est pas mis en valeur et les nombreuses marches d’escalier prévues dans le bas de la place ne risquent pas de le valoriser.Triste

Ne vous fiez pas à l’image de synthèse présentant le beau profil de la mariée avec des arbres de 30ans. Il y a la médiathèque sur la place (sans ombre) d’un côté et le parc de l’autre, la liaison est forcée mais le parc ne s’en relèvera pas pour autant ! Malade

La déclivité depuis la rue E.Gros est telle qu’elles ne vont servir qu’à augmenter la pente actuelle de la place du village si on veut respecter l’accès aux handicapés qui ne peuvent les emprunter en fauteuil roulant. Sinon il faudra combler le trou sur plusieurs dizaines de mètres au moins jusqu’à la résurgence du Merdanson  ou pourquoi pas mettre un ascenseur ou élévateur (légal) pour la compenser comme dans la maison Berthelot (combien ça coûte pour 4 marches ?) !

Comble de l’absurdité, la place réservée aux handicapés de la rue Aimable Audin ne permet pas d’accéder à la maison Berthelot ! Il y a 4 marches de 15 cm sur toute la largeur alors que la pente aurait pu être répartie depuis le trottoir supérieur pour permettre l’accès aux fauteuils.

2 mètres de dénivelé Entre la place et la rue E.Gros et 6 m entre la rue et la  barrière de protection  du Merdanson. Ceci représente une pente moyenne de 16% pour un étalement sur 50 m linéaires ! Sauvage

Si on baisse le niveau de la place, on retrouvera la pente déjà raide sur le début de la rue R.Chapard !

A titre d’exemple l’escalier au dessus du distributeur de banque comporte 20 marches pour 3,6m de dénivelé !

         Ca n’enlèvera pas les lierres qui étouffent les arbres en bordure de la rue ni ne permettra l’accès aux espèces répertoriées de la partie pentue noyées dans des taillis ronceux.Triste

         Dommage, à cet endroit, on aurait pu mettre un ascenseur avec une médiathèque, une salle de musique et une salle d’animation autour, voire un restaurant panoramique en partie supérieure, intégrés dans le paysage  pour se retrouver de plain-pied dans le parc sans défigurer la place du village ! {#smileys123.tonqueout}

Ce n’est pas faute de l’avoir proposé en temps utile  et ça aurait sans doute recueilli les suffrages d’une majorité de citoyens !

         Il manque effectivement dans ce coin un passage des véhicules avec une vue donnant envie de s’y promener. Ces futurs gradins et le manque de places de parking vont compliquer la tâche, et l’office du tourisme déplacé dans la maison Berthelot ne sera même plus là pour en faire la pub ! Ca condamne 6 places de parking derrière la salle qui seront restituées dans le sous-sol de la médiathèque alors que les commerçants plaident pour avoir du passage et des parkings publics de proximité. Le parc lui ne peut rien dire mais il a les mêmes besoins, d’où l’importance du site Bellevue (largement saturé à l’heure de la fin des cours), qui reste la meilleure meilleure porte d’accès !

         Ce jeu de chaises musicales  est coûteux et malvenu quand on veut animer la place du village  comme pilier du cœur de bourg après que ce soit devenu un vilain champ de labour ! Sauvage

Il n’est peut-être pas trop tard si le maire concède le moratoire et réintègre la médiathèque dans le projet de centralité pour éviter les erreurs de Chausse Martel.

Il y a un magnifique panneau d’interdiction d’accès aux chiens (donc aux maîtres qui les tiennent en laisse) et aux Vélos moteurs au droit de la salle socio-culturelle 40 m avant l’exception des chiens tenus en laisse (cf.photos ci-joint)! Clin d'oil

         Ce parc est public mais l’accès inférieur au niveau de la route de la gare est soigneusement verrouillé et réservé aux services municipaux, sans doute pour faciliter son (manque d’)entretien !Cool

La nature est faite pour être au service de l’homme et non l’inverse, certains coins de notre parc sont comme les zones de non droit, on ne pourra bientôt plus y intervenir sans que cela ne coûte très cher aux contribuables locaux ! Malade

Rien de mieux que du service public intégré dans le parc pour obliger à un entretien régulier !

Politique locale. Vous avez dit politique !

 

14-Ma.jpg

 

«  C’est dans le projet de société de François Hollande que nous estimons retrouver le nôtre et c’est pourquoi nous appelons chacun et chacune à lui accorder son suffrage le 6 mai prochain. »

Le Conseil d'administration d'Ensemble et Autrement. Unanime !

Candidats

Résultat

Moyenne nat.

 

 

Nicolas SARKOZY
UMP

58,75 %

48,38 %

 

 

François HOLLANDE
PS

41,25 %

51,62 %

 

 

Blancs ou nuls (en % des votes exprimés)

4,15 %

4,66 %

 

Taux de participation

85,06 %

80,34 %

 

 

Les donneurs de leçon issus  de cette association siègent au conseil municipal de Chaponost et souhaitent interdire les associations locales politiques lors du  forum !

L’appel est tombé de l’E.A.U  et à l’eau  à Chaponost !

        S’il dénonce une politisation de la manif du 17 mars, comment un maire socialiste peut-il se servir d’une majorité ayant produit 23/29 conseillers avec un taux de 56% en 2008 après un tel résultat local en 2012 (qu’en serait-il aujourd’hui ?),  et ignorer près d’un millier de manifestants dans la rue qui n’en ont qu’après l’urbanisme local,la défiguration du village pour y installer une médiathèque dont ils n’ont  pas jugé l’intérêt prioritaire ni son implantation adéquate et réclament la prise en compte de leur avis Choqué cf. les pancartes sur la photo.

Ensemble et autrement est-il en mesure de mobiliser autant de Chaponois dans une manifestation pour la médiathèque à cet endroit y compris avec les moyens municipaux ?Sauvage

Maire socialiste  et démocrate  seraient-ils incompatibles ?Choqué

Vive la démocratie participative Chaponoise où les réunions ne servent qu’à faire approuver des projets ficelés conçus par des cabinets conseils étrangers mal encadrés !En colère

Moratoire public ou plutôt Mort à toi république !

              La réunion de quartier du 25 mars au tennis club est venue confirmer le manque de cohérence de la politique urbanistique de la municipalité au pouvoir et l’opposition majoritaire de l’assemblée à l’implantation de la médiathèque sur la place du village cause de la démolition de la maison de l’esthéticienne (500K€) et du déplacement inutile  et coûteux (100k€ pour quelques mètres) du monument aux morts.

            Elle était là, dûment représentée pour tenter de désamorcer la contestation.

            Sujets habituels : la couverture des tennis, la MJC, le centre aquatique, les transports et la voirie, avant un problème surprenant : celui posé du lapin envahissant les terrains proches des tennis Oh là là !et le gros morceau que constitue le cœur de bourg qui nous rend Malade!

  • Passage éclair sur le contournement sud pourtant clé de voute de la conception d’un centre bourg apaisé  (10000 véhicules jour dont 5000 Chaponois) !Triste
  • Impuissance à (faire) résoudre le problème du feu (inutile) au passage à niveau en mettant en cause la SNCF.En colère

        Sur la petite centaine de participants, il n’y avait qu’une douzaine de pro projet convaincus dont certains ont osé minimiser le taux de participation à la manif en le ramenant à10% du nombre d’habitants. Si on enleve les 6 membres du conseil, ça donne  plutôt près de 80 % de En colère parmi les présents !

        Même l’inconditionnel J.M Pauly a critiqué le manque de place de la salle d’animation faisant référence à un standard de 3% de la population conduisant à 240 places et non à la moitié décidée !{#smileys123.tonqueout}

Les interventions ont confirmé l’inaptitude de la médiathèque et de la salle d’animation à nourrir le commerce local. Triste Le taux et la nature de la fréquentation de la première et les horaires d’utilisation de la seconde ne sont pas en mesure de résoudre la quadrature du cercle.

On ne peut pas admettre l’argument  que les scolaires soient en mesure d’aller faire des courses dans le cadre d’une séance contractuelle hebdomadaire, ils  vont simplement imposer l’interdiction de licence IV dans un proche périmètre : à savoir dans le bar du foyer  et dans le « pied humide » avec terrasse  annoncé avec fierté comme s’il n’y avait ni hiver ni vent  à Chaponost !

      Avec un  taux de fréquentation actuel  de 400 visites par semaine qu’on ne peut pas espérer voir dépasser le double  même avec un bâtiment plus attractif, et  une vingtaine d’heures d’ouverture au public qu'il faudrait augmenter impliquant une charge de 3,64 équivalent temps plein à au moins 5 (surcoût estimé 150k€/an), les commerçants pourront sans crainte fermer le matin en semaine pour ouvrir le dimanche !

Quand à la salle d’animation à part 1 ou 2 utilisations hebdomadaires pour des répétitions d'un club théâtre ou des conférences du 3ème âge, la centaine de manifestations espérée se ferait  essentiellement le week-end, la MJC appréciant de transférer son concert du vendredi soir pour une assistance plus nombreuse et mieux installée.

Pas de chance, à ces moments là les commerces sont fermés !

            La révision du PLU est un os à ronger donné aux chiens d’opposants alors que ceux-ci aboient pour obtenir une remise en question globale du projet du centre bourg incluant la place tel qu’il a été finalisé par l’équipe majoritaire.Pleure

            Qu’on ne nous dise pas qu’il est trop tard ! En colère Le maire s’est vanté d’avoir arrêté le projet de centre aquatique prévu avec la CCVG pour les 2 communautés de communes voisines et l’implantation décidée à Taluyers. A Chaponost, il est en mesure de décider seul de satisfaire des administrés qui sauront lui faire grief de ce passage en force  lors des prochaines élections !

         Il se serait honoré d’accepter le moratoire public sollicité par l’opposition consciente d'un mécontentement généralisé, plutôt que de se trouver devant un mort à toi république consécutif à la persistance d’une majorité bornée dans ses arguments fallacieux.N'aime pas

Festival Molière

 

La future salle d’animation, si elle voit le jour, pourrait être le théâtre d’un festival Molière  en lien avec notre premier magistrat actuel et son équipe.Grand sourire

A l’heure du mariage pour tous les auteurs, metteurs en scène et comédiens que sont Molière et notre maire pourraient-ils faire bon ménage ?Incertain

La programmation de la troupe de théâtre locale pourrait comporter entre autres  et dans le désordre:

Le médecin malgré lui : antinomique puisque notre médecin urgentiste hypocrite a postulé à la mairie et signé de plein gré le serment d’Hippocrate ==>SpectateurClin d'oil

Don Juan ou le festin de (P)ierre : ça c’était avant les élections de 2008 pour séduire les électeurs, maintenant il se régale ! ==> acteurCool

Le mariage forcé : C’est celui conclu avec tous les Chaponois qui commence par un CDD de 6 ans jusqu’en 2014 renouvelable !  ==> Ciel mon mari !Malade

L’amour médecin : ça c’était au début du mariage quand le programme était flou, ça ne soigne plus ! ==> acteur (petit rôle)Triste

Le médecin volant : Faux, il se déplace en voiture et en vélo à assistance motorisée, à moins qu’il ne vole au secours de la veuve et l’orphelin en déployant les ailes de sa médiathèque ! ==> metteur en scène Oh là là !

L’avare : là encore il y a des dissensions dans le couple, il n’est pas avare de nos louis d’or et ne planque pas notre cassette ! ==> spectateurEn colère

Tartuffe : la meilleure adéquation pour l’alibi écologique et le développement du râble (de lapin, il y en a plusieurs spécimens au Gilbertin). On ne touche pas aux arbres du Boulard ni à ceux du chemin des Cartières que peu de monde côtoie, mais on tronçonne sans vergogne les platanes quarantenaires de la place du village appréciés de tous pour édifier un monument moderne. On détruit 2 fois l’esthétique : la maison de 200 ans et son commerce et le charme de la place !En colère

On a droit à 83 bus diesel par jour pour transporter 400 personnes dont certaines ne vont que jusqu’à la gare (moyenne 5 !) et on laisse consommer des litres de carburant dans la queue du passage à niveau pour laisser passer le tram-train (20 voitures sur le parking) !

800 manifestants le 17 mars = 1/10ème de la population, ce n’est pas plus significatif que la pétition > 800 signatures d’adultes, escamotée au moment de l’enquête publique sur l’implantation de la médiathèque !  ==> acteur (rôle principal) Malade

L’étourdi ou les contretemps : Où ai-je bien pu mettre cette pétition ? Majax, Dany Lary , au secours,  Il faudrait que je la remette à l’enquêteur public dans les délais !{#smileys123.tonqueout}

Les fourberies de Scapin : Aussi fourbe que lui, tu meurs ! Faire passer auprès des journalistes les opposants au projet pour des politiciens alors que les seuls homme politiques publics connus sont P.Ménard et J.C.Kohlhaas, c’est du grand art. Le Scapin Chaponois  http://www.mon-maitre-scapin.com/ le vilipende, il est dans l’opposition ! ==> acteur (rôle principal) Ha ha

L’école des femmes : Ensemble et autrement, c’est plutôt l’école des fans ! ==> acteurs petits rôles ou claque dans les spectateurs (du Conseil municipal) Rougis

L’Ecole des maris : Réalité du conseil municipal malgré la parité, l’homme et la femme sont égaux, surtout l’homme !Grand sourire

Les Fâcheux : sans nul doute les nombreux opposants au projet, ils sont si(x) peu nombreux au conseil municipal !Sauvage

L’impromptu : J.C.Kohlhaas,conseiller régional vert qui vient lui mettre des bâtons dans les roues pour le SYTRAL, jusqu’à envisager un recours au tribunal administratif !==> acteur Judas Cour brisé 

Amphitryon : Si on met en avant l’amphi, la médiathèque sera peut-être un tryonphe ! ==> auteur et metteur en scène Cool

Monsieur de Pourceaugnac : ou plutôt pourceau gnaque, cochon qui s’en dédit ! Grand sourire

Mélicerte : et Mélo tout aussi certain. Pour l’urbanisme et les PENAP en(vers) Maladeet contre tous  !

Les précieuses ridicules : Il y en a quelques unes au conseil municipal, cependant certaines sont plus précieuses que ridicules au moins pour désamorcer la contestation. ==> metteur en scène et chef décorateur Amour

La comtesse d’Escarbagnas : Au bal masqué,devinez qui je suis ? N°2 au conseil.  Metteur en scène et actrice en chef de la défunte démocratie participative devenue locale !Amour

Les femmes savantes : Elles savent qu’elles ne savent pas tout et c’est déjà pas si mal ! ==> metteur en scène, actrices et figurantes Ha ha

Le misanthrope : Celles-ci-dessus ont de quoi vous en générer un, et même plusieurs ! ==> spectateur Confus

Georges Dandin ou le mari confondu : Le mari a été confondu lors du conseil municipal de février 2013 pour déni de démocratie envers Objectif Chaponost, la preuve a été faite que le maire censure les articles d’opposition dans Chap’info !  metteur en scène et cuisinier électoral en chef {#smileys123.tonqueout}

Psyché : après pétition et manif anti-médiathèque, ose-t-il se regarder dans la glace ? ==> double spectateur SauvageSauvage

Le malade imaginaire : Pour le médecin urgentiste, Chaponost n’est pas un malade imaginaire. Il reste à son chevet au moins jusqu’en 2014 et il souhaite redoubler. Ce n’est pas pour autant qu’il dégraisse le corps municipal, il n’a pas la bonne potion ! ==> Chef décorateur En colère

Le bourgeois Gentilhomme : Faire appel aux maîtres de musique et d’armes des cabinets conseils, et au poète pour faire de la prose, faire plaisir au grand Mamamouchi du SYTRAL et dépenser nos deniers en falbalas et en serviteurs pour célébrer un mariage banal entre les Chaponois et leur équipe dirigeante incite fortement à changer ce metteur en scène et  les acteurs qu’il a recrutés. Malade

Les amants magnifiques : hélas déprogrammé ! ==> Le metteur en scène en manque d’imagination s’est mis en fâcheuse posture avec sa médiathèque, il ne peut faire répéter ses troupes, il cherche à éteindre l’incendie ! Triste

Le dépit amoureux : Syndrôme courant chez les Chaponois qui ont voté pour la liste en place, on peut en guérir avec une nouvelle histoire d’amour !Incertain

Le mariage pour tous ne va pas sans le divorce pour tous !

Il reste un an pour peaufiner la programmation  et trouver un meilleur mari !Amour

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE