Projet de contournement SUD

En noir le tracé proposé. Désolé pour la qualité du document !
Notez la différence de tracé avec l'ancien au droit du rond-point.

Un tracé obsolète du Boulevard Urbain Sud !

La réunion publique du 4 novembre devrait permettre de montrer que le tracé envisagé par le conseil général et la municipalité de l'époque est obsolète En colère pour les raisons suivantes :

  • La technique des ronds-points n'était pas en vogue Maladeet on envisageait plutôt des ponts pourtant plus coûteux alors qu'ils ont l'immense mérite de desservir les riverains qui doivent supporter les nuisances sans en avoir les avantages et qu'ils sont des ralentisseurs naturels à la vitesse des véhicules.Sourire
  • les contraintes écologiques n'existaient pas, Cour brisé il n'y avait ni ZNIEFF ni PENAP. Quid de la zone de lagunage proche de la voie ferrée qui serait dévastée par le chantier, des nuisances sonores pour les villas limitrophes de Brignais et des boutasses répertoriées passant à la trappe vers la rue J.Perret ? Sauvage
  • quid du croisement de la conduite de gaz Ars/Brignais  et de la traversée de la zone de saisine des aqueducs romains ?
  • Lyon Métropole n'était même pas en gestation !Triste
  • La densification des villages de l'Ouest Lyonnais n'était pas à l'ordre du jour impliquant un trafic grandissant et la définition d'une des pénétrantes principales destinée à accéder au futur anneau des sciences ! Incertain
  • L'argent des contribuables n'était pas un vrai souci ou tout au moins il ne concernait que le coût direct des infrastructures sans mesurer les conséquences sur le long terme !N'aime pas

Le retard de réalisation doit amener à revoir ce tracé en prenant en compte de nouveaux objectifs et des contraintes écologiques et économiques fortes !Cour

Une étude sur le terrain montre des containtes topographiques et agricoles liées au PADD qui ne le justifient pas dans sa totalité.

En tout état de cause :

  • le séquencement des travaux doit commencer par un premier tronçon destiné à désengorger le trafic sur la route de la gare perturbé par le passage à niveau pour un tram-train qui pénalise plus d'usagers qu'il ne transporte de passagers !En colère
  • Le niveau de trafic prévisible implique d'anticiper une portion à  2x2 voies depuis le carrefour Collonges/Cartières jusqu'au rond-point de Bernicot impliquant un ouvrage d'art apte à ne pas devenir une restriction de débit ! Cour
  • Cette portion de tracé devrait rester le plus au nord possible pour raccourcir le chemin parcouru s'éloigner des habitations brignairotes et laisser des champs exploitables aux agriculteurs; ce d'autant plus que ce contournement est vu par le PADD comme une limite physique à l'urbanisation potentielle ! Oh là là !
  • L'ouvrage d'art devrait se situer au droit du rond-point de Bernicot et la topographie des lieux permet à cet endroit un passage sous la voie ferrée et sur le Merdanson mieux intégré dans le paysageSourire, permettant aux usagers un raccourci  de l'alternative au passage à niveau par la route des Collonges et le début du chemin des Troques.Aime bien Un pont-rail relevant de sa maîtrise d'oeuvre, l'implication de la SNCF voire de Lyon métropole dans sa conception devrait permmettre une participation financière significative.SourireSi on fait un pont par dessus la voie, elle n'a aucun motif de participer au coût de l'ouvrage d'art alors que la nécessité de l'alternative au passage à niveau est de leur fait et ouvre la porte à une augmentation de fréquence impossible actuellement.Sauvage
  • Faire un tronçon uniquement pour détourner les camions du centre du village n'apporte rien N'aime passi ceux-ci reviennent sur la route de la gare, pas plus qu'un trajet en site propre pour les TCL N'aime pasdans la mesure où ils ne peuvent arriver qu'au rond-point en amont du passage-à-niveau ! A ce titre, ils pourraient participer au financement de la déviation pour service rendu à un coût bien inférieur.Grand sourire
  • Dernier point important concernant la partie supérieure du tracé à partir du carrefour J.Perret/rue du stade rejoignant la D50 au niveau du cimetière. Cette nouvelle rue n'est en aucun cas dans l'esprit du contournement.Ha ha Elle pourrait être envisagée dans le cadre de la CCVG pour une amélioration de la circulation du village mais elle n'exonère pas du trafic pendulaire des véhicules des monts du Lyonnais qui seraient contraints de faire 600m de plus tous les jours  alors qu'un tracé au sud de la zone naturelle passant à proximité de l'ancien hippodrome et rejoignant la D50 juste avant la route du Boulot leur ferait gagner du temps et de l'argent  (carburant et usure du véhicule). Sur la durée, il n'y a pas photo, même si ce ne sont pas leurs impôts, ça impacte directement leur pouvoir d'achat !Sauvage Compte tenu du nombre de véhicules en transit, en l'absence d'un droit de péage, une participation financière conséquente de la CCVL s'impose et se justifie avec ce tracé !

 GOOGLE MAPS est un excellent outil pour se faire une idée précise surtout avec la vue par satellite !Cour

Cette réunion publique est le moment rêvé pour faire part de vos propositions et remarques, après il sera trop tard !En colère

 

CR de la réunion du 4 Novembre

La réunion publique du 4 novembre dernier en présence d'un député suppléant C.Guilloteau (excusé) et des techniciens du département en charge du dossier, de Damien Combet et de J.L Imbert président de la CCVG a confirmé s'il en était besoin la nécessité du contournement du village décidé depuis longtemps dans sa partie SUD préféré à l'option Nord rapidement abandonnée. 

Les riverains et les exploitants agricoles logiquement inquiets parmi les 150 participants sont restés sur leur faim. Le projet n'en est qu'à ses débuts.

La présentation a été basée sur des estimations de trafic extrapolées des comptages faits en 2013.

Il semblerait qu'ils n'aient pas intégré dans l'augmentation annoncée les contraintes du PADD et des PLH locaux Sauvagequi demandent une augmentation de la population de 25% d'ici 2020 qui entraînera mécaniquement une augmentation du trafic du même ordre si les emplois locaux ne l'absorbent pas !N'aime pas

La discussion a tourné sur les principes concernant principalement les accès et le bruit dont les techniciens ont garanti l'application des règlements en vigueur et sur le financement initialement pris en charge par le conseil général, laissant à la commune le soin d'acquérir les terrains.

Mon intervention personnelle sur les anomalies du tracé ont montré une connaissance très théorique du dossier. J'espère, lors d'un rendez-vous qu'ils mont promis, pouvoir leur montrer sur place le bien fondé de mes propositions, sachant que je n'ai aucun intérêt personnel sur la définition du tracé (discutable) que vous pouvez découvrir sur les photos ci-jointes.

Mon géant vert muet depuis son éviction de la mairie est intervenu ! Ses remarques dont certaines fondées ont été occultées par sa demande de changement de méthodologie pour envisager un tel projet.

Une démarche cartésienne consiste à en vérifier d'abord l'utilité pour les humains et de faire en sorte que celui-ci soit le moins dommageable pour l'économie tout en prenant en compte les contraintes écologiques qu'on ne peut plus balayer d'un revers de la main.

Il n'a malheureusement pas pu proposer d'alternative crédible N'aime pasà cette logique implacable qui veut que les terrains agricoles meilleurs marché soient les premiers concernés par l'emprise d'une telle déviation du trafic. 

Si on commence par penser aux boutasses, aux rivières et aux escargots voire aux chevaux et aux promeneurs,

  à l'ère de la communication, on ne fera jamais rien qui puisse tenir la route économiquement  ! 

C'est un paradoxe de défendre le statu quo, la tranquilité des habitants et le maintien des exploitations agricoles alors qu'on accepte d'entasser la population dans des "cages à lapins" !

Il a déjà voté des PNAP pour ça !

Mais elles ne peuvent s'opposer à l'utilité publique  Cour

Je n'ai pas entendu qui que ce soit refuser le classement en catégorie 1 des seules communes de Chaponost et de Brignais dans la CCVG. Sa position désormais effective hors métropole ne le justifiait déjà pas dans les principes de la loi SRU visant les agglomérations de plus de 50000 h (CCVG 28000 ! avec une ville de plus de 15000 h (Brignais 13000 !) avec un bassin d'emploi et des Transports en commun adaptés; classement décidé à un moment où les TCL ne venaient même pas à Chaponost et où la topographie des lieux ne permet pas une desserte suffisante ! Résultat 25% de taux de logement sociaux au lieu de 20 et des pénalités afférentes !

Quand on pense que les agglomérations stéphanoise roannaise et viennoise ou des villes comme Bourges, Brest, Chartres,  Besançon et même Rouen sont à un taux de 20% !

Merci à nos anciens élus  qui les ont fait venir dans ce but !

Il faut rajouter les 5% de pénalité aux 160000€/an de coût de TCL quasi vides les 3/4 du temps !

La nécessité de ce contournement est bien liée au trafic pendulaire des monts du Lyonnais qui va sur la métropole dont Brignais n'est qu'un petit satellite et non le pôle d'attraction d'un EPCI (établissement public de coopération intercommunale) à fiscalité propre !

Selon mes infos, Il n'y aurait que 4  exploitants agricoles résidant sur Chaponost, tous les autres terrains appartiennent à des propriétaires qui n'en vivent pas directement.

Il n'y a aucune raison pour qu'ils ne participent pas à l'effort commun d'autant qu'on n'est pas dans un cas de culture intensive !

Les techniciens ont suggéré de penser au remembrement; ce n'est pas la panacée !

Ca ne dispense pas de les indemniser correctement. Une solution à étudier utilisée à Brignais pour les acquisitions est celle des baux emphytéotiques, ils ont fait fureur au siècle dernier avec les hospices civils.

Ca permet une indemnisation étalée dans le temps pouvant compenser une partie de la perte d'exploitation et ça diminue la pression spéculative au moment du transfert de propriété.

Le tracé doit éviter de couper les champs en morceaux, En colèreça pourrait éviter quelques chemins d'accès et écotunnels forcément coûteux. Aime bien

La nature est au service de l'homme et pas l'inverse,

mais il se doit de préserver son environnement tant que faire se peut et que  les surcoûts occasionnés sont acceptables car ce sont les hommes qui payent Sauvage!

Allez demander à un foyer à maigres revenus de payer plus pour sauver les escargots, ils préfèreraient sans doute les voir dans leur assiette !{#smileys123.tonqueout}

Le conseil général est pauvre, une enveloppe de 17,6 millions est envisagée, ce n'est pas le moment d'avoir des exigences écologiques faramineuses susceptibles de faire capoter un projet qui peut s'interrompre à chaque étape !En colère

Ca reste une nécessité vitale sur le plan macroéconomique indépendamment de la tranquilité des Chaponois qui voient défiler 10000 véhicules/jour dont pas mal de camions bruyants et qui devront attendre encore 5 ou 6 ans dans le meilleur des cas pour que ce contournement soit opérationnel !Cour brisé

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

ecochaponois | Réponse 01.07.2016 13.58

Pas de précisions, le contournement reste au pgm.Le département annonce 17 millions pour l'opération qui risque de prendre du temps. Tracé non encore définitif.

MARTIN | Réponse 27.08.2015 11.37

Bonjour,

Des nouvelles concernant le tracé par rapport au chemin des allues? Où peut-on se renseigner? Merci.

ecochaponois 28.08.2015 01.14

Pas de nouvelles, voir avec la mairie s'ils ont des infos. Posez la question lors du prochain CM (ou mandatez quelqu'un) pour avoir une réponse officielle.

Ecochaponois | Réponse 28.06.2015 00.53

Désolé; le projet est en sommeil depuis les élections départementales, le dossier technique est enterré tant que le financement n'est pas défini précisément.

Jacquet Philippe | Réponse 16.01.2015 11.29

Bonjour, je suis sur le point d'acheter un terrain chemin des Allues et j'aurais aimé avoir plus d'informations concernant le tracé du contournement

Oliv 15.05.2016 20.49

Bonjour
Quelqu'un a eu des informations ?
Cordialement

BOUTET 27.06.2015 23.11

Bonjour, Avez-vous eu des informations sur le tracé du contournement et son influence sur les emplacements réservés chemin des Allues? Merci d'avance

ecochaponois 16.01.2015 20.10

Bonjour.
Le mieux est de se renseigner en mairie, le projet n'est pas encore figé, vous pouvez me téléphoner au 04 78 45 38 64 ou 06 38 03 05 82 pour en parler.

Gérard Mazella | Réponse 10.01.2015 19.46

LE PLAN est vraiment illisible est incompréhensible

ecochaponois 10.01.2015 21.15

Désolé j'ai fait ce plan à l'arrache, vous aurez droit à un meilleur après ma rencontre avec les techniciens du département surtout s'il est pris en compte ! :-

Voir tous les commentaires

Commentaires

30.05 | 19:53

Vive le stationnement en épis !
A bas le stationnement en bataille !
Entièrement d'accord avec vos analyses.

...
26.02 | 20:07

deja si la police faisait leur job a cette endroit de plus les gents roulent beaucoup trop vite sur la portion 20kh

...
30.01 | 15:37

Brignais = calcul financier défavorable au SYTRAL et à son manque de flexibilité ne permettant pas d'influencer ses décisions. Le 11 à Chaponost le prouve !

...
13.01 | 19:47

Exact, à la place de Boulgom bâtiment rénové et derrière bibliothèque départementale et maison du Rhône sont prévues.

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE